Marine, 18 ans, végétarienne, étudiante, fan de glace à la banane

Le forum Génération Végane est une excellente initiative destinée aux jeunes végétariens, végétaliens et vegans.

Le site recueille aussi les récits de vie de celles et ceux qui le souhaitent, afin de vous les présenter sur Vegactu.

Bienvenue aujourd’hui à Marine !

Quel âge as-tu ? Depuis quand es-tu végé ?
J’ai aujourd’hui 18 ans, et suis devenue végétarienne à tout juste 17 ans.

Où vis-tu ?
Je vis à Pau, dans les Pyrénées Atlantiques.

Qu’est-ce qui a déclenché ta prise de conscience ?
Depuis petite, l’idée de manger l’animal me gênait, mais on me disait que j’en avais “besoin”, alors j’évitais de trop y penser. Puis je suis rentrée en terminale, j‘ai découvert la philosophie qui m’a bousculée dans toutes mes certitudes… et j’ai décidé de traiter les questions que je mettais de côté jusque là : dont le véganisme. Puis, je suis partie en Suède dans l’année, et ai découvert qu’il était vraiment possible de s’alimenter autrement (le véganisme est beaucoup plus courant là bas qu’en France). Ce qui m’a conforté dans l’idée qu’il fallait que je change radicalement ma façon de vivre. À mon retour, j’étais végétarienne.
Aujourd’hui je suis en transition vers le véganisme, disons que je suis végane à 98%.

Tes parents l’ont-ils bien accepté ?
Je pense pouvoir dire que, globalement, mes parents l’ont bien accepté. Avec du recul, je suppose qu’ils étaient surtout inquiets, et ne comprenaient pas trop pourquoi je faisait ce choix, si subitement. Il faut également noter que changer sa façon de s’alimenter, c’est remettre en question une grosse partie de son éducation : la tradition, les habitudes et la commodité. Puis être végane ne se limite pas à l’alimentation, trouver des habits sans laine et sans cuir était un combat aussi ! Souvent vu comme un extrémisme, alors que seulement logique. 

Donc ce n’était pas non plus toujours facile de leur faire comprendre le pourquoi du comment. Je leur ai même écrit une lettre pour leur expliquer toute ma démarche ! -et ce fut, oh, soulagement, assez efficace.

Aujourd’hui, plus d’un an après, ça va mieux. Ils ont compris que ce n’était pas une lubie, et je pense que le fait que je leur cuisine des choses nouvelles aide aussi. Pour mes parents et généralement ma famille, au début, que je ne veuille plus partager la même nourriture qu’eux revenait à ne plus vouloir partager tout court.

Où est-ce le plus compliqué pour toi de manger végé ?
C’est parfois compliqué lorsque nous allons chez des amis ou des personnes diverses… Je suis toujours un peu énervée de devoir justifier ce qui est légitime… voire même parfois de devoir m’en excuser. Mais faire ce choix, c’est aussi accepter de le défendre et de le partager de la façon la plus noble qui soit, peu importe la personne que l’on a en face de soi. En tant que jeune, je dois souvent affronter le “ça te passera” ou les sourires moqueurs qui me rangent dans la case de la jeune rebelle en constante contradiction. Mais rester calme est la meilleure des solutions. Il faut prendre en compte que, remettre en question la façon que quelqu’un a de s’alimenter, c’est atteindre toute sa personne… Et la mauvaise foi et l’agressivité sont les seules armes dont il dispose. Il faut apprendre à le supporter.

IMAG1426

Ce qui était dur aussi au tout début, c’était d’avoir l’impression d’être seule face au monde. Je me suis souvent demandée si je n’étais pas folle. Puis, vraiment par hasard, j’ai eu la chance de rencontrer une personne qui est aujourd’hui une excellente amie, végane également, ce qui je pense m’a beaucoup aidé à vivre tout ça.

Quel est ton plat ou aliment végé préféré ?
Hum, pour mes plats du moments… je dirais le burger polenta aux légumes grillés, et la crème glacée à la banane (ma révélation !!).

Les bons petits plats de Marine
Les bons petits plats de Marine

Quels aliments végétaux as-tu découverts ?
Ce que j’ai découvert…je dirais (bien que très cliché) le tofu ! Notre première rencontre n’était pas très concluante… mais maintenant que je l’ai apprivoisé, je l’apprécie !

Je pense que j’ai vraiment redécouvert les légumes aussi, je leur ai trouvé un potentiel et des saveurs que je ne soupçonnais pas.

Comment te vois-tu évoluer dans la suite de ta vie ? (régime alimentaire, militantisme…)
Pour la suite, bien sûr, je ne compte surtout pas changer de façon de vivre. Ce choix se fait à vie. J’aimerais bien écrire sur le sujet, m’engager auprès d’associations dès septembre prochain… dans tous les cas, miser sur l’information qui est, à mon sens, l’une des choses les plus importantes.

Pour mieux te connaître, peux-tu nous raconter en quelques mots ce que tu aimes dans la vie, tes études actuelles etc ?
Je suis actuellement étudiante en psychologie. J’aime beaucoup la philosophie, la musique, écrire, lire, dessiner, courir, nager, cuisiner, fabriquer des choses, échanger avec les autres, me balader (et me perdre, un peu…), voyager…

IMG_0791 2

Merci beaucoup Marine pour ton témoignage détaillé.

Comme France, vous êtes végé/vegan, vous avez 25 ans ou moins et vous voulez vous aussi témoigner, partager votre histoire ? Répondez à ces mêmes questions et envoyez les réponses à temoignages@generationvegane.com. Grâce à Génération Végane qui nous transmettra, nous publierons ensuite ici votre récit et vos photos.

Vous avez plus de 25 ans et vous souhaitez aussi témoigner sur Vegactu ? Répondez à ces mêmes questions et envoyez-nous vos réponses (“Nous contacter”, en bas de la page).

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !