Lupo Wolfie, loup mascotte du Tour d’Italie, interdit en France

Les cyclistes du Giro — l’équivalent italien du Tour de France — feront deux étapes dans les Alpes françaises la semaine prochaine.
Leur mascotte, un personnage souriant vêtu d’un t-shirt rose, a été censurée chez nous et ne sera pas présente le long des routes françaises.
La raison ? C’est un loup.

Une fronde menée par les éleveurs français a eu la peau de l’animal en peluche, et de l’organisation du Tour d’Italie.

L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) précise que “ces injonctions grotesques (…) exigeant le retrait d’une peluche seraient restées anecdotiques si elles n’avaient pas été suivies d’effet par des élus, responsables et organisateurs du Giro1»

L’Italie vit en bonne intelligence économique avec ses loups, la France les rejette

Ce fait divers nous démontre une fois de plus que les italiens s’accommodent très bien de la présence des loups sur leur territoire — alors qu’il y a 5 fois plus de loups en Italie que dans l’hexagone !23 — quand la plupart des éleveurs ovins français sont toujours dans l’auto-apitoiement et le désir d’extermination.

Selon l’association des Jeunes Agriculteurs de Provence-Alpes4 :

L’affichage d’une telle mascotte au milieu de nos pâturages, qui plus est soutenue par des associations écologistes, est une pure provocation qui n’est humainement pas acceptable pour les éleveurs.

En lisant cette déclaration, on apprend au passage qu’au-delà du loup lui-même, l’écologie est une provocation pour les éleveurs !

Loup, y es-tu ?

Guillaume Meurice, “journaliste humoristique” à France Inter et ostensiblement végétarien56789 a interviewé pour vous des éleveurs alpins à propos de cette décision. Il en a tiré une chronique hilarante, édifiante.

Il a notamment interviewé les Jeunes Agriculteurs de Haute-Savoie, une antenne de la FNSEA — pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, selon Guillaume Meurice “la FNSEA est à l’écologie ce que Denis Baupin qui conduit un tractopelle en slip est à la poésie romantique du XIIème siècle ».

Quelques extraits de l’interview

Le co-président des Jeunes Agriculteurs de Haute-Savoie : Aujourd’hui vous allez dans les écoles primaires, j’ai deux enfants en bas âge, on leur raconte des histoires du gentil p’tit loup… [grognements incompréhensibles] Arrêtez les conneries, là.
Guillaume Meurice : Est-ce que c’est pas un juste retour des choses, un équilibre ?

La mascotte qui corrompt notre belle jeunesse.
La mascotte qui corrompt notre belle jeunesse.

(…)

Co-président des JAHS : Parce que les territoires, ils sont à qui ? C’est quand même des territoires en majorité privés. Nous on est obligés d’accepter ça chez nous !
Guillaume Meurice : Mais est-ce que c’est pas vous qui êtes chez le loup ?

(…)

Co-président des JAHS : Le loup c’est une tout autre réalité, aujourd’hui surtout chez nous avec plus de 6000 victimes [ovines] en France.
Guillaume Meurice : Ben mais oui mais vous avez la même finalité, c’est de manger l’animal, donc vous devriez vous entendre avec les loups.

(…)

Second co-président des Jeunes Agriculteurs de Haute-Savoie : Aujourd’hui un agneau c’est une belle bête, quand on l’élève avec amour…
Guillaume Meurice : Vous l’élevez avec amour mais au final vous les vendez à un abattoir quand même.
Co-président des JAHS : Ah oui mais c’est le but !
Guillaume Meurice : Non mais c’est parce que vous sembliez défendre les animaux…
Co-président des JAHS : Je défends les animaux, les animaux on les aime, on les élève correctement. Après bien sûr ils partent à l’abattoir ! C’est le rythme de la vie.
Guillaume Meurice : C’est le rythme de la mort, même.

  1. Communiqué de presse de l’ASPAS []
  2. L’Italie s’adapte au loup — documentaire arte []
  3. Lupo Wolfie et les loups — Article du supplément web du Nouvel Obs []
  4. Lupo Wolfie interdit en France – Article du Huffington Post []
  5. Chronique de Guillaume Meurice sur les repas végétariens à la cantine []
  6. Chronique de Guillaume Meurice sur le “centre pénitentiaire pour animaux du Marineland d’Antibes“ []
  7. Chronique de Guillaume Meurice sur le Salon de l’Agriculture []
  8. Chronique de Guillaume Meurice sur les manifestations de la FNSEA []
  9. Chronique de Guillaume Meurice sur la ferme des Mille Vaches []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !