Les dessous des menus vegans du TGV

Ayant pris récemment le TGV, nous avons eu la surprise de trouver un plat vegan dans une sous-partie du menu intitulé “plats des chefs”.
Double surprise : une bonne (il n’est pas si loin le temps où il était encore difficile de manger végétarien dans le train) et une mauvaise : ce plat est signé Michel Sarran.
Michel Sarran, chef cuisinier toulousain, a signé l’odieuse tribune contre l’initiative “lundi vert”, et ne s’en cache pas.
Il est fort intéressant de constater que lorsqu’il y a de l’argent à se faire, l’ami Michel redécouvre le végétal…

Au fait, que nous a donc cuisiné Michel ?

Premier ingrédient : carottes en cube. CQFD quant au véganisme à la sauce Michel Sarran.

Un autre plat est signé Vincent Ferniot, journaliste gastronomique et  Vice-Président de l’Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique (on vous recommande de suivre le lien pour jeter un coup d’œil à l’hallucinante bannière de ce site). Un plat un peu plus appétissant mais qui surfe — quelle surprise — tout autant sur les clichés en y allant gaiement de son petit quinoa :

Malgré ces détails qui confinent à la bêtise (ou serait-ce à la moquerie ?), retenons que le menu SNCF en ligne est dorénavant doté d’un logo “recettes végétariennes” et d’un logo “recettes véganes”. Nous ne pensions pas que cela viendrait si tôt. Même si nous allons continuer un moment à emporter nos délicieux casse-croûtes vegans faits maison (houmous et tomates séchées par exemple ; et pourquoi pas les sandwichs et muffins décadents de Cuisine et Dévore) quand nous prenons le train…

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !