“L’Effet Chimpanzé” enquête : la vérité sur le lait [vidéo]

L’Effet Chimpanzé est une chaîne YouTube d’information et de vulgarisation sur le mode de vie vegan. Les vidéos de Galaad traitent des raisons de devenir vegan, des implications pratiques, des sophismes des contradicteurs ou encore de convergence des luttes.
Tout récemment, l’auteur a réalisé une vidéo traitant de l’élevage des vaches laitières en France, témoignages d’éleveurs à l’appui mais sans images choc : à notre avis, l’une des meilleures sur le sujet.
De longs mois de travail et un parti pris intéressant : baser la réflexion sur des reportages officiels, pour mieux se rendre compte que l’industrie laitière la plus présentable flirte déjà avec l’horreur.
L’occasion pour nous d’interviewer ce talentueux YouTubeur, à la voix chaleureuse et posée, qu’on pourrait écouter pendant des heures.

Depuis quand es-tu végane ?
Je suis végane depuis près de trois ans maintenant (mai 2015 mais je n’ai plus la date exacte ^^).

Peux-tu nous présenter ta chaîne ?
Avec plaisir ! J’ai découvert YouTube via les vidéos de Kriss de Minute Papillons, très vite je me suis intéressé à d’autres youtubeurs et youtubeuses et je suis notamment tombé sur des perles comme Hygiène mentale, HorizonGull, Simon Puech, Jihem Doe, VGarou ou Gurren Vegan. Ces personnes m’ont donné envie de me lancer dans ma propre aventure Youtubesque et de mettre ma passion pour le débunkage (déconstruire un raisonnement fallacieux) au service de mes valeurs !
Le but principal de ma chaîne est d’inciter les personnes me regardant à affûter leur esprit critique, à faire des recherches avant de se forger une idée ou d’affirmer quoi que ce soit. Car à l’ère des fake news, il est vite arrivé de relayer une information partiellement voire complètement fausse. Je traite principalement de véganisme, mais j’aime également aborder tous sujets liés à une injustice basée sur un dogme, dogme que je me fais une joie de déconstruire brique par brique, le tout à l’aide d’études scientifique et d’arguments logiques.

Peux-tu nous expliquer la genèse de “La vie d’une vache à lait” ? (comment as-tu fonctionné, combien de temps cela t’a pris, quelles ont été les difficultés principales…)
Eh bien, comme je le dis dans cette fameuse vidéo, l’idée de montrer ce qu’il se passe réellement dans les élevages français m’est très rapidement venue à l’esprit.
Lorsque je militais dans la rue, et que je parlais des vidéos d’abattoirs ou de reportage comme “Terriens” (Earthlings) On me rétorquait souvent que ces caméras cachées ne montraient que le pire du pire, des cas isolés et anecdotiques, et les personnes qui me rétorquaient cela insistaient sur le fait qu’iels allaient acheter leur viande chez le boucher, de la viande locale d’un animal ayant été bien traité.
Ca avait le don de m’agacer ! Car je savais que l’élevage était une industrie particulièrement immonde, mais je n’avais pas d’images à montrer. Alors je me suis dis que j’allais créer mon propre outil militant !
J’avais déjà récupéré pas mal d’images et de données quant arriva l’élément déclencheur, cet événement qui me permis de faire passer mon idée de vague projet à une vidéo concrète.
Lors de mes pérégrinations sur YouTube, je suis tombé, totalement par hasard sur 2 vidéos de “C’est pas Sorcier” faisant l’apologie des élevages laitiers et de la consommation de lait !
J’avais là les images qu’il me manquait ! Des images aseptisées, tentant de masquer l’horreur de cette industrie, il ne me restait plus qu’à en retirer le filtre instagram pour rétablir la vérité !
Je dirais qu’en tout il m’a fallu 2 mois de recherches et que j’aurai passé environ 150 heures sur l’écriture/tournage/montage/mise en ligne.
Pourquoi est-ce que je mets la mise en ligne dans ces 150 heures ? Eh bien parce que cette étape fut l’une des plus pénibles de la réalisation de cette vidéo !
Ma difficulté principale fut de réussir à poster ma vidéo sans qu’elle soit bloquée dans la seconde pour droits d’auteurs ! j’ai du m’y reprendre à 10 fois ! A charcuter ma vidéo, à la modifier pour qu’elle rentre dans les petites cases de l’utilisation légitime de contenu tierce ! ça m’a pris près de 20 heures, j’étais légèrement irritable à la fin de la journée je dois l’avouer ! Mais ce ne fut pas ma plus grande difficulté.
Le plus dur fut de devoir passer des heures à lire et écouter des gens faire l’apologie de l’élevage, expliquer à quel point leurs vaches étaient heureuses et à quel point leur métier était indispensable sur bien des plans à une France heureuse.
C’était très déprimant et fatiguant de devoir sans cesse démêler le vrai du faux, rechercher les véritables chiffres de façon fiable. Cela m’a valu quelques nuits blanches !

Crains-tu parfois des représailles des lobbies auxquels tu t’attaques ? (attaque en justice ou autre)
Je ne crains pas de représailles des lobbies car mon contenu ne diffame pas, il dit la vérité. Ce que j’y rapporte est irréfutable, et jusqu’à présent les éleveurs et éleveuses n’ont pas été capables de souligner de failles dans ma démonstration, du moins pas de façon sourcée et argumentée, on se contente de me traiter de menteur et d’extrémiste. Non ce qui me fait peur par contre ce sont les éleveurs et éleveuses, j’avoue ne pas forcément avoir envie d’en croiser au détour d’une ruelle sombre…

Quel est ton plat et/ou dessert vegan préféré(s) ?
Ca va paraître très cliché, mais mon plat préféré c’est très clairement un bon Buddha Bowl avec une sauce à la cacahuète ! J’en raffolais lorsque j’étais en Inde, j’en mangeais presque tous les jours ! Et pour ce qui est du Dessert je dirais la tarte au citron de Llyod Lang ! Même s’il faut que je réussisse à en faire une version zéro déchets haha !

La tarte au citron meringué de Lloyd Lang

Quel sera ton prochain dossier sur ta chaîne ?
On me demande souvent comment faire pour réussir à produire de la nourriture sans intrants animaux (fumier, lisier etc). Il s’agit d’une question très intéressante, et je compte y répondre d’ici 2 à 3 mois dans une vidéo consacrée à la permaculture végane, ou comment faire pour nourrir l’humanité dans le respect de l’environnement, des animaux non-humains et humains !

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !