Le cirque animalier Pinder est en liquidation judiciaire

Le cirque Pinder détient des fauves, chameaux, chevaux, ânes, zèbres et lamas1, tous condamnés à une vie d’enfermement, que ce soit sous le chapiteau, dans le camion de transport ou dans les cages qui les retiennent captifs entre les numéros.
On ignore si les chiens qui composent l’un des numéros ont droit à davantage de liberté.

Nous avions déjà dénoncé ici le lobbying forcené auquel se livre le cirque Pinder auprès des écoles. Nous apprenons aujourd’hui que ce cirque a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 60 % récemment23. Tous les spectacles de mai ont été annulés ; aucun autre n’est programmé pour l’instant. La société d’exploitation a été placée en liquidation judiciaire.
Son propriétaire (Gilbert Edelstein, également président du Syndicat national du cirque), invoque pêle-mêle la crise, les attentats, la semaine de 4,5 jours… mais aussi le militantisme animaliste2 !
En informant, en signant et faisant signer des pétitions, en militant directement ou non, nous faisons concrètement bouger les chose ! Je me rappelle personnellement d’une après-midi passée à coller des tracts sur un parking de supermarché, qui accueillait l’un des plus gros cirques avec animaux actuels, dont un hippopotame solitaire qui vivait seul dans un minuscule camion-piscine boueux. S’achemine-t-on enfin vers la fin de ce cauchemar ? Plus que jamais, ne rien lâcher.
Mieux encore pour le futur des animaux sauvages : toujours selon le patron de Pinder, les trois autres principaux cirques français connaîtraient les mêmes difficultés2.

Edelstein espère cependant des aides du ministère, en faisant jouer l’aspect “cirque traditionnel”. Au vu les positions moyenâgeuses de notre président — concernant la chasse, les cétacés captifs des parcs aquatiques, les lapins et poules qui passent leur vie sur l’équivalent d’une feuille A4 — c’est tout à fait probable.
Plutôt que d’attendre une perfusion financière de l’Etat, Edelstein ferait mieux de recycler son spectacle en un show moderne et éthique, à l’instar de Joseph Bouglione.

Plus que jamais, signons les pétitions contre les animaux dans les cirques ! Celle de 30 millions d’amis rassemble pas moins de 247 768 signatures à l’heure où nous écrivons. Vous pouvez aussi prendre quelques minutes supplémentaires pour aller signer également celle de One Voice ou encore de Peta France.

Précisions :

  1. http://cirquepinder.com/ []
  2. https://www.ouest-france.fr/societe/le-cirque-pinder-place-en-liquidation-judiciaire-5744141 [] [] []
  3. https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/07/le-cirque-pinder-place-en-liquidation-judiciaire_a_23428479/ []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer