Des activistes libèrent 200 chiens de la race Beagle d'un laboratoire brésilien

L’Etat de Sao Paulo au Brésil interdit les tests sur animaux dans les cosmétiques

L’Etat de Sao Paulo au Brésil où est fabriqué la majeure partie des cosmétiques brésiliens, se positionne contre la cruauté animale avec une nouvelle loi contre l’expérimentation animale. L’Etat a interdit les tests sur animaux pour les produits cosmétiques, les parfums, ou des articles de soins personnels1 .

Les entreprises qui violent cette loi devront faire face à des amendes prohibitifs.

320 000€ par animal pour ceux qui enfreignent la loi

Les personnes qui ne respecteront pas cette loi seront susceptibles de payer une amende de 320 000€ par animal. Si malgré tout il y a des récidivistes, les amendes seront doublées et l’Etat du Sao Paulo se réserve le droit de fermer l’entreprise.

Geraldo Alckmin, le gouverneur de l’Etat, a annoncé l’interdiction après plusieurs réunions avec des militants des droits des animaux, des vétérinaires, des scientifiques et des membres de l’industrie des parfums et cosmétiques. Il déclare :

Nous avons étudié le sujet en profondeur, y compris le droit international, et entendu tous les secteurs

C’était un problème que le gouvernement de Sao Paulo a pris au sérieux et vu les amendes infligées, mieux vaut respecter cette loi.

Les défenseurs des animaux se sont réjouis de cette décision, qui il faut l’avouer est une première en Amérique du Sud. Frank Alarcón, le représentant de Cruelty Free International au Brésil déclare :

 Nous félicitons le Parlement et le gouverneur Alckmin pour leur décision progressiste et nous appelons les gouvernements des autres états ainsi que le gouvernement fédéral à suivre leur exemple

  1. http://www.thesundaily.my/news/939145 []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !