Manif anti-corrida à Alès : le récit d’Eric

Plusieurs milliers de militants anti-corrida se sont réunis ce week-end à Alès à l’occasion de la feria où 3 corridas étaient programmées.

J’étais l’un d’entre eux.

Le C.R.A.C. (comité radicalement anti-corrida) nous avait donné rendez-vous à 14h vendredi 10 mai pour deux jours de manifs.

Nombreux stands d’associations pour les animaux et représentation importante de vegans au point de rassemblement.

Une guerre de procédure opposait depuis plusieurs jours les anti-corrida au maire d’Alès qui voulait interdire les rassemblements près des arènes.

    • 11° victoire  : Le sous-préfet (et Manuel Valls) ont finalement autorisé les manifestations .
    • 2° victoire : La presse locale et nationale , certaines TV et  radios nationales et régionales ont bien relayé l’évènement.
    • 3° victoire : Les aficionados ont été fouillés 3 fois avant d’entrer  dans les tribunes, ils ont subi le vacarme de la manif et ont dû modifier leur trajet pour rentrer afin de nous éviter.
      Pourquoi ces fouilles ? Ils craignaient que parmi les aficionados il y ait des manifestants anti-corrida infiltrés avec fumigènes, couteaux, banderoles etc… C’est pour ça qu’ils ont fouillé les sacs et au corps .Ils craignaient vraiment la confrontation. On le sait parce que 2 manifestants belges actifs se sont effectivement infiltrés et ont raconté au micro leur expérience le lendemain. Ils s’étaient déguisés (parce qu’ils sont connus et fichés) et ont filmé comme des spectateurs pour pouvoir ensuite dénoncer la boucherie.

L’un d’eux avait pris une canne et quand il a demandé aux forces de l’ordre s’il pouvait écourter son trajet pour moins marcher, les CRS lui ont dit ok mais attention ne vous montrez pas aux manifestants anti-corrida, la situation est tendue!

Notre cortège était assez impressionnant dans les rues d’Alès. A chaque coin de rues une haie de CRS avec casques, boucliers.

Certains manifestants venaient de Catalogne, d’Italie, de Belgique .

Nos slogans les plus repris : “Corrida  basta” , “la torture n’est pas notre culture”, “Alès doit tomber” .

(Cliquez pour agrandir. Merci à Ludo d’Animal Libre pour les photos.)

8L’ambiance s’est tendue après 6 heures de rassemblement et de défilés lorsque notre cortège a été bloqué près des arènes par les forces de l’ordre et leurs camions, grilles, barrières.

Les anti-corrida avaient obtenu du sous-préfet l’assurance qu’aucun spectateur de corrida ni aucun camion transportant des taureaux vivants ou morts ne s’approcheraient de notre rassemblement .

Lorsque les manifestants ont aperçu quelques spectateurs et une bétaillère cela a été perçu comme une provocation .

Aussitôt, mouvement de foule et colère des organisateurs . Premiers véhicules des CRS chahutés, quelques jets de bouteilles en plastique, 2 ou 3 fumigènes lancés.

Le directeur de la sécurité et le sous-préfet sont manifestement dépassés. Renfort de nouveaux CRS qui mettent leurs casques, paniquent et utilisent les gaz lacrymogènes.

Ce fut donc mon baptême du feu ! Paupières rouges, brûlantes, larmes puis mouchoirs. 5 minutes plus tard, j’étais à nouveau opérationnel .

Des lunettes à terre, un malaise, quelques soins prodigués par les pompiers mais rien de grave !

L’heure de la dispersion (fixée avec le préfet) était dépassée mais personne n’avait envie de quitter les lieux.

Le dimanche 12 mai, deux autres manifs étaient organisées réunissant un peu moins de monde, mais jolis défilés tout de même.

Deux mots du charismatique vice président du CRAC Europe, Jean-Pierre Garrigues.

Jean-Pierre Garrigues harangue la foule.
Jean-Pierre Garrigues harangue la foule.

Il a réussi à faire reculer le sous-préfet, le maire d’Alès et à faire comprendre à tous les habitants qu’Alès n’aura bientôt d’autre choix que de cesser ces spectacles d’un autre âge.

Cette année, à Alès ce sont les aficionados qui étaient cernés, isolés et honteux. La peur avait changé de camp !

Eric Couget

_

 

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !