“Noé”, un film vegan ? L’avis des cinéphiles

Nous vous avons parlé récemment du dernier film de Darren Aronofsky qui retrace le destin exceptionnel de Noé (incarné par Russel Crowe) alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde.

Ce film est une révolution dans l’histoire de la bien-traitance animale, puisque le réalisateur a refusé d’utiliser un seul véritable animal durant le tournage ; ainsi qu’une révolution dans l’histoire des effets spéciaux puisque les 14 000 pensionnaires de l’arche ont été entièrement créés en 3D. Un tournant dans l’histoire du cinéma, donc.

Qu’en ont pensé les spectateurs ?

L’avis de Virginie : un plaidoyer anti-carnisme

Je suis allée voir Noé au ciné. C’est super vegan.
Adam et Ève ont eu 3 fils : Caïn, Abel et Seth. Abel mort il ne reste plus que les descendants de Caïn et de Seth. Les descendants de Caïn sont les méchants : ils mangent de la viande (pour eux elle donne de la force). Noé descendant de Seth est végétarien avec sa famille, sa force ne vient pas de la viande mais du Créateur. Les costumes des gentils sont très très beaux et chics : de la fibre emmêlée, des chaussures en grosse toile. Les méchants sont tout en cuir… Le summum c’est lorsque le Méchant essaie de rallier à sa cause un des fils de Noé : il fait quoi ? Il lui donne un bout de viande à manger.
Donc les méchants vont être décimés de la terre, noyés par les eaux du déluge parce qu’ils ne respectent pas les animaux et les mangent. (Aussi ils exploitent les ressources minières de la terre.)
C’est le message : de ton alimentation et mode de vie découle ton humanité.
Bref, manger de la viande devient super culpabilisant.
Par contre Noé et sa famille végé, on ne comprend pas bien de quoi ils se nourrissent !
Emma Watson joue Ila, la fille adoptive de Noé
Emma Watson joue Ila, la fille adoptive de Noé

L’avis de Cédric : trop de “ketchup hollywoodien”

Intéressant mais on est loin du chef-d’oeuvre. Gros point positif : le jeu de Rusell Crowe, juste génial. Gros point négatif : loin d’être un spécialiste de la Bible, j’en sais assez pour m’être bien vite rendu compte que le réalisateur avait pris d’énormes libertés avec la réalité biblique. Le film est en effet émaillé d’un certain nombre d’inepties scénaristiques (certains passages sont complètement débiles), dommage !…
Bref beaucoup trop de sauce ketchup hollywoodienne rend ce film (tendance) végé un peu écœurant. Mais ça vaut quand même le détour… pour l’hyper charismatique Russell Crowe et pour le message d’amour des animaux.
L'entrée des animaux dans l'arche
L’entrée des animaux dans l’arche
_
Rappelons pour conclure que si le message du film est plus vegan que chrétien, la lecture faite par Aronofsky du mythe de Noé n’est pas contradictoire avec le message de la Bible. Celle-ci raconte en effet que Dieu créateur donne un régime végétarien aux animaux et aux hommes (Genèse 1, 29.30), et que ce n’est qu’après l’entrée du mal dans le cœur de l’homme, c’est-à-dire après le déluge, que Dieu accorde aussi aux hommes un régime carnivore (Genèse 9,3). Plus d’informations à ce sujet dans l’analyse faite par le père Robert pour Vegactu.
Noé femme

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !