Marathon de Paris : 8 vegans courent pour L214 !

Nous vous avons déjà parlé de Jean-Christophe Leclercq : quand il a préparé le marathon de la Route du Louvre (qu’une blessure l’a empêché de faire) et quand il a couru le marathon de Reims.

Il va courir le 3 avril le marathon de Paris 2016, en portant haut les couleurs de l’association L214 Ethique & Animaux, avec sur le dos le maillot Vegan Runner que nous vous avons présenté dans un précédent article.

JC
Jean-Christophe, vegan et marathonien.

Sept autres coureurs l’accompagneront. Certains sont déjà marathoniens, d’autres tenteront la distance pour la première fois. Parmi eux, Audrey.

Audrey
Audrey, marathonienne vegan

Questions croisées

Quel âge avez-vous l’un et l’autre ? Depuis quand êtes-vous vegans ?
J.-C. : J’ai 42 ans, je suis végétarien depuis 3 ans, runner et vegan depuis 2 ans.
Audrey : J’ai 26 ans (27 au mois de septembre). J’ai changé mon alimentation en 2014, il y a donc 2 ans, suite au visionnage du film Earthlings.

Vous préparez le marathon de Paris où vous courrez pour L214. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
J.-C. : C’est Audrey qui est à l’origine de ce projet. Je suis membre depuis 2 ans de cette association et j’étais inscrit pour un autre marathon le 17 avril. Je crois avoir hésité 47 secondes ! Franchir la ligne d’arrivée , à Paris, avec le maillot de L214: “j’avale les kilomètres pas les animaux” difficile de rêver mieux pour un runner végétalien, si cela peut convaincre des spectateurs ou coureurs ce jour là…
Audrey : J’ai toujours détesté courir (ça pose la base ! ^^ ) par contre, j’aime bien les défis. Un jour, j’ai fait une rando-course de 42 km avec ma mère. Je suis arrivée les pieds en sang mais je me suis dit que je pouvais sans doute tenter un jour le marathon, “pour de vrai”.
L’idée a fait son chemin. Je ne voulais pas faire cela sans “but”, je me suis donc tournée vers L214, association pour laquelle je milite à Lorient. Ils ont tout de suite partagé l’idée sur leur lettre d’information et j’ai eu de nombreux retours de personnes intéressées, dont 5 sont actuellement dans l’équipe.
Nous souhaitons par notre action, promouvoir le véganisme et rendre visible l’association sur une épreuve sportive de dimension internationale (149 nationalités représentées).

Jean-Christophe, en avril dernier tu avais décrit sur Vegactu la préparation sportive de ton premier marathon. As-tu changé des choses depuis dans ton entraînement, ton alimentation…?
J.-C. : Oui j’insiste beaucoup plus sur le travail en fractionné, c’est ce qui m’a manqué, faire des kilomètres n’est pas la seule chose à faire. Côté alimentation, je mange beaucoup plus d’aliments riches en antioxydant et je bois plus d’eaux minérales pour lutter contre les crampes.

Audrey, peux-tu nous en dire plus sur la préparation sportive de ce premier marathon pour toi ?
Audrey : Oui, tout premier marathon. Je commence presque déjà à stresser !
La préparation spécifique a débuté début janvier. Trois sorties sont prévues : des sorties courtes, longues (+ de 1h15 et qui augmentent chaque semaine) ou fractionnées. A différentes allures (en endurance fondamentale, à allure
marathon, etc.). Pour moi, cela était du charabia, il y a encore 3 mois !
Depuis septembre 2015, j’ai intégré une association : Les joggers de la laïta (Guidel). L’ambiance est très bon enfant et agréable, pas du tout l’idée que je me faisais d’une association de course à pied. J’ai appris à adorer les fractionnés (oui, oui !). Certains membres sont au courant de ma future participation au MDP 2016 et m’encouragent. Je conseille à toute personne souhaitant se lancer de manière assidue dans la course à pied, d’intégrer une asso. Cela motive les jours où le temps et/ou l’envie ne sont pas au rendez-vous.

Vegan runner

Jean-Christophe, c’est ton deuxième marathon depuis celui de Reims en octobre, je pense : que t’a enseigné ce premier marathon ?
J.-C. : Qu’il faut croire en ses rêves et que tout est possible ! Bien sûr il faut s’en donner les moyens, être humble, c’est parfois difficile, il y a les blessures et on n’est pas tout le temps au top ! Cela m’a rendu plus fort mentalement et cela m’aide à défendre mes convictions.

Quel est votre plat de prédilection en ce moment ?
J.-C. : C’est un mélange : lentilles vertes, riz complet,carottes, texturés de soja, un véritable carburant. Sans oublier mes 4 bananes par jour.
Audrey : Ohla choix difficile ! Je suis très gourmande. Avant, j’aurais dit un plat sucré. Mais depuis 2 ans, je ne pense qu’à manger salé.
Un plat que j’aime bien faire en ce moment : des tagliatelles à la crème de coco, poireaux, échalotes et tofu mariné au tamari. Mais j’adore aussi : les makis (surtout à l’avocat), les dhals de lentilles au riz basmati, les pizzas, les tartes… bref, tout ce qui est ultra diététique !

Jean-Christophe, nous t’avons déjà présenté aux lecteurs dans une interview où tu nous parlais un peu de toi… et où tu évoquais tes autres centres d’intérêts (le football, la nature, les chats…) Audrey, pour mieux te connaître, peux-tu à ton tour nous raconter en quelques mots ce que tu aimes dans la vie, en plus de la course à pied bien sûr ?
Audrey : Déjà, les animaux, tous autant qu’ils sont (même les araignées et ce, malgré mon arachnophobie), plus particulièrement les chats qui vivent avec nous : Günther et Dexter, nos deux amours ! Et puis en vrac je dirais :
cuisiner, visionner des séries et des films d’horreur, l’odeur de l’herbe coupée et du café frais, mon travail (oui, oui !), les blind tests, me déguiser. Finalement, rien de bien original !

Chat JC'
Jean-Christophe et Scarlett
Audrey et Günther
Audrey et Günther

Comment te vois-tu évoluer dans la suite de ta vie ? (régime alimentaire, militantisme, sport…)
Audrey : Dans un futur proche, je me vois continuer les actions de sensibilisation sur le terrain et j’aimerais rendre pérennes les soirées végOresto à Lorient (je débute tout juste).
Par ailleurs, nous emménageons bientôt dans notre maison avec mon conjoint, j’espère que nous pourrons devenir famille d’accueil pour animaux à la recherche d’adoptants.
Niveau sport : si le marathon se passe bien, je souhaiterais continuer les longues distances avec le marathon du Médoc ou de Stockholm mais aussi améliorer ma vitesse sur des courses plus courtes et locales.

Soutenez-les !

Une cagnotte a été mise en place pour soutenir l’équipe. Vous pouvez vous aussi faire un don pour les aider à faire parler de la cause animale.

Pour cela, rendez-vous sur la plateforme de don mise en place spécialement pour l’évènement, et n’hésitez pas à la partager !

>> Site de la cagnotte.

Bon courage à toute l’équipe de la part de Vegactu… Nos pensées vous accompagnent dans votre préparation !
Merci pour ce que vous faites, et de nous représenter aussi sportivement !

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer