Les dissections de souris en classe vont reprendre…

Triste nouvelle. Mercredi dernier, le Conseil d’Etat a annulé l’interdiction de disséquer des souris en classe.

En novembre 2014, l’Education nationale avait interdit les dissections de vertébrés dans l’enseignement primaire et secondaire1.
Une victoire, à l’époque, pour les défenseurs de la cause animale : n’y a-t-il pas des travaux pratiques plus pertinents que d’ouvrir au scalpel le corps d’un mammifère gazé “pour la science” ? N’y a-t-il pas des planches anatomiques, des photographies, schémas, coupes 3D disponibles dans les manuels et sur ce formidable outil qu’est internet ? Des photos et schémas de l’anatomie humaine, qui plus est, car on imagine bien qu’une fois de plus la souris était prise comme modèle par défaut de l’humain…
Nul doute que les professeurs de Sciences et Vie de la Terre compétents avaient su à l’époque effectuer cette transition, et en guise de travaux pratiques faire observer des pollens ou des échantillons de roche au microscope, concevoir une maquette de volcan, étudier la réponse musculaire de son camarade de classe grâce à des électrodes, ou que sais-je encore…

Le Snes-FSU, premier syndicat d’enseignants du secondaire, avait contesté cette décision de cesser de sacrifier les souris. Mercredi dernier, le Conseil d’Etat a annulé la décision du ministère, leur donnant ainsi raison2.

Pour ce syndicat :

La confrontation avec le réel est l’un des fondements de notre discipline, dans l’évident respect de la vie animale.

Dans l’évident respect de la vie animale ? Je propose alors de mettre en cage Frédérique Rolet, cosecrétaire générale et porte-parole du Snes, de l’assassiner froidement puis de l’éventrer pour examiner ses organes. Mais le tout avec le plus grand respect.

Pour soumettre cette idée au Snes, ou pour leur exprimer au moins votre profond désaccord :

Pétri

  1. France TV info — fin de la dissection []
  2. France TV info – reprise des dissections []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !