L’animal reconnu comme être vivant doué de sensibilité

La définition du statut des animaux est bien passée dans le code civil de «bien meuble» à «être vivant doué de sensibilité». Cependant, les associations de défense des animaux jugent cette avancée trop faible.

Suite à un long débat houleux, les députés ont voté l’amendement socialiste dans le cadre du projet de loi de modernisation et de simplification du droit. Actuellement, le code rural et le code pénal «reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme “des êtres vivants et sensibles”» mais pas le code civil, expliquaient les auteurs de l’amendement, au premier chef le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany.

Vegactu tient à souligner l’absurdité de qualifier les animaux d’« êtres vivants doués de sensibilité” , tout en continuant à les exploiter et à les tuer. Pour preuve, les publicités qui fleurissent ces jours-ci pour dévorer un bébé mouton plus connu sous le nom d’agneau.

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !