Homme de Neandertal
Homme de Neandertal

L’homme préhistorique, une alimentation opportuniste

La disparition des hommes de Néandertal, branche voisine de celle de Cro-Magnon, notre ancêtre, fait toujours l’objet d’un vif débat parmi les scientifiques qui peinent encore à en définir la cause exacte.

Une équipe de scientifiques du Durrell Wildlife Conservation Trust (sur l’île de Jersey) a publié une étude scientifique dans le journal The Scientist. Etude intéressante à parcourir d’un point de vue de végétarien ou végétalien.
L’équipe a fouillé des sites archéologiques du sud de la France et d’Espagne. Les scientifiques ont découvert que jusqu’à il y a 30.000 ans, les hommes de Néandertal et de Cro-Magnon se nourrissaient de gros gibiers, comme en attestent les restes de cerfs qu’ils ont retrouvés.

Homme de Cro-Magnon
Homme de Cro-Magnon

Or, il paraîtrait que par la suite, pour des raisons encore inconnues (peut-être des changements climatiques et donc de végétation), le petit gibier comme le lapin est devenu plus fréquent que les gros.

Sachant que les Hommes de Néandertal ont disparu il y a environ 25 000 ans, ces scientifiques ont alors émis une théorie : selon eux, Néandertal n’aurait pas été capable d’attraper de petits animaux. Peinant à se nourrir, il aurait fini par s’éteindre.
Les Hommes de Cro-Magnon, eux, se seraient mieux adaptés en réussissant à piéger les animaux (à l’aide du feu ou des premiers chiens apprivoisés), explique le New Scientist.

Cette hypothèse est loin de convaincre tout le monde, et surtout pas Bruce Hardy, professeur d’anthropologie dans l’Ohio.

 

Homme de Neandertal
Homme de Néandertal

Selon lui, les scientifiques du Sanctuaire de Jersey ont surinterprété leurs résultats  : Cro-Magnon a peut-être mangé plus de petit gibier que Néandertal mais, comme il le souligne, il n’a jamais été dit les hominidés ne mangeaient que de la viande
Il insiste sur l’omnivorisme de Néandertal : en tant qu’omnivore, celui-ci pouvait manger de tout… et ne pas être tributaire de la viande ! Omnivore, donc opportuniste, il a pu se nourrir d’autres aliments en absence de gibier : tubercules, légumineuses, baies…
De même pour l’homme de Cro-Magnon.

Il semble que Bruce Hardy ait bien compris ce que beaucoup de gens peinent à accepter : pouvoir manger de tout est une chance pour la survie, permet de choisir, et ne veut pas dire être obligé de manger de tout.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !