La pétition Stop Vivisection a bien obtenu 1 million de signatures, et ensuite ?

Tout d’abord félicitation à tous d’avoir participé à cette pétition pour faire cesser la vivisection en Europe. Oui, on l’a fait, on n’y croyait plus mais la mobilisation a été forte, et plus d’un million de signatures ont été récoltées.

Pour rappel, la pétition Stop Vivisection a été déposée le 1 novembre 2012 et avait un an pour récolter au minimum 1 million de signatures en Europe mais aussi un quota minimum pour 6 pays de l’Union Européenne. Ces deux conditions ont été réunies à quelques jours de la fin, à savoir le 1 novembre 2013.

Que va-t-il se passer désormais ?

Après le 1er Novembre 2013 (date de fin de récolte des pétitions), les autorités nationales vont devoir vérifier les déclarations de soutien et certifier le nombre de déclarations valables.

Puis la Commission dispose de trois mois pour examiner l’initiative et décider des suites éventuelles. Un rôle important est prévu pour le Parlement européen au cours de ce délai d’examen.

Un sort incertain

Pour rappel, la précédente pétition européenne pour un « moratoire sur les cultures OGM et la création d’un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de réaliser des analyses et d’organiser la régulation des OGM » a été jugée irrecevable par l’Union Européenne car Avaaz et Greenpeace avaient récolté les pétitions avant que le règlement précisant les modalités ne soit entré en vigueur.

Espérons cette fois-ci que l’Europe ne sera pas si expéditive dans son traitement, car même indépendamment du fait que plus d’un million de personnes ont décidé de signer et de s’engager contre la vivisection, celle-ci constitue en elle-même un acte de barbarie qui n’a aucune place dans une société civilisée.

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !