Jean-Luc Mélenchon : “être vegan, c’est vouloir un autre monde”

A quelques jours de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a répondu en personne, dans les locaux du journal Le Parisien, aux questions de leurs lecteurs1.

Parlant de la malbouffe et des chaînes de fast-food, M. Mélenchon s’est adressé à une jeune femme en présupposant (un peu vite !) qu’elle devait, comme tant d’autres, se rendre fréquemment au McDonald’s. Réponse de la lectrice du Parisien, sous les rires : “je suis végétarienne“.

Réaction de Jean-Luc Mélenchon : – Ah BRAVO ! Je ne pouvais pas le savoir… C’est des modèles pour moi. J’y arrive pas, j’ai essayé.

La jeune femme : – Je suis quasiment vegan, en fait.

J.-L. Mélenchon : – Vegan, oui. Je connais, je comprends, j’ai beaucoup de rapports avec eux. Je rigolais, je disais “nous quand on avait vingt ans on était trotskistes, eux ils sont vegans” : c’est être révolutionnaire, aussi, c’est être révolutionnaire ! C’est vouloir un autre monde, complètement différent, d’où serait notamment exclue la souffrance animale que moi j’ai prise en charge aussi. J’y vais doucement, je ne suis pas aussi fort qu’eux, je n’applique pas tout ce que je dis, je mange de temps en temps de la viande.

La vidéo se coupe à ce moment-là.

Que retenir de cet échange ?

Le candidat de la France Insoumise reconnaît notre existence, celle du mouvement vegan, de notre mode de vie. Il le relie à notre principal combat : la lutte contre la souffrance animale.

Cette lutte est publiquement valorisée par Jean-Luc Mélenchon. Les mots employés sont forts : “des modèles”, “je ne suis pas aussi fort qu’eux” ; quant au terme “révoutionnaires” c’est d’une part un bon diagnostic, d’autre part un compliment dans la bouche de Jean-Luc Mélenchon (au vu de ses idées et son parcours, et au vu de l’association faite avec la lutte contre la souffrance animale).

Le candidat assume qu’il n’est — pas encore — végétarien. Comme dans les autres domaines, il parle clair, il n’essaie pas de se cacher derrière un écran de fumée. Il est déjà extrêmement novateur d’avoir un homme politique qui dit manger de la viande seulement de temps en temps, en le présentant comme une faiblesse.

“J’y vais doucement” : peut-être M. Mélenchon a-t-il besoin de temps pour parachever son parcours intime vers l’alimentation 100% végétale, comme bon nombre d’entre nous qui y sommes progressivement parvenus. Nous savons de source sûre que l’équipe de campagne étendue du candidat de la France Insoumise comprend plusieurs vegans, avec qui il doit probablement avoir des échanges d’idées…

Lorsqu’on regarde en arrière l’évolution de Jean-Luc Mélenchon, qui multiplie depuis bientôt deux ans les déclarations sur le thème de la bien-traitance animale et de l’importance des protéines végétales2345, on peut espérer que son cheminement ne s’arrêtera pas là.

Précisions :

  1. Le Parisien reçoit Jean-Luc Mélenchon samedi 15 avril 2017 []
  2. Vegactu – Mélenchon : « les protéines carnées, ça a une limite” []
  3. Vegactu – Mélenchon : “On traite les animaux d’une manière absolument ignoble” []
  4. Vegactu – Mélenchon : “Si vous vous intéressez à ce qui se passe avec les lapins, vous ne dormez plus. Et si vous regardez ce qui est en train de se passer avec les cochons, c’est de même” []
  5. Jean-Luc Mélenchon, le candidat des défenseurs des animaux ? []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer