Mangez 7 fruits et légumes par jour plutôt que 5

Crédit : "Un carême pour la Terre"

Une étude, parue ce 31 mars dans le Journal of Epidemiology & Community Health en Angleterre nous prouve encore une fois qu’il vaut mieux ne pas se limiter sur les fruits et légumes. En effet les chercheurs se déclarent  stupéfaits quant aux résultats obtenus, car consommer 7 fruits et légumes ou plus par jour réduit de 42% la mortalité globale par rapport à ne consommer qu’une simple portion.

65 000 britanniques sondés

Entre 2001 et 2013,  les chercheurs ont suivi le comportement alimentaire et la santé de plus de 65 000 Britanniques1 . En plus de réduire la mortalité globale, les fruits et légumes font aussi reculer de :

  • 25 % le risque de décès par cancer
  • 31 % celui de décès par maladie cardiovasculaire

Concrètement, il ne faut surtout pas se priver en fruits et légumes, car plus on en consomme plus on réduit le risque de maladie quelle qu’elle soit de :

  • 14% en consommant de 1 à 3 fruits et légumes par jour
  • 29% de 3 à 5
  • 36% de 5 à 7
  • 42% de 7 à plus (jusqu’à dix portions environ)

A fond sur les produits frais

Pourquoi privilégier les fruits et légumes frais ? Tout simplement car les résultats montrent que les fruits et légumes en conserve ou surgelés sont associés à une hausse de 17 % du risque de décès global. L’étude n’a pas fait la différence entre conserve et surgelés, donc dans le doute, ne vous privez pas de produits frais.

Le Dr Oyebode incrime les conserves, car en plus de contenir du bisphénol A pour éviter la corrosion sur les parois internes, la chercheuse précise que :

La plupart des fruits en conserve contiennent de plus hauts niveaux de sucres, et les marques moins chères utilisent du sirop plutôt que du jus de fruits. Les effets négatifs du sucre sur la santé pourraient alors dépasser les bienfaits du fruit.

Et vous combien de portions de fruits et légumes consommez-vous par jour ? 

  1. http://jech.bmj.com/content/early/2014/03/03/jech-2013-203500.full []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !