L’interview de Gary Yourofsky, une perle pour apprendre comment répondre aux questions des omnivores

Merci à Céline de l’excellente épicerie végane le Cri de la Carotte d’avoir partagé sur son mur facebook cette vidéo de Gary Yourofsky. Elle est à voir absolument. Si vous songez à devenir végétarien, elle contribuera à balayer vos derniers doutes. Si vous êtes végétarien ou végétalien, elle vous permettra de répondre avec une logique implacable et une ironie très séduisante à l’éternel commentaire des pro-viandes…

Ici Gary Yourofsky est interviewé sur la chaîne i24news et répond aux questions de la journaliste comme celle du lion et du zèbre, voyez plutôt :

Journaliste : Mais les animaux se mangent entre eux, vous savez ? (…) Quand vous voyez un lion manger un zèbre ?

Gary : Mais j’ai remarqué que vous portiez des vêtements, et que vous aviez un téléphone portable, un ordinateur… C’est de la mauvaise foi de prendre un seul comportement du lion que vous voudriez reproduire quand vous ne voulez reproduire aucun des autres comportements du lion.

Quand deux lions se rencontrent pour se saluer, ils se reniflent le cul. Quand je suis entré dans la pièce vous ne vous êtes pas mise à genoux pour me sentir le cul.
Les lions parfois tuent leurs bébés quand ceux-ci semblent trop fragiles. Si un humain tue son enfant parce qu’il n’en veut pas, on l’arrête et on l’inculpe pour meurtre.
Est-ce que vous iriez au Tribunal dire : “Mais votre Honneur, les lions tuent leurs bébés, pourquoi je ne pourrais pas aussi ?”
Cette comparaison est de la mauvaise foi.
Vous n’êtes pas un lion et pour votre information, les lions sont carnivores, pas les humains…

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Lizbeth

    tout simplement GENIAL! je suis scotchée, ses réponses sont tellement percutantes !

  • StrawDogs

    Le lion, superbe! Je n’y avais jamais pensé! Merci Gary!

  • J’avais vu cette vidéo en VO et j’étais désolée qu’elle ne soit pas sous-titrée en français pour diffuser auprès des personnes ne parlant pas anglais. Merci.
    Gary Yourofsky a vraiment géré, je pense que la journaliste était troublée tout de même.

  • Sam

    Je pense que je vais me mettre a la salade aussi: http://www.youtube.com/watch?v=wFB_vHVFM_8

    • Tom

      Ce trollage n’a rien à faire là.

  • VGCédric

    Bluffant !!!

  • Echos Verts

    Je ne connaissais pas Gary Yourofsky… ses propos ne peuvent pas laisser indifférent, c’est certain!

    • lena16

      moi non plus et merci beaucoup de nous faire connaitre cette personne exceptionnelle , je suis pas prête d’oublier son nom

  • Sim-Sim

    Mwouai … tout cela me laisse perplexe, mais je ne suis pas prêt à me séparer de ma viande… Désolé!

    • VGCédric

      Ok Sim-Sim, c’est ton droit le plus strict. Peux tu juste nous dire ce qui t’as laissé perplexe (comme tu dis) dans son argumentation ?

      • Sim-Sim

        Comparer l’holocauste à la tuerie des animaux c’est un peu osé… je comprends son raisonnnement, mais je ne suis pas d’accord sur un point, l’holocauste a été commandée par un homme, alors que les abattoirs sont le résultat d’une société toujours plus consommatrice. Ensuite, je ne suis pas d’accord, il dit que les êtres humains sont végétariens, non pour ma part nous sommes omnivores. Pour reprendre l’exemple de l’enfant, du lapin et de la pomme… L’enfant va se diriger vers ce qu’il connait, or manger une pomme est quelque chose de banal, mais pour ma part, moi qui ait vu comment on tue un lapin et comment on le cuit, je pourrais me diriger vers un lapin… En plus de ça, les bébés ont tendances a toujours vouloir mettre les choses dans leur bouches, donc je pense que même le lapin se ferait machouiller…

        Mais je comprends très bien son raisonnement, je respecte son choix de vouloir être végétalien (euh j’ai bien compris??), mais vouloir que tout le monde devienne comme lui me fait penser à la religion où les “autres” sont des hérétiques…
        En plus, j’aime bien comparer l’homme au lion, comme lui je trouve ça débile. L’homme est l’Homme et le lion est le lion, il n’y a aucune comparaison. Dans ce cas, le fait d’être omnivore remonte à la préhistoire, puisque les hommes chassaient déjà pour vivre.
        Donc non désolé je ne suis pas prêt d’arrêter la viande, mais je comprends le souhait de ceux qui le souhaitent!

        • VGCédric

          Peu importe la cause qui l’induit : l’holocauste des animaux et celui d’humains, sur le plan du mode de fonctionnement et de la
          logique simplissime d’extermination c’est pareil ! Après, c’est EVIDEMMENT plus grave quand il s’agit d’hommes que quand il s’agit d’animaux, il ne dit pas le contraire, moi non plus.
          Les gens en fait ne sont ni omnivores ni végétariens par
          nature. Par nature, ils sont ce qu’ils veulent bien être. Je suis végé depuis 9 ans, je suis en parfaite santé. Ceci illustre cela.
          La dernière chose qu’un enfant normalement constitué ait envie de faire c’est de faire souffrir un animal (lapin ou autre). Je te parie qu’il ira vers la pomme à chaque fois (SI l’expérience
          est honnêtement réalisée ça va de soit). Les enfants sont pures et innocents par définition. C’est notre société malade qui nous fait croire quand on grandit, par un lavage de cerveau discret, insidieux (mais intense et violent), que la tuerie des animaux pour leur consommation est inéluctable !
          L’idée (la bonne idée) consiste à ne pas stigmatiser les
          omnivores (ni qui que ce soit d’ailleurs) mais d’essayer de convaincre par la force des arguments. Rien de plus rien de moins. Sur ton dernier argument : ce n’est pas parce qu’une
          pratique remonte à la préhistoire, qu’elle est forcément bonne et doit être perpétuée coute que coute. … Je t’invite à prolonger ta réflexion en lisant et en te documentant sur le sujet… Bye

          • Sim-Sim

            D’accord, enfin l’holocauste le but était l’extermination des juifs mais il n’y avait pas de but précis à cette extermination, elle ne servait en aucun cas la cause de l’homme. En revanche, l’extermination des animaux (et là encore j’utilise votre terme, parce que je n’appelle pas ça une extermination) à un but propre à l’Homme, même s’il peut paraître dégoutant pour certain, qui est de nourir les humains.

            Ensuite, le bébé ira forcément vers la pomme parce que ce sera moins compliqué: le lapin va se mouvoir alors que la pomme restera immobile. Dans ce cas pour que le duel soit équitable, soit vous faites un pomme/lapin cuit ou alors un lapin vivant/pomme dans l’arbre… Et là, que pensez vous que le bébé va faire?

          • VGCédric

            Si le terme Holocauste te gène, oublie le. Peu importe les mots utilisés, ce n’est que du vocabulaire, ce n’est guère essentiel.
            Unique chose à retenir : De l’extermination pour anéantir des juifs (immonde) ou de l’extermination pour se nourrir in fine du cadavre des animaux exterminé (beurk), ça RESTE de l’extermination. Ne pas le voir, c’est juste se voiler la face… Mais je peux comprendre que – quand on est pas végé – l’on aime pas que les choses soient présentées ainsi… et pourtant…

          • Les termes ont leur importance et employer le mot Holocauste, très fortement connoté et, une fois de plus, une façon d’utiliser la corde sensible de façon borderline. Si le système d’extermination peut paraitre semblable, il n’en est rien dans le fond et la pensée qui le véhicule. De plus, faire un parallèle de “remplacement” même s’il peut paraitre justifier revient AUSSI à comparer les victimes de ces tueries à des animaux et cela peut forcément être choquant. Respecter la vie animale ce n’est pas abaisser la valeur des vies humaines ou alors c’est un nivellement par le bas très contestable.

          • VGCédric

            Ok Daniel, j’entends bien ton argument… A titre perso, c’est vrai, tout comme Gary Yourofsky, je n’ai pas de tabou à comparer l’extermination humaine à l’extermination animale (CE QUI NE M’EMPÊCHE PAS d’avoir le plus profond respect pour la mémoire des victimes juives, je ne le préciserai jamais assez). Comprends moi bien : je ne compare pas les juifs à des animaux. Jamais je ne me permettrai ! Je compare LEURS SORT qui – ne t’en déplaise – est bel et bien comparable : Concentration, mauvais traitements, extermination dans les conditions dégueulasses que tu sais…
            Après, sur la façon de dire les choses, pour moi, le fond compte plus que la forme mais tu as raison, il faut faire très attention aux 2 (surtout sur un sujet comme celui là) et – de ce point de vue – mon commentaire (celui auquel tu as répondu) était maladroit. Les mots ont un sens. On ne peut balayer un mot comme le mot “Holocauste” comme je l’ai fait… mea culpa…

          • hélène

            tous les bébés rejettent d’abord la viande…et saches que s’ils portent tout et n’importe quoi à la bouche, c’est pour connaitre, explorer, découvrir, et non pour manger!

          • AT4

            On ne mange pas de viande pour des raisons de survie, le motif du goût n’est pas valable comme toute forme de plaisir consistant à tuer un être ne l’est pas.

          • StrawDogs

            La graisse, et les cheveux des juifs (gitans et homosexuels également) ont bien servi à faire du savon et autres…. Les camps d’extermination avaient également un but propre à l’Homme, et ça ne justifie pas pour autant leur présence. Et c’est également une raison de plus qui prouve que l’holocauste des animaux est le plus grand jamais commis!! Et malheureusement il n’est pas prêt d’arrêter.

            Ce que veut dire Gary à propos du lapin et du bébé est aussi que la pomme se cueille et se croque alors que le lapin s’attrape, se fait
            torturer puis assassiner, se fait cuire et assaisonner (je n’ai jamais
            rencontré quelqu’un mangé de la viande crue), et se mange! Toute cette cuisine nous éloigne quand même grandement de l’idée du carnivorisme que les mangeurs de viandes adorent se prêter; du: “je suis au sommet de la chaîne alimentaire; je suis un prédateur; les animaux sont fait pour être manger, comme le lion mange la gazelle…;”

            Le fait que le lapin bouge et que la pomme ne bouge pas me suffisent à me dire que si ma nourriture s’enfuit quand je veux l’attraper, et bien, je ne dois et surtout ne veux pas la manger.

          • Sim-Sim

            Pauvres végétaux… dépourvues de mobilités ils sont donc fait pour être mangés?
            Non mais je comprends très bien votre point de vue, je ne partage pas le même c’est tout. Après je ne suis pas carnivore, mais je n’ai jamais entendu de gens dire “être au sommet de la chaîne alimentaire”.

            Le fait qu’un lapin fuit vous fait dire qu’il ne faut peut être pas le manger, mais le fait qu’une pomme soit inaccessible puisque en hauteurs ne vous fait pas dire la même chose… certes c’est différent. Je n’aime pas employé cet argument parce que je vais me faire traiter de tous les noms, mais si vous ne mangez pas d’animaux parce que ce sont des êtres vivants… pourquoi mangez-vous des végétaux?
            Enfin bref, je ne veux me fâcher avec personne, le fait de tuer des animaux est cruel, donc les animaux sont cruels eux-mêmes…

          • StrawDogs

            Je mange des végétaux parce que ce ne sont pas des animaux, et que ma nourriture est vivante, non morte. Si tu n’as jamais entendu des gens dire qu’ils sont au sommet de la chaîne alimentaire c’est parce que tu n’es pas vegéta-r-l-ien. C’est ce que nous entendons à longueur de journée.
            Je ne répondrais même pas au début de ton commentaire “Pauvres végétaux”, en espérant que c’est de l’humour.
            Aussi, regarde un peu ce bingo de l’omnivore. Il recense tous les arguments que nous entendons à longueur de journée. Arguments que je peux détruire 1 à 1 en apportant preuves.

          • Sim-Sim

            Bon … a la base j’ai mis mon premier commentaire pour dire que j’étais un peu perplexe suite à l’argumentation que je venais d’entendre… Je n’avais aucune envie de créer un débat entre les pro et les contre.
            Vous trouvez mes arguments débiles, je trouve vos arguments débile … je pense qu’on ne va pas allez loin. Les végétaux ne sont pas des animaux … bravo! Merci pour cette info, je ne savais pas! … J’ai dit que les végétaux étaient des êtres vivants, sur un point de vue scientifique ils sont considéré au même niveau que l’animal et l’Homme. (et je fais une différence, mais l’Homme est un animal!) Après, je n’ai jamais entendu de “carnivores” dire qu’ils sont aux sommets de la chaine alimentaire à des végéta-r-l-iens dans mon entourage… Donc là c’est un autre débat sur la stupidité humaine qui n’a rien à faire là pour ma part!
            Ensuite je trouve ton bingo un peu mal foutu, tu me dis que tu peux détruire les arguments 1 à 1 … ok je te crois, mais qu’est-ce que “Tu manges quand même du poisson?” viens foutre là? Ce n’est pas un argument c’est une question … question de quelqu’un qui a l’air de s’intéresser de près ou de loin au régime végétarien…

            ps: oui c’était bien de l’humour!

          • StrawDogs

            Je n’ai jamais dit que tes arguments étaient débiles, et je ne souhaite pas en venir là. Je trouve ce débat plutôt cool et de bon ton pour l’instant.
            Cependant, je n’ai pas trop apprécié ta complaisance sur le “Les végétaux ne sont pas des animaux… bravo! Merci pour cette info, je ne savais pas!…” Tu me demandes pourquoi je mange des végétaux, je t’ai répondu. Mais si ils appartiennent au monde du vivant, en aucun cas on ne peut les comparer aux animaux. Et je n’ai jamais prétendu que l’Homme n’était pas un animal. Donc, je le répète, je mange des végétaux, non des animaux.
            Pour continuer sur les carnivores qui disent êtres au somment de la chaîne alimentaire, je ne compte plus le nombre de fois ou je l’ai entendu. Des ami-e-s végé également.
            Aussi, je me suis mal exprimé sur le bingo. Il ne recense pas les arguments, mais les remarques que l’on entend constamment en étant végé. Et comme tu le vois, en haut à droite: “Prétend être au sommet de la chaîne alimentaire”. Si c’est ici, c’est pour une raison. Puis, le poisson est rarement considéré comme un animal par beaucoup de gens, c’est donc une remarque que tu as souvent. Comme: “tu manges du poulet?”

            ps: l’humour c’est bien 🙂

    • Personne

      Ca prouve, comme je le pensais, que Gary Yourofsky n’est pas si génial que ça comme orateur. On se concentre sur le personnage, le mur qu’il crée entre le spectateur et le “vegan”, et on oublie le message en associant les deux.

      Alors que s’il travaillait un peu à briser ce besoin de se mettre en valeur au détriment du message, tout le monde serait capable de comprendre que le message est une réalité qui reste vraie indépendament du personnage qui en parle :
      Le fait que les animaux d’élevage souffrent réellement, veulent vivre, ont une individualité, que les manger n’est pas nécessaire pour avoir une vie longue et heureuse, en pleine forme et continuer à prendre plaisir à manger, et que toute tentative de déculpabilisation est toujours une forme de détournement de la question afin de l’oublier, un déni de la pleine responsabilité qui n’appartient à personne d’autre qu’au mangeur, et un déni de la réalité de la souffrance/mort infligée inutilement aux animaux.

      Une question simple : Pensez-vous que vous êtes contraint de manger les animaux ?

      • Sim-Sim

        Ah mais je n’ai jamais dit que j’étais contraint de manger les animaux… J’ai dit que je n’étais pas prêt d’arrêter. Je respecte ceux qui n’ont pas les mêmes choix et les mêmes envies que moi, mais ne m’imposez pas vos choix de vies, et dès lors je continuerai à vous respecter.
        Après vous dites les animaux d’élevages souffrent … je ne suis pas d’accord!!! Les animaux d’élevage intensifs ok, mais dans les troupeaux de petits éleveurs ne me dites pas ça… Puis, j’ai une petite question, un animal mort naturellement (vieillesse, maladie…) vous préférez perdre la viande plutôt que la manger? Du coup vous qui êtes végétarien allez me dire oui, bien sûr que oui. Pourquoi? Par respect pour l’animal ou pour la mort… Mais est-ce que le respect que l’on donne aux animaux est le même que celui qu’ils nous rendent… je ne suis pas sûr…

        • veronik

          Tu mangerais un animal mort de vieillesse ? (donc muscle déshydraté et sans graisse…désolé mais quand on vieillit c’est ce qui se passe …), je ne crois pas que ce soit ce qu’un carnivore apprécie le plus … mort de maladie ?? les animaux de batterie qui tiennent encore debout sont déjà malades , alors ceux qui sont morts … et celui qui est mort de maladie dans ton pré , ben …

          Si les animaux de petits éleveurs ne souffrent pas pendant leur vie au pré (et même dans un petit élevage ,ils n’y ont pas toujours accès) du moment où ils montent dans le camion pour aller se faire abattre , là tu ne peux plus affirmer la même chose du tout … mais tu es quand même content de manger tout ce stress et cette terreur dans un cadavre en décomposition !

          • Sim-Sim

            Justement, mon père est éleveur, et les animaux que l’on mangent sont ceux morts par maladie ou de vieillesse… Justement parce que ce sont ceux là que l’on ne peut vendre … Et pourtant ce ne sont pas du tout les plus mauvais! Du coup je suis d’accord que les bêtes n’ont pas toujours accès aux prés, mais c’est pour des raisons de sécurité pour les animaux … sans rentré dans les détails, un animal avec la peau trempé devient plus fragile et odnc moins résistant aux maladies, et dans un pâturage très mouillé, un animal qui s’embourbe n’a que très peu de chance d’en survivre.

            Après, lorsque les bêtes rentrent dans le camion (et là je parle en cas personnel et non général), les bêtes ne rechignent pas. Mais bon c’est un débat qui ne peut avoir de fin, vous avez vos arguments, nous avons les notres… Je pense qu’il sera très difficile de tomber sur un commun accord un jour…

      • VGCédric

        Pardon Personne mais tu fais de TON cas une généralité… Qui te dit que les autres se concentrent plus sur lui que sur son message (en ce qui me concerne c’est tout le contraire…) Et qu’est ce qui te permet d’affirmer qu’il se met en valeur lui au détriment du message ??? Il ne fait que répondre aux questions de la journaliste… Il n’a parlé de sa vie perso qu’à la fin quand on lui a demandé ce qu’il avait mangé au déjeuner… Après c’est vrai qu’il crève l’écran mais on peut quand même pas lui reprocher son charisme non ?

  • Maud

    Le jour ou j’aurai ça répartie…

    • AT4

      Je pensais la même chose xD

    • hélène

      Pareil…

    • clem

      Travaille déjà ton orthographe…

  • Trapipo

    Le choix de la couleur des sous titres n’est pas tres judicieu. Mais bon, Gary, toujours au top !

  • Toujours aussi bon et un argumentaire du tonnerre. Merci Gary.et merci vegactu.

    Pour ceux qui ne connaissent pas son excellent discours, je les invite à le découvrir en suivant ce lien où sont réunis sur la même page “le discours le plus important de votre vie” ainsi que “les questions / réponses” suite à ce même discours :

    http://veggie-biquette.info/index.php/vegetarisme/4-gary-yourofsky-le-discours-le-plus-important-de-votre-vie

    • AHIMSA

      Oui !!! D’accord avec toi, Veggi Nours, mon ami de Facebook ! Tu m’as reconnue ? J’ai le même insigne que toi “ALL APOLOGIES”… mais on n’est pas les seuls avec cet insigne (heureusement !)

  • Zakutu

    Bonjour tous le monde,

    Juste pour chipoter, ça n’est pas par ce qu’on “mâche sur le côtés” comme il dit, qu’on est herbivores. Ceux-ci mâchent comme ça car ils ont des dents plates faites pour broyer à la manière d’une meule. Les carnivores ont des canines pour arracher et déchiqueter la chaire. Par ailleurs tous les herbivores possèdent un diastème, c’est un écart entre les incisives et les molaires.

    Je ne dis pas ça par ce que nous portons des canines et non de diastème bien sur. Je pense que le végétarisme va plus loin que les arguments “nous sommes fait ou non pour tel ou tel régime alimentaire”. C’est un choix étique, pas besoin d’avoir la biologie de son côtés.

    Salut,
    Zakutu

    • veronik

      N’empêche que la physiologie (à défaut de la biologie) est là et que nous n’avons pas le tube digestif d’un carnivore (tube digestif trop long) , par exemple :

      http://www.unjoursansviande.be/anatomiecomparee.html

    • StrawDogs

      Et certains herbivores (comme les gorilles, les pandas, les hippopotames…) ont des canines 🙂

  • Laure

    Comme à chaque fois, Gary m’épate! Par contre ça aurait été bien d’avoir un débat un peu plus élevé… y’en a marre d’entendre 100 fois les mêmes questions/reflexions (stupides, pardonnez-moi) qui ne font que chercher la petite bête . Point positif, c’est vrai il faut arrêter de dire “je ne mange pas de viande” ou “je suis végé” et tout simplement rétablir la vérité (qui trouble) : “je ne mange pas d’animaux”! En tout cas, je l’ai vu dans mon entourage ça marque plus les esprits 🙂 Un animal c’est tellement plus qu’un morceau de chair…

    • Céline Poncy

      “Point positif, c’est vrai il faut arrêter de dire “je ne mange pas de
      viande” ou “je suis végé” et tout simplement rétablir la vérité (qui
      trouble) : “je ne mange pas d’animaux”!” C’est ce que je commence à dire car quand je dit que je ne mange pas de viande, on me répond “Mais tu manges du poisson?”…. :/ Donc, en disant je ne mange pas d’animaux il n’y a aucune ambiguïté 🙂

    • AHIMSA

      Moi aussi je dis pareil que vous… depuis que l’on m’a proposé du poisson à la place de la viande !! J’ai répondu que le poisson est un animal et qui je ne mange pas les animaux…

    • Rose

      Etant donné que les carnivores sont stupides parce qu’ils veulent prouver que “la viande c’est pleins de protéines alors il faut en manger” c’est toujours les mêmes questions stupides, ils ne sont généralement pas ouvert d’esprit !!

  • Zakutu

    Attendez, comment pouvez-vous trouver ses arguments convaincants?

    Déjà il y a la comparaison holocauste/système d’abatage qui est moyenne mais si on se fou de la dignité des personnes qui sont mortes, c’est encore l’argument le plus valable des deux autres qui m’ont choqués, à savoir :

    – “Il n’y a aucun végan violeur ou en prison”. !!! Ouiiii bien sûr et il n’y a pas de prêtres pédophiles aussi? Un régime alimentaire, une croyance ou des valeurs nous prémunissent de violer ou de commettre un crime, c’est certain. Comment peut-on dire ça et se regarder en face!? On est en 2014, cette affirmation est grossière et infondée!

    -En suite ce magnifique argument : “tu donnes à un bébé une pomme et un lapin, le bébé ne mangera pas le lapin” Ouii et peut être pas la pomme non plus..?! ?! Non mais vraiment, c’est ça que vous trouvez incroyable et convainquant?!

    Ces arguments sont vraiment minables et à mon sens ils discréditent le message végan. ça, et le fait que ce mec dégouline d’autosatisfaction et se roule dans ça “supériorité”. Triste représentant pour une juste cause.

    On demande de la bienveillance pour les animaux, soyons bienveillants nous aussi. On ne fait pas passer un message de paix par la violence.

    • VGCédric

      Nullissime ton commentaire ! Chacun de tes arguments peuvent être démontés en 2 secondes et je vais me faire un plaisir de m’y employer.
      La comparaison holocauste / abattoirs n’est EN RIEN attentatoire à la mémoire juive. De plus ce qui est comparé c’est le système : concentracionnaire d’abord, exterminasioniste ensuite. Dans un cas comme dans l’autre, c’est la chosification et la négation du droit à exister. On peut avoir le plus grand respect pour les victimes de la Shoa et leurs descendants et dire cela. En quoi est-ce incompatible ? Tu peux te drapper dans je ne sais quelle indignation ou faire le malin : c’est juste du factuel.
      Deuxio : aucun violeur vegan en prison. Au lieu de gueuler tu devrais t’en féliciter ! car – jusqu’à preuve du contraire – c’est vrai ! Tu remets cette affirmation en cause : la charge de la preuve t’incombe donc. Bien sûr, on t’a pas attendu pour savoir qu’il existe des gens qui mettent leurs (supposées) convictions au placard pour commettre des horreurs (les “fameux” prêtres pédophiles en sont le parfait exemple) mais je n’ai jamais entendu parlé de grands criminels (violeurs, pédophiles ou autres d’ailleurs) vegan… JAMAIS ! Comme tu as l’air très informé en la matière, vas y, instruit nous, on est tous impatients…
      Sur l’histoire de la pomme et du lapin, là aussi, tu affirmes mais ne montres rien. Ben oui, si l’enfant n’a pas faim il ne touchera pas a la pomme non plus… ET ALORS ? Ce qu’il dit c’est que s’il a faim il mangera plutôt la pomme car il ne veut pas faire de mal au lapin… ET POINT FINAL… La encore, si c’est des conneries prouve le! Mieux : fait l’expérience ! et après viens nous raconter !
      Pour finir s’il y en a un qui dégouline de certitudes et d’autosatisfaction ici, c’est plutot toi apparemment… Tu sais tout mieux que les autres, tout mieux que lui en tous cas…. Ton ironie n’a d’égal que ton cynisme. C’est un message de paix que tu viens de faire passer ? Du tout ! La violence elle est bien de ton côté ! C’est des gens comme TOI qui desservent la cause. Lui, c’est l’un de ses plus grands serviteurs !

      • Alain.jpg

        La charge de la preuve incombe plutôt à Gary Yourofsky… C’est quand même lui qui affirme qu’il n’y a pas de violeur vegan. Sachant qu’il y a plus de 300 000 viols par an dans le monde, je me demande ce qu’il en sait !

        Si être vegan témoigne d’une prise de conscience éthique en avance sur notre époque, je vois mal en quoi ça empêche par ailleurs d’avoir des pulsions malsaines, des psychopathologies, des perversions…

        • VGCédric

          Ok, pour détendre un peu l’atmosphère, je te propose en guise de (ma) conclusion un petit jeu : voici 4 affirmations (en
          imaginant que l’une d’entre elles soit fondée et vérifiée) :
          1) La grande majorité des détenus à travers le Monde est vegan
          2) Une importante proportion de détenus à travers le Monde est vegan (autour de 50 %)
          3) Une petite minorité de détenus à travers le Monde est vegan (autour de 10%)
          4) La proportion de vegans parmi les détenus à travers le Monde est infinitésimale, voire nulle
          On te demande (un peu à la façon de «Qui veut gagner des
          millions ? ») vers laquelle de ces 4 affirmations ton intime
          conviction se porte-elle ? Si tu gagnes, c’est le Million, si tu perds, tu repars chez toi sans rien !
          Que fais –tu ? 😉

          • Alain.jpg

            Facile vu que la proportion de vegans est quasi nulle… partout !

            Par ailleurs, l’absurdité n’est pas de dire qu’il y a moins de vegans violeurs, voleurs, meurtriers… mais de dire qu’il n’y en a pas !

          • VGCédric

            Tu conçois donc – comme Gary et indépendamment de toutes autres considérations (absurdes ou non) – que la proportion de vegan parmi les criminels est quasi nulle.

            Je voulais juste te l’entendre dire…

          • Alain.jpg

            Sauf que ce n’est pas ce qu’il affirme…

            Mais en effet, la proportion de vegans est sans doute quasi nulle chez les criminels, comme elle l’est pratiquement partout !

            Idem pour la proportion de prêtres…

          • VGCédric

            Proportion faible, très faible, très très faible, quasi nulle, nulle….ok…débat stérile, on est à peu près d’accord en fait.
            Je ne relance pas.
            En tous cas il serait effectivement très intéressant (passionnant même) d’analyser le parcours d’un criminel – allez d’un terroriste par exemple – qui serait vegan, c’est-à-dire – on est bien d’accord – que non seulement il ne ne consommerait JAMAIS d’animaux mais qu’en plus il mettrai un point d’honneur à ne rien faire qui ait suscité l’exploitation d’un animal, qui ne porterait donc ni cuire, ni laine, qui ferai gaffe aux cosmétiques qu’il utilise etc etc BREF un
            VRAI VEGAN mais qui irait foutre une bombe au milieu d’une foule pour tuer tous ce qui bouge (inclus un animal qui aurait la malchance de passer par là au mauvais moment d’ailleurs)…. Si un tel individu existe (pardon mais contrairement à toi je reste dubitatif) je serais curieux (doux euphémisme) d’écouter ce qu’il a à dire….

            J’ai effectué une rapide recherche sur le net…. N’ai trouvé en tous cas…

          • Alain.jpg

            Oui mais non, en l’occurrence je suis d’accord avec Zakutu, mais ni avec toi, ni avec yourofsky.

            La théorie que présente ce dernier, c’est qu’en consommant de la viande, on ingère de la mort, de la souffrance, de la maltraitance etc… et que ce fait “transpire” (pour reprendre son terme) dans nos comportements. Raison pour laquelle il affirme qu’il n’y a pas de vegan violeur alors que les prisons sont pleines de mangeurs de viande…

            C’est simplet et infondé. Même si on accepte une part de vérité, il est évident que la criminalité et les comportements déviants ont bien d’autres causes possibles.

            Ton exemple de vegan criminel n’est pas très approprié. Même si le meurtre est incompatible avec le véganisme, il est évident qu’un vegan, quelque soit la raison, peut avoir une pulsion qui le pousse à commettre un crime.
            Un chrétien te dirait sans doute que le viol d’un enfant est incompatible avec le christianisme et qu’un VRAI PRETRE ne peut jamais faire cela. Sauf que voilà, il y a effectivement des prêtres qui ont des perversités qu’ils n’arrivent pas à contrôler et qui commettent ce genre d’abus.

            Enfin quand tu dis que tu ne trouves rien en cherchant sur le net : il suffit de prendre l’exemple de l’Inde, pays où il y a une forte proportion de végétarien. Si la théorie de Yourofsky sur l’ingérence de la viande était si fondée, pourquoi y aurait-il tant de viols en Inde (à tel point que c’est considéré comme un problème national).

            Bref…

          • VGCédric

            Hors sujet, tu veux absolument m’entrainer sur le terrain des prêtres pédophiles et autres. Je m’y refuse. Moi je veux réfléchir sur l’incompatibilité (ou la quasie-incompatibilité si tu préfères) entre véganisme pure et criminalité ! Deuxio : Qui te dit que les indiens violeurs sont vegan ? Pour ton info, seuls 40% des indiens sont végé et – parmi eux – l’immense majorité sont lacto-végé. Tercio : Je te cite “La théorie que présente ce dernier, c’est qu’en consommant de la viande, on ingère de la mort, de la souffrance, de la maltraitance etc… et que ce fait “transpire” (pour reprendre son terme) dans nos comportements.”
            MAIS BIEN SUR QUE C’EST VRAI !, au minimum, ça contribue grandement à expliquer bcp de choses (pas EXCLUSIVEMENT bien sûr… personne ne dit VRAIMENT cela ! Un peu de nuances que diable !). D’ailleurs, d’autres que lui l’on dit de façon différente mais ça veut dire exactement la même chose :
            “Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille” nous dit Tolstoï. Deux citations d’Einstein par ailleurs:
            “L’effet physique qu’exercerait un mode de vie
            végétarien sur le tempérament humain aurait une influence extrêmement positive sur l’humanité.”
            “Je pense que les transformations et les effets purificateurs
            d’un régime végétarien sur l’homme sont très bénéfiques à l’espèce humaine. Par conséquent, en choisissant le végétarisme, on sera à la fois heureux et paisible”
            Je te laisse méditer sur ces citations inspirées, de Tolstoï et d’Einstein qui – comme chacun sait – avaient l’habitude d’énoncer des réflexions simplettes et infondées…
            Pour le reste, de notre dialogue ressort effectivement qu’il existe entre Zakutu et toi une certaine … comment dirais-je……communion de pensée.
            Pour finir sur une note positive et plus consensuelle, je dirai qu’en définitive peu importe AU FOND les raisons pour lesquels on est végé ! L’essentiel est bien qu’on le soit tu ne penses pas ? Je te salue

          • Alain.jpg

            Le parallèle avec les prêtres est pourtant très éclairant car il montre bien que pour beaucoup de raisons il peut exister une contradiction entre nos convictions et nos actes. Que ce soit chez les prêtres ou les vegans !
            Par ailleurs je suis également convaincu qu’il y a un fond de vérité, mais la complexité de la psychologie humaine, des comportements individuels ou de masse, ne résume pas à ce qu’on avale…

            Enfin non, pour moi la raison pour laquelle on est végé est importante. Mais c’est un autre débat.

          • VGCédric

            Non mais sérieusement tu considères que le fait qu’il y ait des prêtres pédophiles montre qu’il peut (je te cite) exister une contradiction entre nos convictions et nos actes ? Tu es sérieux là ??? Mais mon pauvre Alain.jpg ouvre les yeux : les prêtres pédophiles sont aussi prêtres que tu n’es astronaute !!! Il ne
            suffit pas de porter la soutane et de déblatérer des bondieuseries pour être prêtre ! C’est dans le cœur que ça se passe la foi !!! Ce sont des saloperies de vicelards de pédophiles et point ! Un vrai prêtre, un homme d’Eglise digne de ce nom est à des années lumière de tout ça. Je sais pas, ça tombe sous le sens non ? Un vegan, mon cher, ne peut pas faire
            semblant. On est vegan ou on ne l’est pas. On prouve (chaque jour que Dieu fait) sa sincérité et son engagement, par son alimentation. Après, ENCORE UNE FOIS, un peu de nuance, ne soyons pas con, Gary et ceux (dont je suis) qui l’apprécient
            ne disent pas qu’il est RIGOUREUSEMENT ET SCIENTIFIQUEMENT impossible de commettre un crime quand on est vegan !!! Il dit juste (et tu l’as reconnu toi-même) qu’il n’y a quasiment pas de vegan grands criminels en prison (et que
            ce n’est sans doute pas un hasard). Par ailleurs, ton argument selon lequel il y a peu de vegan en prison parce qu’en fait il y a peu de vegan «tout court » ne tient pas non plus. Il n’y a pas de correlation mathématique entre les deux C’est bien plus subtil que ça bien sûr. Je te mets mon ticket (conviction personnelle) que même s’il y avait 20% de vegan dans la Société (ça fait du
            bien de rêver…) la proportion de vegan en prison n’augmenterait pas… ou à peine (cf les citations de mon commentaire précédent).

          • Alain.jpg

            Tu n’as apparemment aucune idée de la complexité de la psychologie humaine 😉

          • April_Calm

            Après avoir lu quelques articles (ce qui ne me rend pas experte, donc faites votre recherche quand meme!) la conclusion semble qu’il y ait un lien entre alimentation et comportement violent; ce qui ne semble pas encore accepté c’est le fait que ce soit un lien cause-effet direct.
            Voilà quelques liens:
            http://vegetariandispatch.wordpress.com/2011/07/24/link-between-diet-and-crime/
            http://www.psychologytoday.com/blog/evolutionary-psychiatry/201105/diet-and-violence
            http://www.theguardian.com/commentisfree/2006/may/02/comment.prisonsandprobation1
            http://bjp.rcpsych.org/content/181/1/22.full

            Je n’ai trouvé aucune recherche qui porte sur le cas spécifique des vegan ou qui aille au delà de l’alimentation.

            Pour ce qui est des pretres, voilà un beau “red herring” dans votre conversation!

          • Paloma

            Contradiction entre nos convictions et nos actes….. Mhhhhhh.
            Je crois que s’il y a contradiction il n’ya pas de vraie conviction. Ces prêtres là ne sont même pas convaincues de l’existence de Dieu, comment se tenir débout devant lui alors? Ils ne croient pas plus en enfer car ils iraient tout droit, donc ils ne croient pas à cet endroit de torture éternel. Tout court, ils ne croient en rien de ce qu’ils disent croire. Dans leur vrai fond ils sont des délinquants déguisés sans aucune conviction , sauf celle de se cacher derrière une image pour avoir accès plus facilement à leurs proies. La comparaison n’est pas valable.

          • Paloma

            C’est vraie qu’un vraie prêtre ne peut pas faire cela! La conclusion est simple, ceux qui le font ne sont pas des vraies, mais des faux. Ce n’est pas leur titre ou leurs habits qui le confèrent plus de crédibilité. Ils se déguisent, ils sont pires même que ceux qui sont ailleurs dans la société, car ils se cachent derrière une image.
            Ils ne croient pas en L’existence de Dieu, ils s’en moquent quoiqu’ils en disent! Ils se montreraient volontiers à aller en enfer s’il croiraient qu’un tel endroit existe? Leurs bouches disent une chose mais leurs coeurs et leurs pensées sont pourris.
            Indépendamment que je crois à la théorie de qu’on est ce qu’on mange j’analyse aussi que la mentalité de quelqu’un qui devient végan est loin de ressembler à celle d’un violeur ou un criminel.
            À moins de naître des parents végans, dès qu’on est tout petit on nous nourri avec de la viande et des produits laitiers, par tradition. On grandit en écoutant le bien connu discours des protéines etc… La tâche est assez ardue pour se séparer de tout ça. On va bcp contre courant. On se sensibilise à la vie des autres habitants sur la planète, à notre propre santé et celle de ceux qui nous entourent, ça nous préocupe, ça nous concerne.

          • Alain.jpg

            La question “je vois le bien, je l’approuve, et je fais le mal” est un sujet classique de philosophie depuis l’antiquité (c’est d’ailleurs une citation d’Ovide)

            Cela peut malheureusement concerner tous les humains et je ne vois aucune raison d’en exclure les végans (du fait de leurs convictions) et encore moins les végétariens (du fait qu’ils ne ne se nourrissent pas de souffrance animale).

          • Benjamin

            Merci Alain pour le bon sens, je trouve également que plusieurs des arguments de M.Yourofsky sont particulièrement légers même si je suis d’accord avec le fond. Mais si je prends la parole ici c’est simplement que les commentaires en réponse à la critique d’Alain (qui me semble tout à fait justifiée … ) m’ont fait froid dans le dos, c’est globalement agressif et certains respirent l’agressivité et le dogmatisme (pour ne pas dire fanatisme…). Si vous voulez convaincre il faut le faire rationnellement et arrêter les sophismes…

          • Carine

            Je suis moi-même “vegan” dirons-nous, bien que je déteste porter une étiquette, mais le mot permet de donner une idée de la façon dont je vis. Je trouve également que certaines réponses données à Alain étaient agressives et n’apportaient pas grand chose au débat. Tout comme Alain je trouve l’argument de Gary concernant les violeurs/vegans très léger. Il n’y a aucune étude qui permettrait de vérifer cette affirmation. Alors oui les gens vont dire “si tu violes tu n’es pas vegan”, les religieux de toute confessions nous disent que les extrêmistes ne sont “pas de vrais chrétiens”, “pas de vrais musulmans”, etc … enfin il n’empêche que eux se définissent comme tels et suivent certains préceptes.
            Je pense qu’il est difficile de convaincre les gens si nous utilisons des arguments sans fondements.

          • VGCédric

            “Il n’y a aucune étude qui permettrait de vérifer cette affirmation.” Et si on s’abstenait de temps en temps de raisonner en Saint-Thomas, tu ne trouves pas que se serait reposant ? D’ailleurs – à contrario – il n’y a aucune étude permettant d’affirmer qu’il a tort ! Moi j’ai la conviction qu’il a raison. (sur ça et sur tout le reste d’ailleurs). C’est bien plus probable ! D’ailleurs, quand on creuse un peu sur internet, on s’aperçoit quand même que les quelques rares vegans en prison sont souvent des activistes anti vivisection ou des “libérateurs” d’animaux d’élevage ayant agis dans l’illégalité. Je ne cautionne pas mais on est loin, très loin du violeur, de l’assassin, du terroriste, etc… Un petit coup d’oeil à cet égard sur http://narn.org/vips/ par exemple en dit long à cet égard.

            Je parlais de conviction, libre à chacun de se forger la sienne.

          • Carine

            Je ne suis pas d’accord, je suis très attachée à mon raisonnement de Saint-Thomas 🙂
            Avoir des convictions c’est très bien, toi et moi probablement partageons les mêmes, mais c’est avec des preuves que l’on peut convaincre les gens, pas avec “la foi”. Et des preuves que le veganisme est la voie à suivre il y en a suffisamment pour ne pas avoir à utiliser d’étranges affirmations comme celle qui a engendré cette discution houleuse.
            Bien à toi mon cher Cédric 🙂

          • Gérard Suzuky

            Petit bémol, MEME avec des preuves fondées et scientifiquement valides, les gens se trouveront encore des excuses.

            Et ce seront les études biaisées, voire pire, mal traduites de façon voulue ou inconscientes, qui elles vont finir limite au JT de 20h.

            spécial dédicace a direct matin qui dit “les légumes ça pollue” en se basant sur une étude de scénario (donc prédiction) qui pousse la quantité de laitage & oeufs au maximum, donc big up aux élevages et qui finit par dire “le régime végétalien est celui qui pollue le moins”. Mais ça, ça figure pas dans le torchon que les gens vont lire, en se disant “CHIC je pollue pas quand je mange de la viande”.

            Mais la courbe des émissions de CO2 mesurée chaque année, celle là tout le monde s’en fout.
            Et pourtant je bosse dans la science, donc je suis aussi très St-T., mais des fois, le cerveau des gens me laisse très perplexe.

          • Paloma

            On s’indigne face à l’injustice, les tueries, les abus contre ceux qui habitent la planète avec nous. On dénonce, on souffre ça! On ressent de la honte pour nos semblables sans scrupules. On ne veut pas que ces choses existent! On ne veut pas voir les humains tomber malades! Par qu’on ne peut pas arrêter tout ça d’un coup, on crie avec l’espoir de réveiller quelqu’un autour de nous. On aime la vie et pas la mort ni la souffrance. On sait qu’on peut bien se nourrir de ce qui produit la terre.
            Je crois que la pensée d’un violeur ou un criminel est loin de ça! Comment abriter deux pensées tellement opposées à l’intérieur de nous? Si de tels cas existent ça relève vraiment de la psychiatrie.

          • AHIMSA

            C’est ça. D’accord avec vous, Paloma. Le véganisme est une éthique. On est vegan ou l’on est criminel mais on ne peut pas être à la fois vegan et criminel. Si un vegan devient criminel eh bien il n’est plus vegan, il est tout simplement un criminel. Par contre, un végétalien peut aussi à la fois être un criminel s’il a choisi le végétalisme uniquement pour raison de santé.

          • VGCédric

            Merci Ahimsa… Tu viens d’exprimer parfaitement ce que j’ai (laborieusement) essayé d’expliquer à Alain.jpg. Le veganisme va bien au dela d’un simple régime alimentaire. C’est une philosphie de vie, totalement incompatible avec le crime. On ne peut accoler le mot “vegan” au mot “criminel”. Intellectuellement, ça ne tient pas.
            On est l’un OU l’autre, l’un PUIS l’autre éventuellement…exceptionnellement, mais certainement pas l’un ET l’autre). Après il y a ceux qui le comprennent, qui le conçoivent et les autres…

          • Johndelaterre

            “L’Inde est
            le pays où le végétarisme est le plus pratiqué au monde (le végétarisme
            indien excluant les œufs), avec un taux d’environ 40 % de la population” quasi nulle mmmmhhh ?

          • Alain.jpg

            Je parlais de vegans, pas de végétariens.

        • AHIMSA

          Je me permets de dire juste un petit mot car en lisant tout ce que disent les un-e-s et les autres, j’ai pensé à ceci : On ne peut pas comparer un prêtre et un vegan. Un prêtre est entré des les ordres, il a prononcé des vœux. Il pourra tuer ou violer ou être pédophile etc… Il sera TOUJOURS UN PRETRE, tant que le Pape (ou peut-être son évêque, je ne sais pas trop comment cela se passe) ne l’aura pas défroqué (je crois que c’est comme cela qu’on dit). Une personne qui tue, viole ou est pédophile etc… N”EST PAS, OU N’EST PLUS “vegan” . Par exemple, un vegan pédophile, cela n’existe pas, puisqu’en devenant pédophile, la personne ne peut plus être qualifiée de “vegan”… (Je répète : c’est ce que je pense ! Maintenant vous pouvez continuer cette discussion… je m’éclipse !)

      • William S. PDurand

        Le même homme qui nous dis qu’on ne peut pas comparer l’homme et le lion compare l’extermination d’homme sans but et l’abatage d’animaux à raison… Excusez du peu, mais il se contredit.

      • clem

        En même temps tu as déjà visité toutes les prisons du monde pour t’assurer personnellement que pas une seule personne vegan s’y trouvait ? non je pense pas. Et quand on parle d’un criminel, en général les médias (et flics) perdent pas leur temps à décrire le régime alimentaire du coupable !

      • Isabelle Laurent

        En tout cas, si je met ma fille de 2 ans à côté d’un veau… Je doute fort qu’elle aille le déchiqueter et l’avaler (même en aillant très faim). Par contre, les fruits.. Elle leur fait leurs fête ! 🙂

    • zaza

      les prêtres pédophiles ne sont pas végan …!! 😉

    • Lyly

      On dirai un omnivore qui écrit là.

    • yume

      Il se trompe un Végan peut tuer un humain. Ils sont rare car les végans sont rare.
      Mais rien n’empêche un végan de tuer un humain.
      Les végans respect les animaux cela ne veux pas dire que le végan respect l’humain. Pour le reste se qu’il dit est logique donc j’approuve, mais il ne sera jamais aussi bon que Maxime Ginolin ^^.

      • VGCédric

        “Il se trompe un Végan peut tuer un humain. Ils sont rare car les végans sont rare. Mais rien n’empêche un végan de tuer un humain.”
        “Sur le papier” comme l’on dit ton raisonnement se tient… sauf que… le pourcentage de vegans dans la population mondial – quoique faible – est bien supérieur au pourcentage de vegans parmi les tueurs. Ce dernier est infinitésimal… voire nul ! Est ce n’est bien sûr pas un hasard…

        • yume

          Il se peut que l’idéologie du végan qui “respect la vie” peut s’élargir au humain pour bon nombre d’entre eux.
          Après les effets de causalités ne sont pas vraiment relier directement il faut donc éviter les amalgames. Mais cela me ravie de savoir que la plus part sont des pacifiques se qui ne m’étonne pas beaucoup.
          Le truc qui me gène c’est la globalisation des chiffres. Si tous le monde devenais végan il n’y aurai plus de crime à l’entendre.
          Il y en aurait surement moins mais il y en aurait enfin moi ça me semble évident.
          Le végan part du principe que l’autre excite et qui mérite donc le respect, les végans “nombriliste” n’excite pas car pour ne pensez cas soit il faut occulté la vie et réalité des autres (enfin c’est ma vison des choses alors cela explique peut être les chiffres très bas de ces végans bourré d’emphatique qui s’interdise de tuer ou blessé un être vivant) La nuance pourrait venir des végans qui respect la vie d’être innocent mais méprise les coupables d’actes graves et là alors tuer est possible. C’est qu’une analyse perso je peux me trompé.

        • A. Böhm

          “le pourcentage de vegans dans la population mondial – quoique faible – est bien supérieur au pourcentage de vegans parmi les tueurs. Ce dernier est infinitésimal… voire nul !”

          Vous avez des statistiques ? Allez, envoyez les chiffres. Je vous lis depuis tout à l’heure, vous sautez sur tout ce qui bouge, mais n’avez *absolument* aucun argument positif (au sens bien sûr d’un argument légitimé). On veut des noms. C’est triste, parce qu’au demeurant je suis d’accord avec vous. Il est simplement dommage d’être défendu par de telles inepties, et des statistiques à l’emporte-pièce.

          “BREF un VRAI VEGAN mais qui irait foutre une bombe au milieu d’une foule pour tuer tous ce qui bouge (inclus un animal qui aurait la malchance de passer par là au mauvais moment d’ailleurs)…. Si un tel individu existe (pardon mais contrairement à toi je reste dubitatif) je serais curieux (doux euphémisme) d’écouter ce qu’il a à dire….”

          “Sur le papier, comme l’on dit, ton raisonnement se tient.”

          Pour le reste, tes notions de “vrais”/”faux” prêtres, “vrais”/”faux” vegans, ça me dépasse un peu. T’as un côté Salomon-rendant-le-jugement. Si un ami se déclare vegan, promis je te l’envoie, et tu me dis s’il l’est véritablement ou si c’est un faux.

          Moi aussi j’attends ta réponse.

          • VGCédric

            Sur ce forum, je m’exprime (de façon plus ou moins inspirée, je le reconnais) avec mes tripes, avec ma passion… pas forcément avec une prétention de rigueur scientifique absolue, je l’admets. Mais j’assume tout, à 100% ! Au risque de te décevoir, ma réponse s’arrêtera là…car j’ai largement usé (et abusé ?) de cet espace, place aux autres (dont toi) maintenant 😉

      • Johndelaterre

        Ok donc l’Humain n’est pas un animal alors ? Si un végan respecte les animaux il les respecte tous “humain” y compris !

      • Umi Park

        “Les végans respect les animaux cela ne veux pas dire que le végan respect l’humain.”: cette affirmation est un non-sens, car si les vegans respectent les animaux, ils respectent de fait les humains, car les humains SONT des animaux.

        En tant que vegan, il me semble impératif de ne pas perpétuer la classique césure homme/animal solidement ancrée dans la pensée occidentale, à partir de laquelle DESCARTES a construit son concept de l’Animal-machine. Au contraire, il est nécessaire de penser dans la continuité de DARWIN dont la théorie sur l’évolution des espèces est scientifiquement prouvée (on sait aujourd’hui que les chimpanzés communs et les bonobos partagent près de 99% de notre ADN) et confirmée par nombre de chercheurs en biologie de l’évolution (cf. Jared DIAMOND, Le troisième chimpanzé: Essai sur l’évolution et l’avenir de l’animal humain) et en paléoanthropologie (Pascal PICQ), d’où l’importance fondamentale d’inclure l’humain dans le règne animal dont il fait partie qu’il le veuille ou non; c’est pourquoi si l’on veut être exact, il faut parler d’animaux humains et d’animaux non-humains. De grâce n’opposez plus humain/animal, c’est une grossière erreur que ne devraient commettre que les animaux humains omnivores anthropocentrismes, spécistes, et ignorants. Du point de vue biologique et du point de vue éthologique, les humains SONT des animaux: c’est une donnée qu’il est nécessaire d’intégrer (et de faire intégrer) une bonne fois pour toutes. Merci.

        Par ailleurs, il me semble nécessaire de rappeler que les vegans respectent et protègent la vie en général, donc en plus de respecter et protéger l’environnement, ils défendent les intérêts fondamentaux (intérêt à vivre et intérêt à ne pas souffrir) de TOUS les animaux, humains et non-humains, lorsque ceux-ci sont menacés. Merci.

        • yume

          Oui bien sur que l’humain est un animal je sais bien mais un animal bien trop concient pour être innocenté. Je suis Vegan et je peux t’assuré que je peux tuer un humain tout en restant vegan. Je ne vais pas tuer un humain pour te prouver que tu as tort mais c’est très possible.
          Pour moi végan c’est le respect de l’animal autre que l’humain, et pour ce qui est de l’humain je ne respect que ceux qui sont respectable donc il se peut que ma définition de “Vegan” soit personnelle.
          En plus il y a un paradox énorme à vouloir protéger les humains qui en majoritée se foutent royalement des animaux qu’ils exploitent et mangent. Donc si tu protège l’animal autre que l’humain cela vient s’opposer à tes convictions.

          • Umi Park

            Merci pour ta réponse. Tout d’abord je dois souligner que mon commentaire précédent concernait exclusivement ton affirmation, que j’ai citée, qui induisait l’opposition classique humain/animal ancrée dans la pensée occidentale depuis bien trop longtemps, et devrait pourtant être abandonnée au moins depuis DARWIN et sa théorie sur l’évolution des espèces publiée il y a 140 ans.

            Dans mon commentaire précédent, je ne me suis donc pas prononcée sur la question de l’existence ou non d’une corrélation de cause à effet entre le type d’alimentation d’un individu et sa propension à commettre un crime. Cette question particulière relève en fait de celle du lien entre alimentation et santé mentale, et dépend d’une question bien plus vaste et extrêmement complexe qui est celle des liens entre nutrition et cerveau, sur laquelle je n’ai pas suffisamment de connaissances pour pouvoir me prononcer.

            Concernant la question du lien entre nutrition et violence qui semble passionner beaucoup de gens ici, j’ai quand même trouvé différents articles, le 1er concerne le livre de Denis Richié qui traite de la question, le 2nd concerne l’étude conduite de 1995 à 1997 par le Dr Bernard Besch menée dans la prison d’Aylesbury et qui est la plus vaste étude jamais réalisée sur ce sujet:

            http://www.blog-micronutrition.com/post757.htm
            http://www.crimetimes.org/09d/w09dp3.htm

            Je ne veux pas relancer ce débat, mais je ne peux m’empêcher de prendre en compte les affirmations qui se trouvent dans la réponse que tu m’adresses ici.

            « Je suis Vegan et je peux t’assuré que je peux tuer un humain tout en restant vegan. » : personnellement je n’ai jamais affirmé qu’en tant que vegan, tu ne pouvais pas (n’étais pas capable de) tuer un animal humain, je n’ai jamais affirmé que le fait d’être vegan en général immunisait contre cette possibilité. Par contre il semblerait que la plupart des vegans qui se sont exprimé ici ont tendance à le croire.

            « Je ne vais pas tuer un humain pour te prouver que tu as tort mais c’est très possible. » : je ne comprends pas ton affirmation, tu trouves que dans mon commentaire précédent j’ai tort en quoi ? Comprends bien, mon but n’est pas d’avoir raison, je voudrais juste connaître quel est ton point de désaccord? D’autre part ton affirmation est quelque peu inquiétante.

            « Pour moi végan c’est le respect de l’animal autre que l’humain, et pour ce qui est de l’humain je ne respect que ceux qui sont respectable donc il se peut que ma définition de “Vegan” soit
            personnelle. » : le veganisme est un mode de vie qui se fonde sur le refus de l’exploitation de TOUS les animaux dans tous les domaines dans lesquels ils sont exploités ; ce mode de vie est avant tout un mode de pensée non-spéciste ou antispéciste, contre toute forme de discrimination par l’espèce. Ta définition du veganisme en tant que « respect de l’animal autre que l’humain » est effectivement subjective, et contradictoire car spéciste.

            « et pour ce qui est de l’humain je ne respect que ceux qui sont
            respectable » : est-ce à dire que si par exemple tu étais témoin d’une agression sexuelle, avant de porter secours à la victime du viol, tu t’assurerais d’abord qu’elle soit « respectable » selon tes critères subjectifs de respectabilité, et en particulier tu lui demanderais si elle est omnivore (non-respectable) ou vegan (respectable) ?

            « En plus il y a un paradox énorme à vouloir protéger les humains qui en majoritée se foutent royalement des animaux qu’ils exploitent et mangent.» : je n’ai jamais dit qu’un vegan voulait ou devait protéger en général les animaux humains, j’ai dit qu’un vegan voulait respecter et protéger les intérêts fondamentaux (intérêt à vivre et intérêt à ne pas souffrir) de TOUS les animaux, et défendre ces intérêts lorsqu’ils sont menacés ; un vegan défendra donc les intérêt fondamentaux de toute victime, indépendamment de l’espèce à laquelle cette victime appartient.

            Je dis aussi qu’un vegan, en tant que non-spéciste, refuse toute forme de discrimination par l’espèce, refuse toute forme d’exploitation de TOUS les animaux (y compris humains) dans tous les domaines dans lesquels ils sont exploités. C’est d’ailleurs pourquoi un vegan refuse également le sexisme, le racisme, l’homophobie, l’âgisme, ou la discrimination des personnes atteintes d’un handicap physique ou mental.

            « Donc si tu protège l’animal autre que l’humain cela vient s’opposer à tes convictions. » : le sens de cette dernière affirmation m’échappe, je ne peux donc y répondre. Merci

          • yume

            Je peux tuer pour sauver par exemple.
            Je ne suis pas trop du genre à agir sous le coup d’émotions incontrolables, je mesure et agi, après je dis pas sous l’effet de drogue ou autre stimulie je peux surment faire des conneries ^^.
            Si je vois un violeur automatiquement il deviendrait irespectable qu’il soit ou non omnivore.
            Malheuresment souvent je dois choisir entre ma libérté et mes convictions.
            Je suis libre d’avoir des idées marginal mais les appliquer m’oterai d’autres libertés, je me comprend.
            On est plutôt d’accord avec un point de vue différent je pense.
            Je ne suis pas spéciste mais je suis consient que l’homme de par son savoir fait parti des très rares animaux à pouvoir réfléchir profondément avant d’agir ce qui le classe dans les animaux responsable de leurs actes.
            Je n’ai rien contre l’humain même si une majoriter de ces humains me sorte par les yeux, j’aime surtout les exceptions.

            Tu es surment plus mature et sage que moi. Si Vegan c’est à ce point protèger tout les animaux (je ne suis pas vegan ou en parti alors) Tu devrais te revolter de l’exploitation du peuple obliger de travailler pour survivre, un peuple entouré d’un monde totalement privée ou pour avcoir un terrain de l’eau de quoi boir il faut accepter d’être esclave d’un système.
            Si tu ne veux vivre d’aucune exploitation animal (humain compris) tu ne peux plus acheter ni consommé car cela est du au travail de personne souvent exploité.
            Mais je m’egare.

            Pour la derrnier phrase je dis que pour sauver des animaux pourrais tu tuer un simple humain qui les consommes ? Biensur que le problème n’est pas aussi simple mais c’est pour imagé l’idée numérique de la souffrance.
            Le bonheur d’un homme vaux il la souffrance de tant d’autre animaux ?

            Après de l’inaction à la compliciter le pas est petit.

            Je suis trop jeune et trop rebelle je changerais surment d’avis avec le temps, mais merci d’avoir pris le temps d’exposé tes idées.

          • Umi Park

            Merci beaucoup pour ta réponse que je trouve intéressante et touchante. Je ne vais te répondre point par point, car cela risque de devenir un dialogue sans fin.

            « Je ne suis pas spéciste mais je suis consient que l’homme de par son savoir fait parti des très rares animaux à pouvoir réfléchir
            profondément avant d’agir ce qui le classe dans les animaux
            responsable de leurs actes. Je n’ai rien contre l’humain même si une majoriter de ces humains me sorte par les yeux, j’aime surtout les exceptions. » : je comprends parfaitement ce que tu dis ici. Les animaux non-humains sont, au même titre que les enfants ou les personnes atteintes d’un handicap mental, des êtres innocents que l’on se doit de protéger, nous les animaux humains adultes, en possession de tous nos moyens intellectuels et responsables de nos actes. Je ne peux pas dire non plus que j’aime l’espèce humaine, mais je peux dire que j’aime des individus humains, je peux dire qu’il existe des individus exceptionnels (vivants ou morts) que j’admire beaucoup, qui sont comme des pères spirituels et mères spirituelles, ou des frères et soeurs de coeur.

            “Tu es surment plus mature et sage que moi. Si Vegan c’est à ce point protèger tout les animaux (je ne suis pas vegan ou en parti alors)”: oui je suis probablement plus âgée que toi, mais l’âge n’est en rien un gage de sagesse. Si en général le vin se bonifie avec le temps, ce n’est malheureusement pas le cas des êtres humains. Je ne prétends pas détenir la définition exacte et complète du veganisme, mais je pense que ce qui est commun à tous les vegans, c’est leur profonde capacité d’empathie face à la souffrance d’autrui, humain ou non-humain. La capacité de souffrir est commune aux animaux humains et aux animaux non-humains. Merci et bonne continuation à toi 😉

    • Sam

      Je suis d’accord avec toi se mec fait passer les vegans pour des guignols et je rajouterais même qu’il suinte le vice !

      • VGCédric

        Mais QUI “suinte le vice” ??? Lui, qui répond aux questions d’une journaliste (et dont le seul crime et de le faire d’une façon qui ne te convient pas) ou ceux (dont il parle) qui martyrisent et tuent (pour ne pas dire “massacrent”) des animaux innocents par milliards chaque années ?

        • Sam

          Nan lui se pose en gourou moralisateur. C’est pas comme ça qu’il va faire évoluer le monde.

          • VGCédric

            L’avenir le dira…

          • Bonjour,

            Comme je le disais dans un autre article ( je ne sais plus lequel ) je suis devenu végétarien suite à une de ses vidéos. Bien sûr, cela ne change pas le monde, mais on ne peut dès lors pas dire que ce n’est pas son discours qui fera évolué le monde, si on pense que le végétarisme le fait évoluer.

            Pourtant, je n’avais pas totalement adhéré à ses propos et à sa façon de dire les choses. C’est ici qu’il doit avoir sa force, d’autres l’ont ailleurs et je préfère ceux qui l’ont ailleurs, dans une méthode plus douce, bien que le ” sans méthode ” soit peut-être le mieux.

            Comme l’adolescente témoignant plus haut, j’ai pu avoir une habilité à argumenter et contre-argumenter. Aujourd’hui je l’ai beaucoup perdu et c’est sûrement une très bonne chose. Un jour de fatigue j’ai été confronté à l’argumentation de mon amie, qui est douée dans ce domaine-là également mais n’aime pas en faire usage, et je ressentais cette chose qui me faisait ressentir une légitimité face à ce que j’exprimais sans pour avoir, ce jour-là, la possibilité d’imposer mon point de vue par la force argumentative. J’ai alors ressenti une forte souffrance. C’est là que j’ai définitivement décidé de cesser ce langage qui s’impose, qui ne respecte pas l’autre, pour me diriger vers un langage de compréhension, d’écoute et de tolérance ( même si y a encore du boulot ).

            Dans cet optique, nous n’avons pas à convaincre, mais plutôt à rassurer car un grand nombre de personnes peuvent communiquer par la peur. Quand je vois quelqu’un qui arrive à communiquer de cette façon-là, je suis respectueux de ce qu’il fait car je sais à quel point c’est difficile, astronomiquement plus que de trouver une très bonne répartie. Cela demande une grande maîtrise de soi, des heures et des heures d’exercices en extérieur, seul chez soi – ou en groupe – afin de chasser les manifestations de l’égo ou celles qui résultent de la peur etc. Ce n’est pas difficile, c’est un travail titanesque !

        • William S. PDurand

          Nous massacrons et tuons des animaux, oh mon dieu quel horreur.

          C’est la chaine alimentaire l’ami, le monde n’est pas tout rose et les hommes ne cohabitent pas avec des tigres roses herbivores.

      • VGCédric

        Va voir
        https://www.vegactu.com/actualite/un-jeune-samuse-a-jeter-un-chat-et-balance-les-videos-sur-facebook-12815/
        et reviens me dire QUI des 2 “suinte le vice”. J’attends toujours (avec
        impatience) ta réponse…

        • Sam

          Je vois pas le rapport entre un pauvre minable qui jette un chat sur les murs et cet article. Ton argument est invalide. Tu essaye de faire un concours de celui qui à le plus de vice ? Tu cherche à me faire culpabiliser en me montrant une horreur pareil ? Du genre “oh lui il est vraiment très très gentil il tue pas des chats tu avait raison Cédric merci de m’avoir montrer la lumière !”. Ca prend pas désolé!

          • VGCédric

            Le but était juste de monter (pour moi de façon imparable) que ton
            expression “suinter le vice” sied bien plus à l’un qu’à l’autre, rien d’autre.

          • Sam

            Aucun rapport, l’un est juste cruel et stupide. Se Gary lui suinte le vice il cache quelque chose de bien plus profond ça se sent!

    • Sandra

      A SAVOIR : Un holocauste est le sacrifice par le feu d’un animalaprès immolation. Pratiqué par les Grecs dans le cadre des rituels chthonies, il l’est aussi dans la tradition israélite. Utilisé dès le xix siecle dans les langues française et anglaise pour désigner le meurtre à grande échelle d’un groupe social ou ethnique1, il devient l’un des termes employés après la Seconde guer mondiale pour tenter de caractériser le massacre systématique et ciblé des Juif par l’Allemagne nazie, celui de shoah n’étant pas encore accepté.

    • bea

      Hitler était végétarien paraît il

      • Charlie

        Pas vraiment, il mangeait de la viande en cachette et son plat favori était le pigeonneau.

    • Charlie

      Ce sont les penseurs juifs qui ont été les premiers à faire le parallèle entre l’holocauste et l’élevage industriel, et je ne crois pas qu’ils se fichaient de la dignité des victimes. D’ailleurs, pourquoi ne pourrait-on pas mettre la souffrance des animaux au même niveau que celle des humains ? En quoi est-ce une insulte pour les victimes humaines ?
      Par ailleurs on sait que les nazis se sont inspirés des abattoirs industriels de Chicago pour leurs camps d’extermination.
      Pour moi c’est un argument valable mais je n’aime pas le personnage parce que même s’il défend les droits des animaux, il se montre trop violent à l’égard des humains dans son discours. J’ai l’impression qu’il est limite taré.

  • Guest

    J’ai 17 ans et autant de répartie que lui. Ca me joue suvent des tours, les “t’es agressive!!” de la part des profs et de mes proches, je ne les compte même plus… Agressive parce que j’essaye de raisonner les gens? Non… Juste parce qu’il faut qu’ils trouvent un pretexte pour ne pas entendre la vérité. Maintenant c’est même devenu marrant! je dis exeactement iscours avec un grand sourir, et les gens ne savtn plus où se mettre ni quoi répondre!
    N’AYEZ PAS PEUR DE CLAQUER LA VERITE! Prendre son courage à deux mains, c’est plus facile que ce que l’on pense.

  • Lyly

    J’ai 17 ans et autant de répartie que lui. Ca me joue suvent des tours, les “t’es agressive!!” de la part des profs et de mes proches, je ne les compte même plus… Agressive parce que j’essaye de raisonner les gens? Non… Juste parce qu’il faut qu’ils trouvent un pretexte pour ne pas entendre la vérité. Maintenant c’est même devenu marrant! je dis exactement le même discours avec un grand sourir, et les gens ne savent plus où se mettre ni quoi répondre!
    N’AYEZ PAS PEUR DE CLAQUER LA VERITE! Prendre son courage à deux mains, c’est plus facile que ce que l’on pense.

    • Sam

      Nan ça s’appelle la crise d’adolescence dans ton cas… A voir ton commentaire tu relève probablement plus de l’hystérie que de la répartie.

      • Johndelaterre

        Pouaaaa un haineux ce mec !

      • Florine

        Franchement, tu trouves ton commentaire digne d’intérêt?!

      • bea

        Pouah ! Sam va te laver la bouche avec du savon et prendre des cours pour avoir de la répartie

      • Farfa-Raveuse

        J’aurais plutôt dit cela de votre commentaire, qui au passage, n’a pas le moindre sens. Lyly devrait peut-être te donner des cours particulier pour soigner ta “répartie”.

      • et juger quelqu’un avec mépris juste sur quelques lignes tu appel ça comment ?

    • Florine

      Mon dieu que je te comprends! Ce mec détient le changement, à l’échelle mondiale!

    • Guest

      Il est vraiment trop con !!!

    • Picotipicoton

      Tu as raison Lyly, certains ne savent même pas ce qu’est la tolérance.
      La tolérance ne signifie pas qu’on doit se faire, ne pas critiquer quelque chose surtout quand celle ci est responsable d’actes malveillants envers d’autres êtres vivants.
      Les carnistes deviennent agressifs à partir du moment ou ils commencent à faire le lien entre un animal qui souhaite vivre et leur morceau de steak.
      Ils sont loin d’être si naïfs qu’ils veulent le faire croire, ils aiment surtout fermer les yeux, à nous de leur rappeler de les ouvrir.
      Lorsqu’ils voient une vidéo dans un abattoir, ça leur déchire le coeur, à partir de là ils savent très bien que quelque chose cloche.

  • lukah

    – Je respecte ceux qui n’ont pas les mêmes choix et les mêmes envies que moi, mais ne m’imposez pas vos choix de vies, et dès lors je
    continuerai à vous respecter.

    Donc tu respectes les ethnistes, les nazi, les escalvagistes, les terroristes, les dictateurs,

    « Y’a pas de problème, tu peux violer cette fille mais ne me demande pas de faire pareil »
    ….

    – l’holocauste a été commandée par un homme, alors que les
    abattoirs sont le résultat d’une société toujours plus consommatrice.

    Le processus d’extermination des nazi a été calqué sur celui des abattoirs : du transport à l’extermination. La cruauté envers les autres animaux ça donne des idées.

    – D’accord, enfin l’holocauste le but était l’extermination
    des juifs.

    Entre autre, mais pas que.

    • Sim-Sim

      Pourquoi tu n’as pas mis ton commentaire en réponse?

      Bref, alors
      je respecte les jugements de chacun, je ne juge en aucun point les
      pensées d’autrui… en revanche ce sont les actes que je jugent. Du
      moment qu’on me respecte, je respecte autrui. Bien sûr si tu joues sur
      la corde sensible avec les terroristes, dictateurs, nazis…, je n’ai
      rien contre leurs mouvement de pensée, ce sont leurs actes que je juge.
      Je
      ne suis pas d’accord sur la comparaison holocauste / abattoirs, parce
      qu’on a beau entendre à tort que les juifs étaient traités comme des
      animaux, c’est faux… c’est pire que ça. Les Juifs ont été utilisés
      jusqu’à l’épuisement total, c’est en quelque sorte une torture mentale
      et physique qui leur était imposée. Alors certes, pour les animaux il y a
      une torture mentale si l’on veut, mais en aucun cas ils sont traités
      comme les juifs, utilisés jusqu’au dernier souffle de vie
      Je vais
      reformuler mon argument d’une autre manière, l’holocauste visait
      l’éradication de la “race” juive sur le monde allemand… en aucun cas
      les abattoirs visent l’extermination totale d’un animal. Si jamais il
      n’y avait plus assez de chèvres sur Terre, il n’y aurait plu d’abattage!

      • Laure

        Juste une précision, si tu me permets, mais pour ne citer que cet exemple, parmis tant d’autres, les vaches laitières sont traités jusqu’à épuisement total, jusqu’à leur dernier souffle de vie ( mammites, piqures d’anitibio et j’en passe…) A la fin de leur vie la majorités d’entre elles n’arrivent même plus à marcher pour aller à l’abattoir et elles y seront trainées sur le sol. Qu’on ai du mal avec la comparaison Holocauste/Abattoirs je peux le comprendre mais sache que ceux qui ont crées le système d’abattage rapide (Henry Ford…) étaient des américains antisémites et qu’ils ont appliqués sur les Juifs, les homosexuels, les enfants handicapés (etc etc) ce même système d’abattage… Donc le lien se fait vite et moi je le comprend tout à fait. Je pense que nous faisons pire qu’une éradication, nous soumettons des espèces à notre pouvoir, soi-disant d’être supérieur (!)… Moi je pense que s’il n’y avait plus de chèvres sut Terre, l’homme s’en ficherai pas mal et trouveraitoujours une autre être à assujettir, à abattre et c’est là le problème. Soyons responsable et défendons, protégeons les êtres de la perversité de l’homme (mais hou la la c’est dur, car il faudrait accepter notre perversité et notre sens de la domination!)

        • Sim-Sim

          “si tu me le permets” mais je n’ai rien contre la liberté d’expression. Je ne veux me fâcher avec personne, et j’accepte tous les points de vue.
          Tout d’abord j’ai rien compris à la référence? FORD??? il n’a pas inventé l’abattage, il existait déjà avant! Certes il a repris la technique de l’abattage rapide pour en créer le Fordisme, mais en aucun cas il est l’inventeur de l’abattage. Bon je ne vais pas faire une rédaction sur l’antisémitisme, on est pas là pour ça.

          Alors, on va différencier 2 systèmes d’élevage, il y a les élevages intensifs où les animaux sont maltraités (et auxquels je suis entièrement contre) et il y a les élevages “domestiques” entretenus par de petits éleveurs qui crèvent de leur boulot parce que la société ne les adopte pas. Ces éleveurs, pour la plupart, aiment les animaux, et pour ceux qui me diraient le contraire, voue ta vie entière à l’élevage, et viens me dire après que tu n’aimes pas les animaux! (donc comme je l’ai dit la plupart, certains font ça … on ne sait pas pourquoi). Bref, dans ces élevages, les animaux sont respectés, nourris, et soignés, parce que les animaux sont comme nous, ils peuvent chopper des maladies. Quand une vache est fatiguée, dans ces élevages, on la soigne, on la surveille et on fait tout pour la guérir. Mais ça ne marche pas tout le temps. Mais je vous assure que s’il n’y avait pas besoin d’argent pour vivre, ces éleveurs ne vendraient pas leur bétails.
          Enfin bref, je m’éloigne du sujet là, je vais reprendre ton argument de l’éradication … de plus en plus l’homme essaie de protéger les espèces en voit de disparition, comme par exemple les abeilles… Donc je ne suis pas de ton avis quand tu dis que les hommes vont exterminés les chèvres (ce n’est qu’un exemple) et qu’ils en auront rien à foutre. Tu parles de la domination de l’homme, et c’est marrant car en effet je pense que l’homme se met au rang de dominateur mais qu’il a tort. Il n’y a pas de dominateurs, mais notre force est notre regroupement … un homme face à des porcs se fera dévoré, mais un regroupement d’hommes, face à un porc … ça change la donne. Si les animaux s’unissaient, ils pourraient nous exterminés!

          • Idelphie

            la comparaison entre shoah et abattoirs industriels est démontrée avec pertinence dans le livre Un éternel Treblinka, pour peu que tu ne sois pas de mauvaise foi. Quand aux bonnes intentions, des petits éleveurs, pas de généralités STP, l’Homme n’agit la plupart du temps que pour son intêret personnel, lorsqu’il se met à protéger une espéce animale, ce n’est qu’en vue de son profit et rarement dans un but éthique. L’animal reste une ressource.

          • Sam

            Nous étions probablement un ressource pour les animaux carnivores à une époque. Ne parlez pas de conscience de l’homme si on vous mettais dans un cage avec un mammifère carnivore/omnivore je suis curieux de voir quel compassion aurait l’animal à votre égard.

          • Idelphie

            votre argument de réciprocité est hors de propos, je ne fais que répondre à la question de l’amour de la majorité d’éleveurs pour leurs animaux. D’autant que l’on parlait d’herbivores en l’occurrence, et que vous vous fourvoyez en justifiant ça par cette loi.

  • SI l’on ne peut pas comparer le lion à l’homme, ce que j’approuve, on ne peut pas utiliser le terme d'”innocence” pour parler des animaux d’élevage, c’est aussi un anthropomorphisme qui n’a pas de sens, on pourrait alors manger des animaux coupables ? coupable de quoi ? innocent de quoi ? c’est une utilisation “frauduleuse” d’un terme inapproprié qui ne vise qu’à renforcer la compassion que l’on (“devrait” ?) serait en droit de ressentir pour les animaux.

    • Marmite

      Et les chiens mal éduqués qu’on pique car ils ont mordus quelqu’un, ils ont été considérés comment à ton avis ?

      • Marmite

        Mais sur la forme je suis plutôt d’accord.

  • Pas de violeur vegan… je ne sais pas mais en tout cas de nombreux vegans en prison c’est sûr, sinon cette association n’a pas lieu d’être

    http://www.vpsg.org/prison/

    There are around 800 vegans in British jails at any given time

    http://en.wikipedia.org/wiki/Vegan_Prisoners_Support_Group

  • séb

    Hello !! Quelqu’un sait pourquoi Gary parait si maigre ? Sinon rien à dire, encore une belle intervention pleine d’à propos.

    • Sam

      Tu à la réponse sous les yeux.

  • Jeffrey Bezeau

    Perso, j’mange des animaux, je chasse, je pêche, je trappe, j’écorche et je prépare. On est des omnivores, et je ne m’empêcherai jamais de manger quelque chose que j’aime.

    hmmm, un bon steak d’Élan ou de la viande de lièvre, rien de mieux côté viande et gibier.

    Oh et, pour ceux qui vont hate et commencer à vouloir critiquer: Tagueule, laisse moi vivre ma vie, et vie donc la tienne de ton côté. Chacun ses croyances, chacun ses choix, chacun ses goûts, à chacun sa vie.

    • Misealamande

      Quel rebelle!

    • Alain.jpg

      “Tagueule, laisse moi vivre ma vie”
      Les cadavres d’élan et de lièvre qui t’excitent tant les papilles te retournent le commentaire…

    • ludo

      Belle preuve d’individualisme. Donc si tu es libre de vivre ta vie sans te soucier des autres, rien ne nous empêche de te foutre notre poings dans la gueule ? c’est notre choix.

      La liberté des uns s’arrêtent là ou commence celle des autres.
      Chacun sa vie, commence par respecter celle de ceux que tu tues, soit logique, va au bout de ton raisonnement. Comme quoi la viande n’aide pas à réfléchir.
      De plus, omnivore veut dire “qui s’adapte à son milieu”. Les ours sont omnivore eux, et ils chassent seulement quand les autres aliments ne sont pas disponible, Ils chassent quand ils n’ont pas le choix. Le reste du temps ils mangent des fruits.

      Et puis nous ne sommes pas omnivore, nous sommes tout comme les bonobos, primates hominidés, des Frugivores.

    • Charlie

      Le problème, c’est qu’il n’est pas seulement question de VOS choix et de VOTRE vie. Votre façon de consommer à un impact sur la vie des animaux qui sont exploités, maltraités, et finalement tués pour vous. Vos choix alimentaires cessent alors d’être des choix personnels.

    • Monty

      C’est moi ou ce message est un copié/collé déjà vu sur un autre article ?

  • cervantes

    Grâce a ce type, je n’ai plus peur de dire la vérité et la condamner. Les gens perdent le droit a nous reprocher notre agressivité verbale quant ils soutiennent dans le même temps les souffrances, mutilations et massacres d’être innocents. Qui est l’agressif la dedans ? Si on tuait leur chien sous leur yeux, ne seraient ils pas agressif envers nous ?
    VEGGIE PRIDE

  • April_Calm

    Voilà une autre vidéo de Gary Y., cela sert à construire une bonne argumentation sans doute

    http://www.youtube.com/watch?v=9ivPJUypbVs

  • ludo

    Ce sont des bons arguments pour arrêter la viande et tous les produits animaux, mais c’est erroné. Nous ne sommes pas herbivores, nous sommes, tout comme le gorille et le bonobo, primate hominidés comme nous, des frugivores.
    Pourquoi vous cacher derrières des mensonges pour justifier le fait de manger des végétaux ?
    Il suffit de faire des recherches sur google pour se rendre compte que les plantes ressentent les intentions, souffrent, voient etc … pourquoi le nier ?
    Ne seriez vous pas en train de vous comporter comme les omnivores face aux vegans, en sortant des arguments qui ne tiennent pas la route pour justifier un comportement meurtrier ?
    Les plantes sont des êtres vivants, et le simple fait d’être vivant leur donne le droit à la vie.

    Vous reprochez souvent aux omnivores de ne pas avoir de sensibilité, pourquoi n’en avez vous pas envers les plantes ?
    Les végétaux sont garant de toute vie sur terre, ils méritent toute notre attention. Demains les animaux viennent à disparaître, nous aurons une chance de nous en sortir, par contre si les végétaux venaient à disparaître, nous n’aurions aucune chance de survivre. Ni nous, ni les animaux ne peuvent vivre sans tout ce que nous apportent les végétaux.
    Et pourtant nous les tuons, les abattons pour en faire des meubles, des objets, pour les mangers etc etc

    “L’extrémisme est un terme utilisé pour qualifier une doctrine ou attitude (politique, religieuse ou idéologique) dont les adeptes refusent toute alternative à ce que leur dicte cette doctrine.
    Les actions extrémistes sont par conséquent des méthodes ( pouvant être violentes et agressives) ayant pour but un changement radical de leur environnement.”

    Être vegan est peut être mieux qu’omnivore, mais ce n’est pas idéal. Il existe des alternatives à la viande et aux végétaux : Les Fruits.
    A partir du moment ou nous tuons, c’est violant, que ce soit un animal, un végétal etc … c’est violant, et nous changeons radicalement notre environnement.
    Le véganisme n’est qu’une étape vers plus de respect, mais il ne respecte pas l’essentiel. Lorsque les gens mangent des similis carnés, fait à partir de protéines de céréales, ils encouragent la monoculture céréalière, que ce soit bio ou non, ça reste de la monoculture, donc des champs d’une seule espèce sur des hectares de terre. Et par définition la monoculture est le strict contraire de la biodiversité. C’est donc nuisible pour nous tous.
    Je vous invite donc à ouvrir votre esprit et à vous rendre compte que nous pouvons vivre en ne mangeant que des fruits et que d’un point de vue éthique, il n’y a rien de supérieur que le frugivorisme.
    Si ce n’est le respirianisme mais c’est une autre étape.

    https://www.youtube.com/watch?v=dkQp89S0KsE

  • Marmite

    Je suis végétalienne et il me donne envie détruire ses argument miteux un par un… L’argument de la sensibilité des Israéliens, il tend vraiment le bâton pour ce faire battre là…

    Il ne vaut pas mieux qu’un politicien en campagne, tout sur la forme, rien dans le fond.

  • Pingback: Lettre d’information de février 2014 | Le CABle()

  • Sam

    Bravo pour ce festival de mauvaise foi récurente!!! Qui décrédibilise toutes les bonnes idées et refléxion de cette cause par un extremisme forcené souvent doublé d’une mauvaise foi à tte épreuve…
    Etre Vegan par conviction “parce qu’on veut pas faire de mal aux gentils animaux sans défenses et qui n’ont rien demandé” OK, ça me pose aucun problème…
    (hormis peut-etre qu’il y’a aussi plein de petits etre HUMAINS sans défense qui meurent des actes de leurs semblables et que ça n’a pas trop l’air de choquer les gens de ce forum ou de remettre en question leur mode de vie… belle preuve d’altruisme…)

    On mange bcp trop de viande dans nos société (modes de vie…) “occidentales” OK…

    Par contre il y a vraiment quelque chose que je voudrais qu’on m’explique: En quoi a t’on plus le droit de tuer et de se nourrir de végétaux, qui sont, je le rappel également DES ORGANISMES VIVANTS!!! (qui naissent, grandissent, communiquent entre elles et avec les autres espèces vivantes, se déplacent en colonisant des milieux naturels, meurent, bref DES ETRES VIVANTS!!!)
    Alors on créve tous de faim????
    (sans parler des arguments qui vont faire bondir tout bon Vegan… et oui, l’homme est omnivore… et sa dentition le prouve par la présence de canines par ex… les premiers hominidés étaient des CHAROGNARDS, même pas foutu de chasser des animaux et c’était même plutôt nous les proies… quand on se cannibalisait pas entre “humains” puis des chasseurs/cueilleurs… et vraiment ça je demande à ce qu’on m’apporte des preuves du contraire…)
    Bref, c’est bien beau mais oui, ne vous en déplaise, la mort FAIT PARTIE INTEGRANTE DE LA VIE!!! c’est manger ou être manger et à priori “l’instinct de survie fait que l’on préfère se nourrir de cadavre plutot que de finir comme tel…

    • N.

      Tu fais un concours pour finir sur le végétarisme m’a tuer? Tu as tes chances.
      levegetarismematuer.tumblr.com

      • Sam

        C’est quoi ça??? un argument??? MDR!!! j’attend juste une réponse censée, pas des sarcasmes… Revient quand t’auras quelque chose à dire… Tchao…

    • Tu es ridicule mon cher Sam.
      Si tu te soucies tant que ça des organismes vivants, que fais-tu pour eux ? Un kg de boeuf c’est 10kg de soja.
      Les arguments vaseux entendus 10 000 fois c’est pitoyable. Avant de faire un monologue aussi long, prend le temps de rechercher des vraies informations…

      Quand on ne sait pas on cherche, on ne s’oppose pas.

      • Sam

        C’est marrant comme vous occultez tous complétement la 1ére partie de ce message qui met en avant mon respect et ma reconnaissance sur le bien fondé de certaines de vos idées et de votre mode de vie et de pensée pour focaliser sur les points avec lesquels vous êtes en opposition…

        Je ne me suis pas opposé de fait, j’ai tempéré en argumentant car mon point de vue est légèrement différent tout en reconnaissant certaines vérités dans vos propos… est-ce interdit???

        En fait ce qui me dérange le plus, c’est vraiment votre manque de respect envers les gens qui ne pensent pas comme vous justement et la haine qui suinte souvent derrière les commentaires moqueurs… On a le malheur de ne pas être d’accord avec vous??? alors on est forcément un “abruti de carniste”… bravo…

        Bienvenu dans le monde Vegan, ou les gens sont gentils et vivent en harmonie avec leur milieu et leurs convictions… mais qui fait un peu penser a une “police de la pensée” dés l’instant ou l’on exprime un point de vue différent… franchement, c’est limite dictatorial quand même et trés intolérant (voir même fasciste des fois) ça c’est certain…

        L’intégrisme, ou qu’il se cache est un fléau et une preuve d’ignorance, chez les Vegan comme ailleurs…

        • Charlie

          Les vegans/antispécistes pensent que les animaux, en tant qu’êtres vivants intelligents et sensibles, doivent avoir des droits fondamentaux, notamment celui de ne pas être tué. A partir de ce moment, il n’y a aucune raison de tolérer le meurtre ou l’exploitation d’un animal, point. Là où certains se battent pour libérer des dizaines de milliards d’êtres vivants de l’oppression humaine, toi tu te bats pour garder ton petit privilège de manger du steak ou de porter des chaussures en cuir, alors que ça implique la mort d’un être qui veut vivre. Dès lors, ce n’est plus un choix personnel. Tout comme ce n’est pas un choix personnel d’avoir un esclave à la maison ou de violer une femme.

          Un peu d’honnêteté intellectuelle, demander des droits pour les plus vulnérables et les plus opprimés d’entre nous, ça n’est pas dictatorial ni fasciste.

      • Sam

        Ouais, et 10kg de soja, c’est 9kg d’OGM Monsanto produit au brésil!!! Bon App’ la prochaine fois que tu déguste ton lait de soja ou ton tofu favori…
        Consome local, perso c’est le cas pour 90% de mon alimentation (potager perso+ producteur bio locaux dont des éleveurs…). A bon entendeur…

    • VGCédric

      Marrant nos contradicteurs pensent toujours nous acculer dans nos retranchements en balançant ce genre d’arguments : « Les plantes vivent, en les consommant vous êtes responsables de leur mort, vous êtes DONC (avec un index accusateur pointé sur nous) en contradiction avec vous-même » et les plus hargneux rajoutent « Honte à vous ! »
      – C’est hors sujet ! Les végétariens essayent de contribuer à épargner la vie des animaux en ne les consommant pas c’est tout (et c’est déjà pas mal !) Ils ne prétendent pas être parfaits, ils savent pertinemment que les fruits et légumes qu’ils consomment étaient vivants, ils ne t’ont pas attendu pour le savoir rassure toi…
      – Fruits et légumes (bios) cultivés dans le respect de l’environnement qui les a vu naître peuvent raisonnablement être consommés. Oter une vie (végétale)
      dans ces conditions est un (infiniment) moindre mal. Pas de souffrance, pas de
      sang, pas de cri, pas de haine, pas de larmes… En ce bas Monde où la perfection n’existe pas, on a la faiblesse de s’accommoder de cela… C’est tellement choquant ?
      – Un rappel évident (mais semble-t-il pas pour tous le monde…) Si les végétariens ne mangent pas de végétaux, ils meurent . ça paraît bête à dire comme ça mais en définitive c’est la réponse que j’ai envie de te faire… On peut (et donc on devrait) se passer de viande (et de produits animaux) mais guère de végétaux…. Il existe parait-il quelques « respiriens » (Voir le documentaire « Lumière ») d’un très haut niveau spirituel, qui parviennent à ne se nourrir que d’air….mais ce n’est pas le cas de l’humble VG lambda que je suis… Je n’arrive pas encore à verser une larme sur la dernière patate que j’ai consommée… et ai plutôt tendance à me pourlécher les babines à l’idée de consommer la prochaine 😉
      Sur les autres considérations de ton commentaire, je te renvoie à la citation de Cuvier (grand naturaliste) qui nous disait il y a bien longtemps déjà :
      « L’anatomie comparée nous enseigne qu’en toute chose, l’homme, ressemble aux animaux frugivores, et en rien aux carnivores… »
      Ne t’en déplaise, non, l’Homme n’est pas omnivore par nature… IL EST CE QU’IL
      VEUT ETRE ! (et heureusement !)

      • Sam

        Bravo, on tombe encore dans la caricature des propos qui sont différents des vôtres… belle preuve de respect…
        Personnellement je ne vois pas du tout en quoi cela serait un moindre mal de tuer un animal que de “tuer” des végétaux… Pas de souffrance chez les végétaux??? faux et archi faux!!! et tu le sais toi même je pense… ( j’ose espérer…)
        Quand à la réflexion sur le “frugivorisme”, je suis assez d’accord dans un certain sens, mais en fait j’aimerais juste que l’on me donne des preuves d’êtres humains qui vivent en bonne santé en ne se nourrissant que de fruits… (qui, pour mémoire également, à la base est une graine, donc la future engeance des végétaux, donc pour moi cela serait tout simplement équivalent à manger un œuf, ou une “future vie” ce qui choquera certainement la plupart des militants de votre cause…)
        et mis à part pour ta “bonne conscience” personnelle je ne vois pas en quoi nous avons les capacités de juger de ça et de déterminer une “échelle” du droit de vie et de mort et des souffrances “légitimes”dans laquelle les animaux seraient au dessus des végétaux… (certains diraient que c’est simplement un manque de courage, et une incapacité d’assumer le fait de devoir “détruire la vie” POUR MIEUX LA PROLONGER AILLEURS…)
        Et comme tu as l’air d’apprécier les sarcasmes aussi apparement, je rajouterai que perso ça me pose aucun problème de finir bouffé par les vers et en terreau pour des plantes à ma mort, dont personne ne sait quand, comment ni pourquoi elle surviendra…)
        Les végétaux font partie intégrante du règne du vivant (ou il n’existe pour moi aucun grade d’importance ou de priorité…) et on leur doit tous la vie, que cela vous plaise ou non, au meme titre que tout ce qui est “naturel”.(l’eau le soleil, la terre,les animaux, l’univers tout entier quoi… ne serait-ce que pour l’oxygéne qu’ils nous procurent…) Seul l’etre humain est assez fou pour juger et détruire des choses dont il n’a aucune idée de l’importance tout simplement parce qu’il ne les comprend ou ne les connait pas… (Quand aux “respiriens, perso j’appelle juste ça des arnaqueurs!!! ou des gourous pour crédules peut-etre…)

        • VGCédric

          “Bravo, on tombe encore dans la caricature des propos qui sont différents des vôtres… belle preuve de respect…” Disais-tu. Permets moi de te retourner le compliment… Par ailleurs, tu dis n’importe quoi…Dialogue complétement stérile auquel il vaut mieux mettre fin… Bye.

          • Sam

            Enfin, on tombe quand même d’accord…LOL…:
            ” tu dis n’importe quoi…Dialogue complétement stérile auquel il vaut mieux mettre fin… Bye.”
            (Quoique je note que c’est aussi une bonne manière de mettre fin au débat quand on est à court d’argument… )

            Et le jour ou vous serez moins sectaires et ou vous admettrez que vous ne détenez pas forcément la “vérité absolue”, on pourra peut-être commencer à discuter…

            Allez PEACE & LOVE les Végét’ARYENS!!!
            (elle était facile j’avoue… Grosse blague de mauvais gout mais sérieusement, essayez au moins une fois, ça vous fera du bien au lieu juger et de détester les 3/4 des gens parcequ’ils pensent différement de vous… )

        • Mohabbat

          Et donc, autant manger des animaux en plus des végétaux (parce que oui, en étant omnis ça m’étonnerait fort que tu ne manges pas de végétaux…). C’est vrai, autant causer le plus de mal possible, pourquoi minimiser notre impact (qui se fait aussi sur l’environnement, ça on s’en fout ?) alors qu’on peut tout massacrer pour notre plaisir ? Et pour le fait que les hommes sont omnivores par nature, les études ont prouvé que la longueur de nos intestins, nos canines… Ne sont en aucun cas adaptés à ce régime, tant ils différent de ceux des carnivores. En fait ton argumentation est tellement bancale que je ne sais même pas quoi dire, tu reflètes tellement bien les omnis hargneux quand on les confronte à leur mode de vie, personne ne nie l’importance des végétaux, mais nier l’importance des animaux ne te pose donc aucun souci ? Alors oui les végéta*iens ne sont pas parfaits, une consommation telle est impossible, mais ils essaient de faire au mieux, ce qui n’a visiblement pas l’air d’être ton cas, tu préfères critiquer les initiatives, c’est tellement mieux que de se remettre soi-même en question tiens… Le courage de l’être humain est toujours assez impressionnant.

    • Charlie

      Non mais il faut arrêter avec le génocide des carottes. Il ne faut pas vous faire plus bête que vous ne l’êtes. La quasi-totalité des animaux ont un cerveau, des capacités intellectuelles évoluées, une vie émotionnelle riche. La science nous montre qu’ils sont bien plus proches de nous que nous le pensions.
      Quant aux fruits et légumes, ils n’ont ni cerveau, ni système nerveux donc à priori, il ne peuvent pas souffrir. Et s’il s’avérait que les végétaux pouvaient souffrir, une alimentation végane serait quand même l’option la plus éthique puisqu’il faut beaucoup de végétaux pour produire de la viande !

      Alors oui, les humains ont commencé à manger des cadavres d’animaux à l’époque où ils étaient encore très primitifs et c’était leur seul moyen de survivre. Mais même un lièvre peut se nourrir de charogne lorsqu’il n’y a plus de végétaux donc ça ne veut pas dire que l’homme doit continuer pour autant !

      Certes, la mort fait partie de la vie, mais je pensais que le propre d’une société civilisés, c’était de travailler ensemble pour rendre la vie plus facile, et éviter la mort et la souffrance quand c’est possible. Je ne crois pas que dans une société civilisée, les plus forts peuvent exploiter les plus vulnérables comme ils le veulent. Aujourd’hui, nous ne sommes plus des Cro-Magnons, nous avons les moyens de nous nourrir sans exploiter et assassiner des dizaines de milliards d’animaux chaque année, alors faisons le, sinon nous ne valons pas mieux que les esclavagistes ou les nazis.

  • Marine Scie

    G.Y. est un excellent orateur mais il est très dommageable pour lui qu’il soit si violent et agressif. C’est un anti-pacifiste, et il a déjà dit il y a 8 ans (Je trouve ce genre de propos honteux) : “Deep down, I truly hope that oppression, torture and murder return to each uncaring human tenfold! I hope that fathers accidentally shoot their sons on hunting excursions, while carnivores suffer heart attacks that kill them slowly. Every woman ensconced in fur should endure a rape so vicious that it scars them forever. While every man entrenched in fur should suffer an anal raping so horrific that they become disemboweled.”

  • Balthazar Claudius

    il y a une réflexion de la journaliste qui m’a perturbé, j’ai eu l’impression qu’elle trouvait déplacé de comparer la torture sur les animaux à la torture sur les humains ,je remarque lors des discussions que l’humain se pense vraiment supérieur à tous .Et , elle a aussi donné l’exemple du lion qui tue une girafe , alors celle la , elle est trop bonne aussi , le lion va tuer pour se nourrir et non tuer à la chaîne pour faire un max de bénéfices et ensuite jeter !!!!!!!! il n’y a que quand l’homme met son grain de sel et détruit tout que l’équilibre est rompu , sinon la terre et ses autres êtres vivants s’en tirent très bien !!!!!!!! , ce qui me désole ,c’est toutes ces attaques nauséabondes pour la plupart envers les gens qui ne veulent pas cautionner la torture des animaux , c’est incompréhensible , personnellement j’ai pleins d’amis qui mangent de la viande , je leur laisse le temps d’évoluer , peut être dans une autre vie , en tous cas ,je ne les envoie pas à l’échafaud , par contre j’ai souvent subit des attaques violentes par rapport à mes convictions !!!!!(pas de mes ami(e)s proches , je précise )

  • Milady

    L’une des grandes différences entre les hommes et les humains est la création. Pour l’instant aucun animal n’a créé quoi que ce soit. L’homme a créé les pyramides, la Joconde et le requiem de Mozart… Dire qu’il n’y a aucune différence entre les hommes et les animaux est stupide. La lutte contre les horreurs ce certains abattoirs c’est normal. Mais si on ne mangeait plus de viande. Que deviendraient les vaches veaux cochons lapins etc? Il disparaitrait tout simplement car l’homme ne dépenserait plus un seul brin d’herbes pour ces expèces devenues inutiles. Toutes les parcelles de terre seraient utilisées pour les cultures. Mais sans engrais apportés par les animaux comment fertiliser ces terres d’ailleurs ? Des produits chimiques à la monsanto? Nous irions encore plus vite à notre perte puisque là définitivement disparaitront les abeilles. Et les lapins, sangliers chevreuil qui n’ont plus quasiment de prédateurs qui les réguleraient? Et on nous propose des protéines végétales ? Pourquoi pas ? le soja de monsanto qui détruit tout autour de lui ? Des plantes cultivées à l’utre bout du monde ? Bonjour l’impact carbone pour la nature ! Nous sommes des omnivores, nous avons une dentition et un estomac d’omnivore. Certes beaucoup de gens mangent trop de viande mais ne manger que des fruits ou des végétaux ne nous conviendraient pas mieux. Ce qui nous tuent c’est l’exces, quel que soit le domaine.

  • David A .Hereaux

    Man I love this guy. I wish I had a memory and wasn’t so ADHD so I could have discussions like this. Just to be able to own POS meat eaters the way he does would be fantastic.

  • Rose

    C’est un héros !!! Franchement RESPECT GARY YOUROFSKY !!!
    Il m’a laissée sans voix !!!
    Tout est dit !!

  • Fred Pg

    c’est intéressant de faire évoluer la conscience du monde, mais les vegans extrémistes comme les carnivores extrémistes ont tous les 2 torts. Le changement de conscience va se faire sur plusieurs générations….je n’aime pas qu’on me dicte ma voie, j’aime juste qu’on me l’éclaire…et on ne peut pas dire a 100% de la population de changer de régime en 1 année. Certaines tribus n’ont rien d ‘autres a manger que des animaux et tuent pour vivre. Notre système par contre, lui est malade de manger par pur plaisir alors que la viande n’est pas indispensable dans notre alimentation. Un jour on changera mais en attendant, acceptons les gens comme ils sont et agissons pour être soi même meilleur au lieu de critiquer les autres. Une dernière chose : bouddha n’était pas végan, il mendiait sa nourriture et quand on lui proposait de la viande, il l’a mangeait. Mais j’ai conscience qu’aujourd’hui notre système carnivore est malade et fait beaucoup de souffrances…

  • saloui

    En même temps quand on voit sa tête, ça donne pas trop envie…

  • Umi Park

    Commentaire destiné à toux ceux qui ont passé leur temps à critiquer la personne et/ou l’argumentation de Gary Yourofsky:

    Gary Yourofsky n’est pas un scientifique, ni un spécialiste, il n’est ni biologiste, ni éthologue, ni historien, ni paléoanthropologue, ni éthicien, c’est un “simple” citoyen américain qui a une formation dans les médias. Ses interviews et ses conférences comportent de nombreuses informations et soulèvent de nombreuses questions ignorées jusque là par la majorité d’entre nous, et montrent le résultat de nombreuses années de recherches effectuées en autodidacte. Son travail de vulgarisation est immense. Oui il comporte quelques arguments contestables que l’on peut contester, voire quelques erreurs que l’on peut corriger. Qui n’avance jamais d’argument contestable? Qui ne commet pas d’erreur? Et qui d’entre-vous, a accompli 1/10ème de ce qu’il a effectivement accompli?

    Son travail de vulgarisation est admirable, il a permis une prise de conscience d’un très grand nombre d’individus dans le monde entier, qui sans lui, n’aurait pas eu accès à cette somme d’informations, car la plupart n’aurait pas pris le temps de lire tous les livres que Gary a forcément dû lire. Si Gary a autant de succès, c’est parce que le monde a besoin de lui, les gens ont besoin d’un homme comme Gary. Son travail en tant que vulgarisateur, orateur, activiste le rend exceptionnel: un “simple” citoyen extraordinaire.

    Je pense que beaucoup d’hommes en sont jaloux: jaloux de son physique attractif, jaloux de son intelligence, jaloux de son intégrité, jaloux de son humour, jaloux de sa ténacité, jaloux de sa force intérieure, mais surtout jaloux de ses couilles! Parce que des couilles, il faut vraiment en avoir pour accomplir tout ce qu’il a accompli.

    Personnellement ce n’est pas très original, mais je l’adore! Je veux bien l’épouser illico!

    • VGCedric

      Merci Umi Park, ça fait plaisir de lire enfin ici un commentaire qui respire la fraicheur, la générosité et le bon sens !

      • Umi Park

        Merci à toi d’avoir pris le temps de lire mon commentaire… et merci de m’avoir écrit ce petit message 😉

        • jojo

          Umi Park tu peux être fier de ce que tu écrit et je t’appuie à 100%. C’est trop facile de jouer aux offensés. C’est triste mais souvent les gens comprennent mieux avec la méthode direct. C’ est eux qui ne nous donnent pas le choix.

    • Gérard Suzuky

      Ben tel qu’il se définit dans son discours, c’est un activiste, il fait. Typiquement, c’est lui qui m’a donné le déclic, avec des phrases toutes simples : “pas besoin de filtrer ses nutriments avec le corps de quelqu’un d’autre”.

      Je répond toujours ça face a ceux pour qui il peut devenir “trop violent” (ce sont des convaincus déjà vegans hein). Cette étiquette d’activiste, que des glands transforment en “extrémiste” voire “terroriste” dès que ça les arrange le bloque un peu dans sa progression.

      Dans le même genre de personnage complémentaire, Phillip Wollen est parti pour avoir un parcours bien plus abouti politiquement.

      • Umi Park

        Merci pour ton message qui me confirme à quel point Gary a joué (et joue
        encore) un rôle essentiel dans l’histoire du veganisme puisque la
        vidéo de sa conférence a été le « déclic » pour la plupart des vegans récents (avec le film Earthlings qui est une véritable bombe qui réveille les consciences anesthésiées par de nombreuses années de conditionnement spéciste).

        Oui tu as raison, Gary, est un activiste, un militant qui vise l’efficacité en privilégiant l’action directe. Il n’y a pas d’école d’activisme, tout citoyen peut mener des actions directes en faveur d’une cause et devenir activiste. L’activisme s’oppose à la passivité ; il peut arriver qu’une action menée en faveur de la libération animale entraîne un préjudice matériel mais jamais
        de préjudices physiques envers des animaux humains (ou non-humains
        bien entendu), et il peut arriver qu’une action enfreigne certaines lois en vigueur au moment de l’action, c’est en cela que cette action sera qualifiée de violente, voire jugée terroriste. Gary en a malheureusement fait les frais.

        Cette question a été débattue lors du colloque « Jusqu’où défendre les animaux ? » à Sciences Po Paris le 23/05/2011, par 3 spécialistes en éthique animale : Steven Best, Baertschi, et Jean-Baptiste Vilmer Jeangène :

        http://jusquoudefendre.chez.com
        (il y a un lien pour le compte-rendu de chacun des intervenants)

        J’ai également été très touchée par le discours de Philip Wollen au débat « Animals should be off the menu » à St James Ethics & Wheeler Centre. C’est un très bon résumé des arguments en faveur de l’abolition de l’élevage, de l’abattage, et de la consommation des animaux non-humains. Mais je ne sais pas s’il aura autant d’impact que la conférence de Gary.

      • Bève

        Je pense que vous avez raison.. Avez vous des nouvelles de Phillip Wollen ? Est ce qu’il fait réagir autant de personne que Gary ?

  • Léa

    Gary Yourofsky, mon héros, le plus grand homme de la terre, celui qui ma ouvert les yeux…

  • J’adore ce mec, il réponds franchement et avec sincérité et humilité, bravo !

  • Bève

    Je suis fan de ce gars : Il veut la paix et la compassion pour tous ! Mais la société actuelle le définit comme un terroriste … C est triste mais la roue tournera ! ( Ne rien faire c est laisser faire !)

  • Christine

    Je ne sais pas si l’être humain est végétarien ou non mais il est différent de l’être animal herbivore et carnivore : serait-il, comme il est communément admis, le “produit” d’une évolution de l’animal (donc que l'”on” situe en “haut” de la chaîne des espèces, ce qui, par ailleurs, a donné lieu à toutes sortes d’interprétations abusives) mais peut-être est-il aussi “quelque chose d’autre”…par conséquent, où peut-on le situer réellement ?…certains prétendent qu’il est omnivore, car il est capable de manger de tout, étant une espèce qui “s’adapte”….c’est justement sur ce mot que je souhaite rebondir car s’il s’adapte, cela renforce l’idée que par un choix éthique et moral, il doit s’orienter vers le végéta*isme, signe des temps, car c’est une amorce de paix dans le monde, paix tant recherchée qui fait qu’un tel pas vers la paix est vraiment à considérer et à franchir ! Par contre, la pureté n’existant pas dans ce monde, il faut savoir aussi que si, par exemple, on mange du soja, des expériences douloureuses sont faites en forçant des animaux à en ingurgiter de très grandes quantités, etc…sans compter tout ce qui existe en produits dont les matières premières ont été testées et sont encore testées car on invente régulièrement d’autres produits (et tant que le modèle animal servira aux chercheurs d’une science indigne, nous n’avancerons pas vraiment vers cette paix tant cherchée !)..Le fait de ne plus consommer d’animaux déjà est une grande avancée quels que soient les arguments des détracteurs…ce sont les végéta*iens (ou vegan) qui ont raison, cela ne fait aucun doute même si certains ont du mal avec cette idée, c’est ainsi…cela ne veut pas dire pour autant qu’il faille juger autrui ! (ce n’est pas toujours simple bien sûr, compte tenu de propos aberrants de certains !) si nous pouvons et devons informer, nous ne pouvons réformer autrui contre son gré : car après tout, chacun sa conscience ! …pour certains d’entre nous, nous ne devons pas perdre de vue que nous avons été aussi, à un moment de notre vécu, comme ceux que nous pourrions critiquer aujourd’hui !

  • Charlie

    Je suis la seule à être choquée par le discours de cet homme ? Il est extrêmement violent dans ses paroles, contre les droits de l’homme, sexiste, il prône la torture… Même si je suis aussi pour la libération des animaux, je ne peux pas être d’accord avec lui. Je pense qu’il faut défendre les droits de tous les individus, peut importe leur espèce, leur race, leur sexe, leur orientation sexuelle, leur religion ou leur parti politique. A mon avis c’est contre-productif d’être contre les droits des humains pour les animaux.

  • Pingback: L’interview de Gary Yourofsky, une perle pour apprendre comment répondre aux questions des omnivores ! : Les recettes de Manue()

  • Tenez c’est cadeau : http://hitek.fr/actualite/homme-est-il-omnivore_7437
    100% sophisme garantie, attention contient des traces de matières fécales 😛

    • oups

      “100% sophisme garantie, attention contient des traces de matières fécales”
      En effet c’est bien ce qui qualifie le mieux les vidéos de Gary Yourofsky.

      • Quelle répartie : Vous pouvez développer ou c’est juste gratuit ?

        • oups

          Vous remarquerez que ma réponse est tout aussi développée que votre commentaire sur le lien que vous nous donnez un peu plus haut.
          Pourquoi demander un développement là où on ne développe pas soit même?

          • Grand merci, mais j’avais deviné tout seul que c’était gratuit :-/

          • oups

            Votre premier commentaire plus haut est donc lui aussi gratuit, merci de préciser.

  • Jeremy

    Le peuple juif qui ne veut pas soutenir l’oppression….. quand est t’il du sort des palestiniens dans ce coin du monde? C’est un propos déplacé malgré la pertinence de la défense de la cause animale,mais merde quelle légitimité peut on avoir si l’on ne s’insurge pas contre l’apartheid, la colonisation, la ségrégation….

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer