Morrissey : Servir de la viande pour défendre la planète est du greenwashing

Morrissey, l’ancien chanteur du groupe The Smiths, interpelle les organisateurs des concerts Life Earth sur l’absence édifiante de repas végétaliens. Dans une lettre adressée à l’ancien vice-président américain Al Gore qui est aussi l’organisateur de ces concerts, le chanteur britannique fait valoir qu’une alimentation végétale est la meilleure pour protéger la planète.

Votre responsabilité est d’alerter la population à propos de cette crise, pas de les rendre responsable de ça

Dans une lettre envoyée à l’organisation, Morrissey presse les organisateurs de changer la nourriture servie : “Je ne veux pas dire de proposer une option végétalienne – Je veux dire de ne pas proposer de produits animaux du tout. Autrement cet événement n’aura aucun intérêt, ce sera du greenwashing.

Plus loin Morrissey explique l’importance de la responsabilité humaine dans le changement climatique. Selon la FAO, l’élevage est le premier responsable du réchauffement climatique, loin devant les transports, et encore plus loin devant les industries. Le chanteur démontre à Life Earth qu’ils rendent responsables les gens du changement climatique au lieu de les responsabiliser :

Servir de la viande et des produits laitiers à un événement pour lutter contre le changement climatique serait comme vendre des armes à feu à un rassemblement anti-armes. Votre responsabilité est d’alerter la population à propos de cette crise, pas de les rendre responsable.

L’organisation de Life Earth n’a pas pour l’instant répondu. Vous pouvez lire la lettre originale de Morrisey :

Dear Mr. Gore and Mr. Wall,

I am writing to ask you to do the one thing that will do the most good for the planet and the majority of its inhabitants: not serve meat or dairy products at Live Earth 2015. I don’t mean offering a vegan option – I mean not serving animal products at all. Otherwise, the event will make no sense – it’ll be “greenwashing.” Serving meat and dairy products at an event to combat climate change is like selling pistols at a gun-control rally. Your responsibility is to alert people to a crisis, not sell out to the vendors responsible for it.

Not only is it possible for venues to provide a 100 per cent meat-free menu – as is done now at every concert venue in which I perform, including Madison Square Garden, where I have a show at the end of June – it’s also a moral duty.

We already know that raising animals for food is a leading cause of climate change and that moving toward a vegan diet is necessary to combat climate change’s worst effects. Animal agriculture severely affects the world’s freshwater supply and is a major contributor to global greenhouse gas emissions, deforestation, loss of biodiversity, and air and water pollution, among many other harmful effects.

Since you can’t miss the fact that meat consumption is killing the planet-your own sponsor organisation, the United Nations, states this – and since venues can and will cater vegan food for events, if you choose to serve animal flesh at Live Earth, you’ll be making a mockery of the very concept of the event, in which case it should be renamed “Dead Earth: We Contributed!”

Don’t be a denier of the causes of climate change. You know the facts. Make the right choice.

Sincerely, Morrissey

 

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !