L’autorité de santé australienne approuve le régime végétalien et ses bienfaits

Le Conseil de recherches médicales et de la Santé nationale australienne a reconnu les bienfaits d’un régime végétalien1 . C’est comme si en France l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) approuvait publiquement les avantages du végétalisme.

Le gouvernement australien a donc approuvé le végétalisme dans son nouveau guide nutritionnel à l’intention des australiens.

L’autorité australienne de santé a constaté que les produits végétaliens, comme les noix, les graines, les légumineuses, les haricots ou le tofu sont des alternatives aux produits dérivés des animaux et qu’ils fournissent aux consommateurs suffisamment de protéines comparé aux produits d’origine animale.

vegan-australiaLe guide recommande aux végétaliens de se complémenter en vitamine B12 et suggère de voir un diététicien agréée pour avoir une santé optimale.

” Cela a été un long processus et je suis très heureux que le Conseil de recherches médicales et de la Santé nationale ait examiné toutes les preuves, et ait enfin présenté aux Australiens la possibilité réelle de choisir un régime végétalien », a déclaré Greg McFarlane, le président de Vegan Australia.

Précisions :

  1. http://www.international.to/index.php?option=com_content&view=article&id=8942:government-recognises-vegan-diet-as-viable-option-for-all-australians&catid=84:health&Itemid=307  []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.
  • Julot

    Bien mais toujours ce mythe des protéines de la viande a remplacer…

    • liligondawa

      C’est le mot “alternative” qui te choque ?
      C’es vrai qu’on a toujours envie de dire que non, les produits végétaux NE SONT PAS des substituts aux produits animaux… Ou alors, on peut dire aussi que les produits animaux sont des substituts de produits végétaux !
      Mais le mot “alternative” veut peut-être simplement dire que la norme c’est la viande… Ce qui est hélas vrai pour quelques temps encore…

      • Chris

        Je préfère déjà “alternative” à “substituts”. “Substitut” insinue qu’il faut remplacer quelque chose dont on a besoin et dont il n’est limite pas normal de se passer alors qu’alternative dit plutôt “y’a pas QUE ça”.

  • Fleur

    A quand la même chose en France? Je désespère…

    • liligondawa

      Je suis sûre que ça viendra, que les pouvoirs publics ne pourront pas toujours nier l’évidence. Par contre, je ne suis pas sûre qu’on voit ça de notre vivant, trop de résistance…

  • IV

    Mais TROP bien! Dans 20/30 ans, la France commencera à y réfléchir 😉

    • liligondawa

      Et dans un siècle elle aura tellement évolué qu’elle publiera un livret à l’attention des omnivores, leur expliquant comment vivre avec un régime où l’on mange de la viande en diminuant les problèmes ! Qui sait.

      • Béda

        J’espère bien que non

        • Chris

          Ben moi j’espère bien que oui !

  • Julot

    Il y a des peuples en bonne santé qui consomme seulement 15-20 grammes de protéines végétales par jour, bonne chance pour être carencé en protéines d’apport si c’est même possible~

    • liligondawa

      Quels peuples ?
      Cordialement.

      • Julot

        Oups, mauvais endroit de réponse, dsl.

        Il n’y même pas de terme scientifique pour la carence unique en
        protéines c’est dire, en revanche il y a bien le “Kwashiorkor” qui est
        une carence protéine-énergétique donc de dénutrition générale

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Kwashiorkor

        La
        carence en protéines est quasiment impossible sans être en dénutrition
        massive pendant très longtemps mais dans ce cas c’est la dénutrition qui
        est problématique~

        Texte hygieniste du grand Herbert Shelton “On various islands in the Pacific are tribes of people who have
        followed the same diet for dozens of generations—fruits, roots and
        tubers. They enjoy excellent health and consume about 15 grams of
        protein a day.”

        http://www.rawfoodexplained.com/proteins/how-much-protein-do-we-need.html

  • Chantal Hourdeau

    Une petite bataille de gagnée.

    • liligondawa

      Un grand pas pour l’Australie.

      • Julot

        Il n’y même pas de terme scientifique pour la carence unique en protéines c’est dire, en revanche il y a bien le “Kwashiorkor” qui est une carence protéine-énergétique donc de dénutrition générale

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Kwashiorkor

        La carence en protéines est quasiment impossible sans être en dénutrition massive pendant très longtemps mais dans ce cas c’est la dénutrition qui est problématique~

        Texte hygieniste du grand Herbert Shelton “On various islands in the Pacific are tribes of people who have
        followed the same diet for dozens of generations—fruits, roots and
        tubers. They enjoy excellent health and consume about 15 grams of
        protein a day.”

        http://www.rawfoodexplained.com/proteins/how-much-protein-do-we-need.html

  • Pingback: L’autorité de santé australienne approuve le régime végétalien et ses bienfaits /- Government recognises vegan diet as viable option for all | Tu dois nourrir ta vie!!()

  • Chris

    J’en pleurerais de joie ! 😀

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer