Les dessous des menus vegans du TGV

Ayant pris récemment le TGV, nous avons eu la surprise de trouver un plat vegan dans une sous-partie du menu intitulé « plats des chefs ».
Double surprise : une bonne (il n’est pas si loin le temps où il était encore difficile de manger végétarien dans le train) et une mauvaise : ce plat est signé Michel Sarran.
Michel Sarran, chef cuisinier toulousain, a signé l’odieuse tribune contre l’initiative « lundi vert », et ne s’en cache pas.
Il est fort intéressant de constater que lorsqu’il y a de l’argent à se faire, l’ami Michel redécouvre le végétal…

Au fait, que nous a donc cuisiné Michel ?

Premier ingrédient : carottes en cube. CQFD quant au véganisme à la sauce Michel Sarran.

Un autre plat est signé Vincent Ferniot, journaliste gastronomique et  Vice-Président de l’Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique (on vous recommande de suivre le lien pour jeter un coup d’œil à l’hallucinante bannière de ce site). Un plat un peu plus appétissant mais qui surfe — quelle surprise — tout autant sur les clichés en y allant gaiement de son petit quinoa :

Malgré ces détails qui confinent à la bêtise (ou serait-ce à la moquerie ?), retenons que le menu SNCF en ligne est dorénavant doté d’un logo « recettes végétariennes » et d’un logo « recettes véganes ». Nous ne pensions pas que cela viendrait si tôt. Même si nous allons continuer un moment à emporter nos délicieux casse-croûtes vegans faits maison (houmous et tomates séchées par exemple ; et pourquoi pas les sandwichs et muffins décadents de Cuisine et Dévore) quand nous prenons le train…

A propos de Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !