Crédits : Pascal Bernier

Le beau cadeau de Macron à ses amis chasseurs

Le permis national de chasser va passer de 400 à 200 euros1.

Son prix n’est pas le seul à avoir été divisé par deux : en 2014, l’obtention du permis de chasse est devenue beaucoup plus facile qu’auparavant2 : l’épreuve théorique se compose de 10 questions au lieu de 21 par le passé (parmi lesquelles une seule porte sur la sécurité).

La complexité de l’examen n’était donc plus un frein ; désormais le coût ne le sera pas non plus. Ajoutez à cela l’autorisation de munir son arme d’un silencieux3, la hausse du nombre d’accidents de chasse mortels pour les humains4, et vous perdez toute envie d’aller vous promener en forêt durant la saison de la chasse.

Sans oublier la volonté affichée de rouvrir les chasses présidentielles5… Décidément, ce gouvernement sans scrupules et sans âme fait chaque jour un peu plus étalage de son indignité.

Une pétition a été lancée mais tarde un peu à démarrer vraiment : signez, diffusez, partagez… et rêvez à des jours meilleurs car l’avenir s’annonce bien sombre pour les animaux sauvages et les promeneurs.

Précisions :

  1. Le Figaro – Le permis national de chasser va passer de 400 à 200 euros []
  2. Vegactu – Permis de chasse, assurances des chasseurs : tout ce que vous avez toujours voulu savoir []
  3. Vegactu – Les chasseurs autorisés à mettre un silencieux sur leurs armes []
  4. ASPAS – 80 % d’accidents de chasse mortels en plus : les fusils n’ont pas abattu que des animaux ! []
  5. LCI – Emmanuel Macron veut réouvrir les “chasses présidentielles” : mais au fait, c’est quoi cette pratique héritée de la monarchie ? []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !