Un chasseur, par Insolente Veggie

Les méfaits de la chasse : 3 faits divers récents

20 saisons de chasse en France ont fait 600 à 634 morts humaines (selon les sources), soit 30 à 32 par an en moyenne1.

Ce sont des dommages collatéraux aux loisirs sanguinaires des chasseurs, auxquels il faut ajouter les morts accidentelles de chiens, chats, chevaux et autres animaux de compagnie…

Pour illustrer ce fait, voici trois faits divers qui ont fait couler trop peu d’encre ces dernières années.

2014 : une championne cycliste autrichienne canardée

Christine Koschier, 40 ans et triple championne d’Autriche de cyclisme sur route, s’échauffait sur route avant une épreuve contre la montre en Italie. Elle a failli mourir sous les multiples balles d’un chasseur.

Christine raconte avoir pris le bruit pour une crevaison, mais avoir ressenti tout de suite après une grande douleur : elle a été touchée à la jambe, au bras, à la hanche.Interrogé par la police, le chasseur a déclaré l’avoir confondue avec un lièvre2.

Cycliste chasseur
Crédits : 7sur7.be

En 1987, le coup de fusil d’un chasseur avait déjà écarté du cyclisme pour deux ans son collègue américain Greg Lemond…

2015 : Une renarde blanche abattue par un chasseur sans vergogne

Une jeune renarde albinos vivait tranquille dans le nord de la France. Seuls les chasseurs d’images l’avaient pris pour cible, comme J.L. Ridou (photo de 2013) :

Crédits : J.L. Ridou
Crédits : J.L. Ridou

Il y a un an, la renarde a été abattue par un chasseur3. Ce dernier était dans son bon droit, selon l’Etat français, puisque sa proie était classée nuisible.

Rappelons que la notion de « nuisibles » ne signifie rien pour les biologistes4 car ces espèces sont reconnues comme très utiles pour l’équilibre des écosystèmes.

La notion de régulation — qui permet quant à elle d’autoriser leur persécution systématique toute l’année et sans quota — n’a pas plus de sens puisque plus on décime une espèce, plus elle se reproduit et peut occuper le territoire inoccupé autour d’elle.

>> Voir notre diaporama d’animaux albinos.

2016 : Sultan, cheval tué d’une balle dans le flanc

Le 10 janvier dernier, un étalon est tué lors d’une battue aux sangliers5. Interrogé par les gendarmes, un chasseur reconnaît avoir tiré, mais sans avoir vu le cheval…

Sultan, bientôt vingt ans, décrit comme un cheval affectueux, a connu une fin tragique, tué d’une balle au garrot.

Pire, c’est la deuxième fois en peu de temps que des chasseurs confondent leur gibier avec les chevaux mis au pré dans ce petit coin du Quercy.6

Vanina“Viognier de Conquet”, Lizazat, et tant d’autres chevaux anonymes tombés sous les balles de chasseurs parfois ivres…

Viognet de Conquet. Crédits : Dauphiné libéré
Viognet de Conquet. Crédits : Dauphiné libéré

En 2013, le site Cheval-savoir recensait quelques uns de ces accidents de chasse. Et s’interrogeait :

Mauvaise vue ou mauvaise foi ?

Pour conclure

Comme le rappelle l’Association de Protection des Animaux Sauvages :

Le sentiment d’insécurité des usagers de la nature n’est pas exagéré : il n’existe aucun contrôle médical ou alcoolémique des chasseurs en France, alors qu’ils utilisent des armes pouvant tuer à 3 kilomètres. Mais le lobby de la chasse est puissant financièrement et politiquement, et dicte sa loi aux autres citoyens.

Un chasseur, par Insolente Veggie
Un chasseur, par Insolente Veggie

>> Un livre instructif : “Le livre noir de la chasse. Massacres et abus de pouvoir” par Pierre Athanaze.

  1. http://www.buvettedesalpages.be/accidents-de-chasse-france.html []
  2. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1512/Cyclisme/article/detail/2091768/2014/10/16/Un-chasseur-tire-sur-la-championne-d-Autriche-qu-il-confond-avec-un-lievre.dhtml []
  3. http://betails-de-min-coin.over-blog.com/2015/03/un-renard-albinos-tue-par-des-chasseurs-thierache-axonaise.html []
  4. http://www.aspas-nature.org/campagnes/protection/rehabilitation-des-nuisibles/ []
  5. http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/17/2030255-accident-de-chasse-un-cheval-meurt.html []
  6. http://www.laviequercynoise.fr/faits-divers-un-etalon-tue-dans-une-battue-aux-sangliers_4837/ []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !