La triste vérité sur le renard Zouzou

Le Procureur de la République de Bergerac a répondu à une lettre de demande d’autorisation de détention du renard Zouzou.

Le Procureur rappelle tout d’abord la loi et pourquoi il y a un procès. En effet l’arrêté du 10 août 2004 relatif aux élevages d’agréments d’animaux d’espèces non domestiques précise que la seule détention d’un animal sauvage constitue un élevage d’agrément. Pour se soumettre à cette loi, il faut selon l’espèce de l’animal détenu, qu’il ait une puce (transpondeur à radiofréquence), un tatouage, une bague ou une boucle auriculaire.

Seul le préfet peut donner un certificat d’aptitude d’élevage d’agrément pour se conformer à la loi.

Comment le renard Zouzou a-t-il été recueilli ?

La famille prétend avoir trouvé le renardeau aux côtés de sa mère morte. Le procureur utilise ici des pincettes, car aucune preuve ne peut affirmer le contraire quant à l’entrée en possession de Zouzou. Mais je cite : “J’ai obtenu des renseignements contraires indiquant que la mère avait été volontairement abattue en action de chasse par une personne très proche de M DELANES“. Il y a aussi une chose que cache la famille Delanes, c’est que Didier Delanes est un chasseur, ce qui relativise grandement la portée généreuse de son geste envers Zouzou.

La famille Delanes a par ailleurs porté plainte pour le vol de Zouzou en 2011, puis elle avait reconnu que « l’animal est en lieu sûr ».

Voici la lettre du procureur de Bergerac, concernant l'histoire de Zouzou (format PDF 3 pages)
Voici la lettre du procureur de Bergerac, concernant l’histoire de Zouzou (format PDF 3 pages)

La profiteuse famille Delanes

Par la suite le procureur mentionne que la famille DELANES aurait pu se mettre simplement en conformité avec les normes, mais ne l’a pas fait, ce qui a entrainé le verdict qu’on connait : la confiscation de Zouzou à plusieurs reprises.

“L’emploi des sommes récoltées par la très profiteuse famille DELANES qui aurait pu sans difficulté régulariser sa situation en mesure alternative sans appel à la générosité publique pour sa “défense” ” .

Le procureur prend pour exemple en 2011 plusieurs sangliers, tortues de Floride et serpents qui étaient à la base illégalement détenus mais ont été par la suite régularisés sans difficulté.

 

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !