L’animal original : l’olinguito

Ce petit mammifère vient juste d’être découvert. Il ressemble à un chat… ou à un ours en peluche, avec ses grands yeux et sa fourrure brun-orangé.

Les zoologistes qui l’ont déniché en sont fiers : c’est la première nouvelle espèce de carnivores identifiée sur le continent américain depuis trente-cinq ans.1

L’olinguito, dont le nom sent bon l’Amérique du Sud, serait un parent du raton laveur. Il pèse environ 900 g.2

Il vit dans les forêts de Colombie et d’Equateur, dans une zone précise du nord des Andes (entre 1600 et 3000 mètres d’altitude), où on l’appelle “neblina” : brume en espagnol.

Pour le responsable de l’équipe de recherche à l’origine de cette étude (qui est aussi conservateur du département des mammifères au Musée d’Histoire naturelle de Washington),

La découverte de l’olinguito par la science montre que le monde n’a pas été complètement exploré et renferme encore des secrets. (…) Si de nouveaux carnivores peuvent encore être découverts, quelles autres surprises nous attendent ? (…)

En fait, l’olinguito a été victime d’une erreur d’identité. Les rares spécimens connus étaient considérés comme des olingos, des carnivores vivant dans les arbres. En réalité, ils sont ses cousins, qui évoluent indépendamment depuis 3 ou 4 millions d’années !
Olinguito” signifie tout simplement “petit olingo” .

Un olinguito a vécu dans les zoos des Etats-Unis toute sa vie en étant présenté comme un olingo. L’animal a été déplacé de zoo de zoo, car il ne voulait pas se reproduire avec les olingos autour de lui. On sait aujourd’hui que ce n’était pas parce qu’il était difficile, c’était parce qu’il n’était pas du tout de la même espèce…3

Une fois l’olinguito découvert et identifié, les chercheurs ont consacré beaucoup de temps à filmer et documenter ses habitudes. Ils ont appris que les olinguitos sont surtout actifs la nuit, qu’ils descendent rarement des arbres et qu’ils sont omnivores, même s’ils mangent surtout des fruits. Les femelles mettent bas un seul petit à la fois.

Hélas, les scientifiques ont aussi tiré la sonnette d’alarme, estimant que 42% de leur habitat avait déjà été détruit par l’agriculture ou l’urbanisme, mettant ainsi l’olinguito en danger.

Précisions :

  1. http://www.si.edu/ []
  2. http://www.huffingtonpost.fr/2013/08/15/olinguito-nouvelle-espece-carnivore-andes-photos_n_3762811.html []
  3. http://edition.cnn.com/2013/08/15/world/americas/new-mammal-smithsonian []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer