La Saint-Valentin des animaux

C’est la Saint-Valentin, fête des amoureux. Peut-être l’avez vous célébrée avec celui/celle/ceux que vous aimez. Ou peut-être avez-vous ignoré cette fête devenue manne financière pour les fleuristes, les restaurateurs et les vendeurs de cartes kitsch…

Quoi qu’il en soit, voici quelques exemples d’amour animales…

Ragondins à la saison des amours. Photo de Nicolaï Van Lennepkade.
Ragondins à la saison des amours. Photo de Nicolaï Van Lennepkade.

Le jardinier brun, oiseau séducteur et artiste

Chez le jardinier brun, petit oiseau de Papouasie, c’est le mâle qui se met en frais pour séduire sa belle. En véritable artisan, il lui bâtit une hutte de branchages, puis la décore avec un sens des couleurs avéré. Il accumule comme un maniaque tous les éléments qui lui tombent sous le bec, tant qu’ils sont de la couleur désirée. L’un collectionnera pour sa dulcinée tout ce qui est rouge (fleurs, champignon…), un autre tout ce qui est bleu, ou noir (quitte à récolter les crottes des animaux de la forêt, so romantic), n’hésitant pas à s’emparer des déchets laissés par les humains de passage.

Il passe aussi des heures à faire le ménage de sa maison aménagée, et chante régulièrement pour attirer les femelles. Le jardinier brun est capable d’imiter à peu près n’importe quel bruit, des chants des autres volatiles jusqu’aux ronronnement des tronçonneuses des bûcherons. L’histoire ne dit pas lequel lui attire le plus de faveur.

En récompense de ses efforts : quelques secondes de copulation avec une femelle.

Le bonobo, fervent adepte du couple libre… et plutôt féministe

Sur plus de 300 espèces de primates, seules 6% d’entre elles seraient monogames.

On sait que le bonobo est loin de l’être — c’est plutôt “faites l’amour, pas la guerre”. Et il est vrai que l’accès à la sexualité chez les bonobos est très libre : jeux sexuels, variété de positions sexuelles (les bonobos copulent notamment en missionnaire, les yeux dans les yeux, ce qui est rare chez les primates), relations hétérosexuelles et homosexuelles1, échanges de baisers.

Tout ceci n’est pas seulement agréable : chez les bonobos, c’est par le sexe qu’on résout les problèmes liés au pouvoir2. Les rapports sexuels fréquents permettraient plus de cohésion sociale, et des relations plus apaisées que chez les autres primates.

Mieux encore, chez les bonobos, la structure est plus égalitaire ; les femelles de cette espèce ont un statut social plus important que chez les chimpanzés par exemple34.

Baiser bonobo

Le mulot rayé, fidèle en amour

Dans le règne animal, la monogamie est plutôt rare.

Pourtant, le mulot rayé (dit aussi souris des champs), petit rongeur de nos régions, est strictement monogame5. Les deux partenaires se font mutuellement la toilette et dorment blottis l’un contre l’autre dans la même galerie6. Ils s’occupent tous deux de leurs progénitures (protection, éducation). Un comportement si affirmé que le petit animal a fait l’objet d’études  scientifiques pour tenter de prouver l’existence (ou l’inexistence) d’un « gène de la fidélité ».

La sexualité hors du commun de la punaise des lits

Rapportée par Bernard Werber dans son Encyclopédie du savoir relatif et absolu, “de toutes les formes de sexualité animale, celle des punaises des lits (Cimex lectularius) est la plus stupéfiante.” Morceaux choisis :

La punaise des lits n’arrête pas un instant de copuler. Certains individus ont plus de deux cent rapports par jour.

Les punaises des lits sont équipées d’un long sexe à corne pointue. (…) La quantité de sperme lâché est phénoménale. A titre de comparaison si les mâles punaises étaient dotés d’une taille humaine ils expédieraient trente litres de sperme à chaque éjaculation.

Le sexe canon qui tire à distance : certaines espèces de punaises tropicales, les antochorides scolopelliens en sont pourvues. Ainsi lorsqu’un mâle aperçoit une femelle à quelques centimètres de lui, il vise de son pénis les cibles-vagins dans le dos de la demoiselle. Le jet fend les airs, et la puissance de ces tirs est telle que le sperme parvient à percer la carapace plus fine à cet endroit.

Joyeuse Saint-Valentin à tous

Finissons sur une note un peu plus tendre avec quelques baisers :

Fennec

Kiss Me, Baby: Two prairie dogs on the exchange from 4.7.2003 in Rheinberg (Lower) at the Pet Fair "Animals and us" tenderness.

Chouettes

Loutres
Crédits photos : Matt Hart

Précisions :

  1. http://www.livescience.com/44464-bonobo-homosexuality-natural.html []
  2. http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/le-singe-bonobo-utilise-le-sexe-55119 []
  3. http://archives-2001-2012.cmaq.net/fr/node/32549.html []
  4. http://www.inforefuge.com/de-sexing-the-bonobo []
  5. https://books.google.fr/books?id=wCy9CQAAQBAJ&pg=PA92&lpg=PA92&dq=souris+des+champs+monogame&source=bl&ots=hDwb3RwTeD&sig=p44U56CP7TcLjOiyHBTIrhfZw7U&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj9iOj2wPfKAhWNhhoKHfmSAdMQ6AEILTAC#v=onepage&q=souris%20des%20champs%20monogame&f=false []
  6. http://www.stimuli-insolite.com/top-10-animaux-fideles-en-amour/ []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !