“Les amis de l’ours”, album pour enfants anti-chasse et ode à l’alimentation végétale

Les amis de l’ours est un album pour enfant que je recommande pour les tout-petits : à partir de deux-trois ans.

Les illustrations, peintes à la main et de style “art naïf”, plaisent beaucoup aux plus jeunes (testé et approuvé par mes élèves) et les textes épurés sont tout à fait adaptés.

L’intrigue est simple : l’ours Émile refuse tour à tour de consommer les animaux désignés par les autres ours, et leur substitue un aliment végétal : à la place d’un gros saumon, un champignon. Au lieu d’un bon crapaud, plein de pruneaux. Une souris et un chamois ? Du céleris et des noix…

Motif avancé par l’ours Émile : les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis. La pensée antispéciste mise à la portée des tout-petits !

Le livre se conclut sur une pirouette quand Émile tombe nez à nez avec un chasseur. Dilemme : le chasseur est malfaisant, faut-il le manger pour autant ?
Je ne divulgue pas la fin pour vous donner envie de la découvrir.

La gourmandise par le végétal

L’autre attrait de cet album, ce sont les scènes où l’ours, ses congénères et, dans la scène finale, une grenouille, une aigrette, une souris et un poisson, se régalent d’aliments végétaux.

Il faut voir l’air béat de l’ours aux bras remplis de fruits, l’air gourmand de celui qui déguste une cerise, le museau taché de jus de celui qui se gave de pruneaux, et la gloutonnerie d’Émile lorsqu’il s’empiffre de champignons, à plat ventre dans l’herbe.
Une ode à l’alimentation végétale.

Les jeunes enfants sont en général très réceptifs face aux expressions des personnages quand elles sont si clairement affichées. Ceux de ma classe ont beaucoup ri, frémi, et se sont identifiés à Émile.

L’antispécisme pour les plus jeunes

Le message, antispéciste, n’oublie pas d’inclure les poissons. Parmi toutes les proies rencontrées, c’est d’ailleurs au saumon que le héros fait un câlin. Une façon pour l’auteur de rattraper le côté mal-aimé des poissons ?

Relevons la dédicace de début d’ouvrage :

Pour tous les enfants qui, un jour à la table du dîner, ont dit qu’ils ne voulaient pas manger les animaux ; et pour mes ami-e-s qui continuent à le dire chaque jour.

Fanny Vaucher

L’auteur

Dessinatrice lausannoise, Fanny Vaucher est vegan et travaille dans le domaine de l’illustration et de la bande dessinée. Elle est notamment l’illustratrice de la série jeunesse Les aventures de Paprika (L’Age d’Homme), albums destinés à sensibiliser les enfants sur la condition de vie de nos amis à quatre pattes à travers l’histoire de Paprika, petite chatte sauvée de la rue en Guadeloupe.

L’éditeur

Les amis de l’ours appartient à la collection V des éditions L’Age d’Homme, qui publie pour les adultes Mélanie Joy, Gary Francione, le Grimoire Seitanique, la Veganista et tant d’autres…

Vous pouvez le commander notamment sur le site de l’association L214.

>> Offrir Les amis de l’ours à un enfant de votre entourage…

>> Jeter un œil au très beau site de Fanny Vaucher

 

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Disqus Comments Loading...
Share
Publié par
Lili Gondawa

Recent Posts

3 livres de recettes + les bonnes adresses pour un délicieux Noël vegan

Les fêtes approchent, et il est fort à parier que vous êtes déjà en train de vous demander ce que…

4 décembre 2019

Femme enceinte tuée par des chiens : l’indécence des chasseurs

Une jeune femme partie promener son chien en forêt et qui est retrouvée morte. La présence d'une chasse à courre…

4 décembre 2019

Abattoir de Mauléon: d’actes de cruauté à l’intimité de la vie privée

Des employés d'abattoir accusés de maltraitance animale et une affaire qui rebondit avec les mêmes employés qui décident de contre-attaquer…

28 novembre 2019

Les champignons à l’honneur dans le dernier livre de recettes de La Plage

Le champignon, allié des plats vegans : sa texture et sa gamme de goûts incitent à l'utiliser comme un simili-carné…

12 octobre 2019

Enfin ! Démarrage de l’écocirque sans animaux d’André-Joseph Bouglione

En mai 2017, nous vous annoncions que Sandrine et André-Joseph Bouglione, le petit-fils du fondateur et son épouse, avaient décidé…

3 octobre 2019

L’enfer des poules pondeuses

Chaque année, 45 à 50 millions de poules pondeuses sont élevées en France. La plupart d'entre elles sont issues de…

22 septembre 2019