Rhinocéros

Le rhinocéros, triste vedette médiatique 2012 en Afrique du Sud

Le rhinocéros a été nommé personnalité de l’année 2012 en Afrique du Sud, en raison de l’importante couverture médiatique dont le braconnage de cet animal a fait l’objet.Rhinocéros

Les lauréats précédents incluent Andile Ngcaba, président d’une entreprise à l’impact significatif dans les nouvelles technologies, le président Jacob Zuma, Nelson Mandela, une avocate des droits de l’homme et diverses personnalités sportives.

C’est la première fois que ce titre revient à un animal, alors que le braconnage a atteint un niveau record en 2012.

“Les histoires de braconnage de rhinocéros ont dominé les titres des médias tout au long de l’année, aussi bien localement qu’au niveau international”, a déclaré Antoinette Slabbert, présidente du Cercle national des journalistes.

Le braconnage a atteint un nouveau record en 2012 avec 668 rhinocéros tués dans le pays.

“Nous avons pris cette décision après une longue réflexion”, a déclaré Antoinette Slabbert, estimant qu’il n’y avait pas eu de sujet plus couvert que celui-ci.

L’Afrique du Sud abrite à elle seule environ trois quarts des quelque 20.000 rhinocéros blancs d’Afrique et des 4.800 rhinocéros noirs, en voie de disparition.

“Alors que les rhinocéros ont dominé l’actualité pour toutes ces mauvaises raisons, les médias ont joué un rôle fondamental pour informer non seulement les Sud-Africains, mais aussi le monde, sur la tragédie qui se joue dans notre pays”, a-t-elle ajouté.

Les rhinocéros sont victimes d’une demande croissante pour leurs cornes, auxquelles certaines personnes en Asie attribuent toutes sortes de vertus curatives et préventives, qui n’ont bien sûr jamais été démontrées par la médecine…

L’Afrique du Sud et le Vietnam ont signé l’année dernière un accord pour lutter contre ce commerce illicite et plusieurs personnes en Asie ont été arrêtées pour leur implication dans le braconnage.

Il est grand temps : le nombre de rhinocéros tués a augmenté considérablement ces cinq dernières années dans le pays.

 

 

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer