Les dauphins capables de s’appeler par leur nom et de se reconnaître

Une nouvelle étude montre que les dauphins sont capables d’appeler un autre dauphin par son nom.

Une étude récemment publiée dans les Proceedings of the Royal Society B a révélé un comportement surprenant à propos de nos cousins ​​mammifères marins. En effet les dauphins reconnaissent les sifflements et les cliquetis des autres dauphins (comme nous avec la voix) et ils peuvent même imiter la voix d’un congénère.

Les chercheurs ont constaté que les dauphins peuvent “extraire des informations d’identité des sifflements». Cela leur permet de former différents types de relations sociales. Lors de l’appel d’autres dauphins par leurs «noms», les chercheurs ont noté des variations, y compris des qualités personnelles du dauphin criant, ce qui pourrait suggérer qu’ils partageraient des informations supplémentaires. C’est comme si vous fermiez la voiture en oubliant les clés dedans, si vous appelez votre conjoint ou un ami, il comprendra à votre ton qu’il y a quelque chose. Il y a plus d’informations dans la façon d’appeler quelqu’un que dans le nom lui-même.

Les chercheurs pensent qu’il y a encore plus à étudier, et ils ne croient pas que ce qu’ils ont observé est rare dans le monde animal. La capacité des animaux à communiquer des informations adressées à quelqu’un en particulier à travers le langage est une découverte assez importante.

Et ce que cela signifie, bien sûr, c’est qu’il y a probablement une myriade de relations complexes entre les animaux que nous ne pouvons pas comprendre, comme avec les abeilles et leur “esprit de ruche” , comme avec les fourmis qui envoient des signaux ou les éléphants qui pleurent la mort d’un des leurs.

Comme nos régimes alimentaires reposent davantage sur les animaux que jamais auparavant dans l’histoire, il est important de réaliser le potentiel et l’intelligence de ces animaux. Le porc par exemple est plus intelligent qu’un chien moyen.

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.
  • Cela fait des années que les chercheurs savent cela, d’autant plus qu’ils ont su démontrer que les dauphin ont une conscience de soi et une conscience sociale, sans parler de leurs capacités cognitives sophistiquées. Quand je vois qu’au Japon on les massacre encore par centaines chaque année, c’est tout simplement inqualifiable et injustifiable…

    • liligondawa

      J’ai lu qu’on les massacre essentiellement pour leur chair, mais je me suis toujours demandé QUI la consommait vraiment… Je ne suis jamais allée au Japon, mais je n’ai jamais entendu parler de viande de dauphin vendue en magasin, servie dans des restos …

      • A vrai dire, ils sont avant tout capturés pour le spectacle (vente : 100000€), afin d’alimenter les delphinarium du monde. Il faut savoir qu’en captivité un dauphin a une espérance de vie d’à peine quelques années, alors qu’à l’état sauvage c’est entre 40 et 50 ans. Donc Parc Asterix par exemple rachète régulièrement des dauphins, parce qu’ils meurent rapidement dans l’indifférence de tous, et c’est ainsi dans les delphinariums du monde entier.

        Les conditions de détention sont tellement inadaptées, anxiogènes et maltraitantes (ils sont nourris uniquement pendant les spectacles et crèvent de faim sur les vidéos, quand vous vous y connaissez en éthologie) qu’une bonne partie des dauphins ferment leurs évents (se suicident), dépriment et refusent de se nourrir (avant de parvenir à manger du poisson mort comme en delphinarium les dauphins sont en quarantaine et gavés de force de cette alimentation peu fraiche et peu adaptée), ou meurent de souffrances physiques ou de l’eau trop chlorée.

        Pour ce qui reste, les dauphins capturés sont massacrés et seront vendus pour leur chaire. Vente : 600€ le dauphin… La viande de dauphin est nocive pour la santé car elle est riche en mercure, elle favorise ainsi des pathologies telles que Parkinson. On peut la trouver sur les marchés, mais la majeur partie se retrouve dans les restaurants, les écoles, dans les produits finis ou sous produits des marchés. Dans plus de la moitié des cas, les acheteurs ne savent même pas que la viande ou les sous-produits de viande qu’ils ont acheté ne sont pas uniquement composés de poisson, mais également de dauphin et autres cétacés.

        • liligondawa

          Oh merci pour toutes ces infos, tristes mais précises, tout ça est dans le lien que tu nous a donné au-dessus ?
          Moi j’avais lu que les orques ont l’aileron qui se met à retomber sur le côté lorsqu’ils sont en captivité (je ne sais plus si ça pouvait concerner les dauphins), ce qui n’arrive JAMAIS dans la ,nature…

          • Oui, ce sont en partie des informations qui sont données dans le reportage The Cove, datant de 2007. C’est vraiment un incontournable !

            Aujourd’hui, la viande de dauphin est sensée être interdite dans les écoles (le mercure a des effets dévastateurs sur les capacités cognitives et physiques chez les enfants), et n’est pas recommandée à la population, qui d’ailleurs ne sait pas qu’elle en mange à son insu, mais on en retrouve dans les boites de thon et autres poissons hachés, et beaucoup dans les pays asiatiques, vendu pour de grands cétacés ou du requin. Bref, comme partout, étiquetage trompeur pour écouler la viande de dauphin illicite. Les gens ne savent même pas quelles espèces ils consomment en achetant leur poisson ou leur viande…

            C’est vrai pour les orques et autres épaulards que l’aileron dorsal se plie, lié à la captivité, au manque d’activité et de densité (d’espace) de l’eau pour le maintenir, parce que les orques sont obligés ou amenés à rester trop souvent en surface. Ce phénomène existe à l’état naturel, mais pour seulement 1% à peine de la population, contre plus de 80% de la population d’orques à l’état captif. De toute façon c’est juste immonde leurs conditions de détention, jamais elles respecteront leur éthogramme (orques, dauphin, et autres cétacés) et donc leurs besoins naturels.

      • As-tu vu The cove ?
        (Streaming VOST) http://www.unjoursansviande.be/mediatheque/thecove.html

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer