Des cultures de cellules de peau en train de croître dans ces fioles en plastique peuvent être employées pour évaluer la corrosivité de substances testées sur la peau. Source : Doctors Against Animal Experiments

L’Europe dans l’embarras pour les tests sur animaux dans les cosmétiques

La recherche de méthodes de substitution à l’expérimentation animale se poursuivra, car le remplacement total des essais sur les animaux par d’autres méthodes n’est pas encore possible” , a reconnu la Commission européenne dans un communiqué.

C’est avec ce communiqué de la Commission européenne que s’ouvre une dépêche AFP. Mais que faut-il comprendre? Qu’il n’y aura plus de tests sur animaux même si aucune méthode de substitution n’existe? Ou que s’il n’y a pas de méthode alternative il n’y aura pas tout simplement plus de tests?

En tout cas une chose est sûre, l’Europe communique sur les chiffres. “Près de 238 millions d’euros ont été affectés à la recherche dans ce domaine entre 2007 et 2011” . Ça vous parait énorme ? Si on le compare au marché de la cosmétique qui représente 71 milliards d’euros par an, cela représente  en 5 ans moins de 0,067% des dépenses pour trouver des alternatives, un chiffre tout simplement dérisoire…

Le 11 mars 2013 devait être le nouveau jour pour les droits des animaux, car il ne devait plus y avoir de tests sur animaux pour les produits cosmétiques (que ce soit sur le produit fini ou les ingrédients). Mais il semble y avoir un problème de taille.

Le problème Reach

Des cultures de cellules de peau en train de croître dans ces fioles en plastique peuvent être employées pour évaluer la corrosivité de substances testées sur la peau.  Source : Doctors Against Animal Experiments
Des cultures de cellules de peau en train de croître dans ces fioles en plastique peuvent être employées pour évaluer la corrosivité de substances testées sur la peau.
Source : Doctors Against Animal Experiments

Un autre gros problème vient du plan Reach (Enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques), qui sous prétexte de supprimer les produits les plus toxiques pour notre santé, oblige à faire des tests, même quand il n’y a pas de méthodes alternatives aux tests sur animaux.

Comment un produit cosmétique peut être non testé sur animaux alors que s’il contient un produit chimique utilisé à plus d’une tonne par an en Europe il doit être testé (même s’il n’y a aucune méthode de substitution aux tests sur animaux)

Nous avons contacté l’Union Européenne début février pour en savoir plus sur les liens entre Reach et l’interdiction des tests sur les animaux en cosmétique, et n’avons pas obtenu de réponses si ce n’est un “En réponse à votre question veuillez noter que la Commission travaille actuellement sur une Communication à ce sujet qui sera publiée, ainsi que d’autres documents informatifs sur ce sujet, sur son site web, le lundi 11 Mars 2013

Sur ce, lundi 11 mars un pdf a effectivement été mis en ligne, expliquant les liens entre le protocole Reach et la nouvelle réglementation sur les cosmétiques. En gros ce PDF mentionnait que Reach restait toujours d’actualité même pour les cosmétiques. Bizarrement, voulant retourner le voir le 11 mars au soir pour rédiger cet article, le PDF a été supprimé, et ceux dans toutes les langues. 

N’ayant pas eu l’idée de sauvegarder ce pdf, je ne peux pas vous le coller, et l’Union Européenne a supprimé définitivement ses communiqués sur la réglementation du 11 mars 2013 de son site europa.eu.

On ne peut que regretter le manque de transparence de l’Union Européenne sur un tel sujet, et l’on se dit que si l’Europe a quelque chose à cacher, ce n’est sûrement pas une bonne surprise.

Edit : J’ai finalement pu retrouver ce pdf dans mon historique. Je vous l’ai mis en ligne ici : Communication de l’UE du 11 mars 2013.

fin tests sur animaux 11 mars

En général, les ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques sont également soumis aux dispositions horizontales du règlement REACH et il se peut qu’il soit nécessaire d’avoir recours à l’expérimentation animale pour compléter les dossiers s’il n’existe aucune autre solution.

Et enfin un autre extrait de la communication de l’UE :

Il revient donc aux États membres d’apprécier et de décider si l’expérimentation animale effectuée au titre d’autres législations doit être considérée comme relevant de l’interdiction de mise sur le marché de 2013.

Malheureusement, ce qui est un pur scandale, les États peuvent donc décider que l’expérimentation animale ne relève pas de l’interdiction de mise sur le marché européen. L’Union Européenne fait donc marche arrière dans ce qui aurait pu être une très belle avancée.

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.
  • Bonjour et merci pour votre article,

    J’ai pas mal suivi cette affaire et j’avoue ne pas savoir quoi en penser.

    Vos explications ne me choquent pas, nous sommes depuis toujours manipuler donc…

    J’ai trouvé ce résumé sur le site de l’Union Européenne http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-210_fr.htm

    Personnellement, je ne changerais pas mes habitudes pour mes cosmétiques non testé sur les animaux, je suis parfaitement consciente que les produits testés sur les animaux seront toujours présents sur le marché ! Il y a bien trop d’argent en jeu, et pour eux la vie animale ne compte pas…

    Qu’en pensez-vous ?

    • Il suffit de lire le communiqué PDF pour déchanter… Dans l’article j’ai cité deux passages dont celui là : “En général, les ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques sont également soumis aux dispositions horizontales du règlement REACH et il se peut qu’il soit nécessaire d’avoir recours à l’expérimentation animale pour compléter les dossiers s’il n’existe aucune autre solution.”
      Concrétement, la réglementation du 11 Mars 2013 ne surpasse pas Reach, et Reach impose des tests sur animaux si aucun test alternatif existe…
      Donc en gros oui, je suis d’accord avec toi, pour l’instant il ne faut pas changer ses habitudes tant que Reach sera prédominent.

      • D’accord, merci pour ces informations.
        Reste à faire changer Reach ou le détruire, au sens figuré bien entendu ^^

        • Kry

          En même temps, je me vois mal retourner chez l’Oréal ou les autres, eux qui n’ont jamais choisi d’eux même des ingrédients “clean”. Je continuerai à acheter chez les entreprises qui ont une conscience morale, pas une conscience monétaire.

          • Je suis complètement d’accord !

    • Rose

      Utilisez-vous des produits non testés ? Si oui pouvez-vous me dire lesquels sont testés sur les animaux et ceux qui ne le sont pas ?

      • mira

        Les produits labellisés One Voice ne sont pas testés sur les animaux. La liste ici: http://label.one-voice.fr/

        • mira
          • liligondawa

            Merci Mira !

          • Rose

            j’ai vu qu’il y avait des produits dits non testés sur animaux dans la liste one voice mais qui en fait étaient testés donc je ne sais pas s’ils ont mis leur liste à jour !! Merci mira !!

          • liligondawa

            Où as-tu vu ceci ?

          • Rose

            j’ai vu des produits comme Yves Rocher qui disent qu’ils ne testent pas sur les animaux alors qu’ils testent et l’entreprise qui je ne sais plus comment ça s’appelle Couleur Caramel je crois qui a été racheté par l’Oréal et du coup comme l’Oréal teste ils ont du imposer leur “façon de faire” à Couleur Caramel.

            Mais j’ai vu ça sur des forums où ça se contredisaient quand je cherchais quelles marques ne testaient pas. Ils disaient sur les forums que des marques testaient et étaient inscrites sur la liste One Voice.

            Enfin après ils se trompent sans doute sur les forums comme c’est un peu les uns et les autres qui donnent leur avis.

          • mira

            Contacte directement One Voice par mail, ils te répondront, ils sont facilement accessibles. J’ai eu l’occasion de les solliciter plusieurs fois au sujet de marques (Le Petit Olivier, L’Arbre Vert) qui se disent opposés aux tests sur les animaux mais qui ne figurent pas dans leur liste, ils ont su répondre très simplement à mes questions…

          • Rose

            Merci beaucoup !

          • Tommie Lucas

            Et qu elle a été leur réponse Mira ?

      • liligondawa

        Tu peux chercher sur tes produits à acheter le label “lapin dans le cercle d’étoiles”. Plus de précisions ici : https://www.vegactu.com/produits/sy-retrouver-parmi-les-labels-bio-ecolos-equitables-non-testes-sur-animaux-2391/

        • Rose

          Merci beaucoup liligondawa !!

      • Caroline

        Bonjour,

        Si vous cherchez des produits non testés, il y a une boutique française en ligne spécialisée http://www.preciouslife.fr/ . L’ensemble des produits que l’on y trouve sont labellisés HCS ou PETA.
        Les marques proposées sont de qualité et le site est sérieux.

        • Rose

          merci !!! Est-ce que c’est un site sécurisé ? (car en général je n’aime pas trop acheté sur internet car j’ai peur de me faire arnaquer)

    • liligondawa

      Je continuerai aussi à acheter mes marques habituelles non testées, même si cette nouvelle loi reste une belle avancée, il reste trop de zones d’ombre pour que j’ose acheter des cosmétiques standards…

      Merci pour le lien ! Il y des passages très encourageants dans ce résumé, non ? “La recherche de méthodes de substitution à l’expérimentation animale se poursuivra (…). La communication publiée aujourd’hui souligne (…) la nécessité de poursuivre l’action engagée dans ce domaine. (…) L’Union se doit (…) d’agir pour que des méthodes de substitution à l’expérimentation animale soient acceptées dans le monde entier. La Commission fera de cette question l’une des priorités de l’Union dans le domaine des échanges commerciaux et de la coopération internationale.”

  • avey

    Le consommateur européen a 70 milliards d’euros entre les mains, avec une telle somme on a le pouvoir. Pas besoin d’attendre une loi.

  • Dominic

    La mise en application de cette Directive c’est quand même une déclaration EU qui est politiquement très importante : plus de tests en cosmétologie pour les produits finis, composants, même testés à l’étranger … Tous les cosmétiques commercialisés en Europe doivent désormais se plier à cette règle. Toutefois, certains composants utlisés en cosmétologie mais ayant un 1er usage dans d’autres domaines (chimie, peinture, etc..) peuvent avoir fait l’objet de tests dans ces autres domaines qui ne sont pas concernés par la Directive. Ainsi, il n’est toujours pas possible de garantir que les cosmétiques sont à 100 % exempts de tests, en effet. C’est pourquoi la liste Humane Cosmetic Standard de la BUAV garde tout son sens : http://www.gaia.be/fr/bibliotheque-gaia/cosmetiques

    Quant au projet REACH, il suit son cours indépendamment de cette Directive qui n’augmente en rien le nombre de tests effectués dans le cadre de REACH. Il se trouve que les 2 protocoles/textes peuvent se trouver en contradiction dans le cas de mise au point de nouveaux ingrédients pour lesquels on ne dispose pas de données en toxicologie. Peu de gens savent que les protocoles d’expériences prévus dans le cadre de REACH ne doivent être autorisés que s’il n’existe pas déjà des données existantes ou des alternatives aux tests prévus pour ce produit.

    Perso, je pense que la contrainte réglementaire pour les cosmétiques est désormais si forte que ça devrait booster la mise au point de méthodes alternatives pour les derniers tests dont il est dit qu’on “ne sait pas se passer”. La Commission a d’ailleurs prévu de mieux financer cette recherche, et c’est une dynamique qui se trouve ici renforcée.

    • Le gros problème est que TOUS les médias communiquent sur la fin des tests sur animaux (certaines oublient même de mentionner que ça ne concerne que les cosmétiques) alors que Reach comme tu le dis suit son cours indépendamment de cette directive…

      Sinon oui, je pense que la contrainte imposée par l’Europe va booster la mise au point des méthodes alternatives. Car pleins d’entreprises ne pourront pas se priver du marché Européen. Mais il est triste que si peu de fonds aient été utilisé pour la recherche alternative quand on sait que ce projet date de 2004 (pour les produits finis) et 2009 pour les ingrédients. En 4 ans, il y a eu trop peu de recherches et trop de dérogations.

    • liligondawa

      “La Commission a d’ailleurs prévu de mieux financer cette recherche” > vraiment ? C’est super. Où as-tu lu/entendu ça ?

      • Dominic Hofbauer

        Hello, c’est en substance dans le communiqué officiel de la Commission :

        “A Communication adopted by the Commission today confirms the Commission’s commitment to respect the deadline set by Council and Parliament in 2003 and outlines how it intends to further support research and innovation in this area.

        The Commission is committed to continue supporting the development of alternative methods and to engage with third countries to follow our European approach.

        The quest to find alternative methods will continue as full replacement of animal testing by alternative methods is not yet possible. The Communication published today outlines the Commission’s contribution to the research into alternative methods and the recognition that these efforts must be continued. The Commission has made about EUR 238 million available between the years 2007 and 2011 for such research.

        http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-210_en.htm

  • Pingback: Dialogue de sourds pour les tests des cosmétiques sur les animaux | Freshlime()

  • Pingback: Fin des tests sur les animaux, 11 mars 2013()

  • Jeanna

    Je suis en train de lire le document qui me laisse perplexe.Merci beaucoup de l’avoir partagé.

    • liligondawa

      Avec plaisir. Il me laisse perplexe aussi. J’ai l’impression qu’il me faudrait une thèse sur le sujet pour comprendre précisément les détails de cette nouvelle loi.

  • Twiggo

    Merci beaucoup pour cet article ! Je suis triste de constater que j’avais raison de ne pas me faire d’illusions…

    • liligondawa

      Je suis triste d’avoir eu tort de me faire des illusions…
      Après, relativisons, ça reste une avancée !

  • Pingback: Les états-uniens opposés à 67% aux tests sur animaux()

  • Pingback: Une start-up toulousaine développe des alternatives aux tests sur animaux()

  • Rose

    Ecoeurée de voir que finalement c’est encore et toujours une histoire de profit au détriment des vies d’êtres vivants !!!

    Lamentable !!!

  • olivia

    Vous pouvez achetez vos cosmétiques bio et non testés sur les animaux en ligne sur des sites spécialisés comme :

    http://www.mondebio.com/
    http://www.leanatureboutique.com/
    etc.

    Il en existe de nombreux en France et les produits ne sont pas plus chers que ceux des grandes surfaces.

    • liligondawa

      Merci pour les liens !

  • Mortdehontedêtrehumain

    Comment ça pas encore possible? A cause des thunes qu’ils vont perdre???? Des animaux souffrent alors oui c’est possible, ça leur fait juste chier de perdre des thunes c’est tout.

  • Pingback: Good news ! | Le monde de pasiphaé()

  • Marie-Léa

    Créons nos propres cosméthiques bio. Recettes et fournitures dans les Boutiques Aroma-zone à PARIS (voir en Province et possibilités par correspondance), Surfer aussi sur internet pour recettes, sinon voir produits bio aussi et regardant quand même les étiquettes

    et boycotons les produits LOREAL et autres recettes non naturelles qui comme les médicaments chimiques perturbent notre système immunitaire et nos fonctions organiques à plus ou moins long termes.

    Pensons aussi à notre hygiène de vie respectant les lois physiologiques ne notre corps (alimentation bio, une journée de jeûne ou monodiète hebdomadaire pour permettre au corps d’éliminer les toxines, respecter notre temps de sommeil, activités nature (marcher, etc), sauna, hammam, etc, …

    Marie-Léa

    • liligondawa

      Bien dit pour l’hygiène de vie. J’y pense quand je vois les pubs pour les anti-cernes.

  • CoraRoZ

    Merci pour cette enquête, avec ces explications c’est beaucoup plus clair !

  • Animalter.com

    Salut ! Dis moi, je fais le calcul et moi je trouve 0,078 % ! Tu peux m’indiquer comment tu fais pour aboutir à 0.0006 % ?

    • 238/(71000*5) soit 238 millions d’euros de recherche en 5 ans, 71 milliards par an (marché cosmétique) X 5 pour 5 ans ça donne 0,0006, et toi ? 🙂

      • Animalter.com

        Alors pour moi :

        1) 71 Mds * 5 = 355 Mds sur 5 ans pour le marché cosmétique
        –> 355 Mds c’est 100%

        2) 238 M° sur 5 ans pour les investissements
        –> 328 M° à convertir en %

        3) Produit en croix classique : 238 (6 zéros) * 100 / 355 (9 zéros) = 0,0067 !!

        NB : Je m’étais gourré pour le 0,0078 j’avais pris 278 au lieu de 238.

        Alors qu’en dis-tu ?

        • Tape sur google : 238millions/(71milliards*5). Il t’affichera le résultat : 0,00067 🙂 alors convaincu ?

          • Animalter.com

            LOL ! Tu m’as compris, j’ai encore tapé trop vite et j’ai mis 1 zéro de trop, il fallait bien lire 0,067% au final. J’ai donc tj été convaincu ! D’ailleurs j’ai l’impression de t’avoir toi-même convaincu parce que tu as modifié ton article. BREF petite confusion de % justement corrigée, ça peut arriver à tout le monde 🙂

  • Pingback: Peter Dinklage appelle à cesser les tests sur animaux pour les cosmétiques()

  • Pingback: L’Inde interdit les tests sur animaux pour les cosmétiques | Vegactu()

  • Pingback: Lea Michele, star de « Glee » : vegan… hélas reconvertie | Vegactu()

  • Idelphie

    La course à la nouveauté et à de prétendues améliorations des produits qui ne créent rien d’autres que des besoins illusoires vont de pair avec les tests, on rame pour se battre contre ces dommages collatéraux alors que si on refusait de répondre à ces sollicitations commerciales, ça règlerait une partie du problème : je ne dis pas qu’il faut revenir au savon de Marseille mais il faut essayer de privilégier ce dont on a vraiment besoin : si possible des produits réduits à leur plus simple appareil et dont la formule ne fluctue pas en fonction de la mode. Attention néanmoins au marketing sobre ou nature qui n’en est pas moins menteur, mais je pense que personne n’est dupe sur ce site.

  • Pingback: Dossier spécial : Comment passer un été sans cruauté ? | Vegactu()

  • Pingback: [Labels] One Voice – Pour une éthique animale et bio! : Vert-Citron()

  • Pingback: Rencontre avec Carole, créatrice de Cosméthique | Vegactu()

  • Pingback: Liens utiles | Pearltrees()

  • Pingback: Nos cosmétiques viennent de recevoir le label "Vegan & Crelty Free"()

  • Pingback: Jean-Luc Mélenchon, le candidat des défenseurs des animaux ? – Vegactu()

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer