Meat Is Murder, véritable hymne de la cause végétarienne

S’il y a une chanson qui nous émeut plus que les autres, c’est bien celle du groupe The Smiths dont faisait partie l’incontournable Morrissey. Meat Is Murder est un véritable hymne à la cause végétarienne, un hymne émouvant, un cri que pousse Morrissey contre cette société qui torture et tue des animaux sans aucun scrupule.

On vous offre un live de Morrissey au Chili en 2012 où il chante Meat Is Murder sur fond d’images d’animaux destinés à l’abattoir… Le public ne pourra plus dire qu’il ne savait pas.

Merci Morrissey.

Paroles
Heifer whines could be human cries
Closer comes the screaming knife
This beautiful creature must die
This beautiful creature must die
A death for no reason
And death for no reason is MURDER
And the flesh you so fancifully fry
Is not succulent, tasty or kind
It’s death for no reason
And death for no reason is MURDER
And the calf that you carve with a smile
Is MURDER
And the turkey you festively slice
Is MURDER
Do you know how animals die ?
Kitchen aromas aren’t very homely
It’s not ‘comforting’, cheery or kind
It’s sizzling blood and the unholy stench
Of MURDER

It’s not ‘natural’, ‘normal’ or kind
The flesh you so fancifully fry
The meat in your mouth
As you savour the flavour
Of MURDER
NO, NO, NO, IT’S MURDER
NO, NO, NO, IT’S MURDER
Oh … and who hears when animals cry ?

Traduction
Les gémissements des génisses pourraient être des pleurs d’hommes
Le couteau qui hurle se rapproche
Cette belle créature doit mourir
Cette belle créature doit mourir
Une mort sans raison
Et la mort sans raison est un MEURTRE

Et la chair, frite de manière fantaisiste
N’est ni succulente, ni savoureuse ou quoi que se soit
C’est la mort sans raison
Et la mort sans raison est un MEURTRE

Et le veau que tu découpes avec un sourire
C’est un MEURTRE
Et la dinde que tu coupes en tranches pour la fête
C’est un MEURTRE
Sais-tu comment les animaux meurent ?

Les arômes de la cuisine ne sont pas vraiment accueillants
Ce n’est ni « réconfortant », ni gai, ni quoi que ce soit
C’est du sang qui grésille et l’odeur nauséabonde
Du MEURTRE

Ce n’est ni « naturel », « normal » ou quoi que se soit
La chair que tu fais frire avec fantaisie
La viande dans ta bouche
Alors que tu savoures le goût
Du MEURTRE

NON, NON, NON, C’EST UN MEURTRE
NON, NON, NON, C’EST UN MEURTRE
Oh … et qui entend quand les animaux pleurent ?

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !