Le jour où j’ai décidé d’arrêter de manger de la viande, par Sandrine, 39 ans

Sandrine, qui tient le blog Pensées à Tue Tête, nous a fait part de son récit de vie. En effet au 15 avril, cela faisait dix jours qu’elle avait décidé d’être végé. Voici son histoire :

“C’était il y a dix jours.

En réalité, je n’ai jamais aimé la viande, ceux et celles qui me connaissent bien le savent. J’en mangeais parce que depuis toute petite on m’a toujours répété “Mange ta viande!”, “La viande c’est bon pour la santé!”, “Si tu ne manges pas ta viande tu ne grandiras jamais!” alors je me forçais, mais pas trop… parce que VRAIMENT, la viande m’a toujours écœurée.

Voici un moment que je m’interroge sur le bien fondé de manger de la viande. Pourquoi me “forcer” si je n’aime pas ça?

Et puis, il y a eu ce fameux midi, à la cantine. J’ai voulu “faire comme tout le monde” et pour moi faire une extravagance en mangeant quelque chose que je ne mange jamais chez moi : du sauté de veau.

Horreur ! Dans mon assiette, il y avait certes du veau (ce dont je n’avais pas réellement conscience) mais surtout des espèces de tuyaux enrobé de gras lui appartenant, j’ai trouvé ça affreux, dégoûtant, barbare et je me suis pris l’image du veau en pleine face. J’ai poussé un cri et me suis débarrassée de l’assiette (merci au collègue de m’avoir débarrassée !)

Ce déclic a fait naître en moi une envie de me renseigner vraiment sur ce que je mange, pourquoi et comment changer. J’ai visionné des documentaires, suis allée me balader sur des sites et blogs vegan et me suis mise à lire “Le cri de la carotte” , ouvrage qui a totalement fini de me convaincre de cesser de m’alimenter comme la société me le demande et non comme j’en ai envie et besoin.

De la viande, j’ai vu qu’il me fallait aussi arrêter le poisson, puis les œufs, puis, puis… pas simple, c’est vrai lorsqu’on est si mal habituée mais essentiel pour être en adéquation avec mes convictions et mes envies.

Je ne demande bien entendu pas aux autres de changer leur alimentation, j’ai déjà fort à faire avec la mienne, mais eux (et elles) ne peuvent s’empêcher de me donner leur avis sur mon nouveau régime : “Tu vas tomber malade!” (les mêmes arguments que lorsque j’étais petite), “Si on mange des animaux bios ça va!” (ah bon ! Ils ne meurent pas alors les animaux bios?), “J’aime trop la viande moi pour arrêter !”, “C’est quoi encore cette lubie de nouveau régime?” “Pas comme ça que tu vas maigrir!”

Heu… je n’ai pas décidé d’arrêter de manger viande, poisson et œufs pour maigrir… MAIS comme depuis que j’ai commencé “cette lubie” je mange mieux et beaucoup plus sainement, forcément le poids suit et vous qui vous inquiétez inutilement pour moi, je vais mieux, tellement mieux dans mon corps mais aussi dans ma tête. »

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !