Patrick Tounian dans Femina, ou l’exemple parfait du conflit d’intérêt

Cédric Mincato nous a fait part d’un conflit d’intérêt très flagrant. Il nous explique que son père l’appelle en lui racontant, paniqué, qu’il a lu dans le “Femina” du DNA (Dernières Nouvelles d’Alsace) un article sur le lait végétal, et que des nourrissons sont morts. Sur ce, il s’en est donc allé acheter le DNA et nous cite une phrase présente dans l’article :

Le professeur Patrick Tounian dénonce le « marketing habile » des fabricants de ces boissons végétales et confirme : « A ce stade de la vie, les carences sont graves, voir irrémédiable, puisque ce type d’aliment est totalement inadapté. Faut-il le rappeler? Consommer du lait toute sa vie est nécessaire. ».

Se méfiant, et se doutant d’un conflit d’intérêt, il a donc cherché Patrick Tounian sur Google, et voila ce qu’il a pu trouver :

Patrick Tounian, un homme au professionnalisme irréprochable ?

Chaque année, la Fondation Nestlé France attribue des “Bourses” scientifiques dotées de 20.000 euros chacune à de jeunes chercheurs dont les projets portent sur l’alimentation dans ses dimensions biologiques, sociales ou humaines. L’objectif de ces prix est de soutenir des candidats en fin de thèse ou en post-doctorat.Le jury était composé de :
– Jean-Pierre Poulain, sociologue – antrhopologue, président du comité d’experts.
– Gilles Boetch, anthropologie, directeur de recherche à l’INRA.
– Pierre Combris, économiste, membre du comité d’experts.
– Alexandre Voirin, directeur du centre de recherche Nestlé à Lausanne, membre du comité d’experts.
– Claudine Junien, professeur de génétique à l’Université Paris 5, directeur d’unité à l’INSERM.
– Jean-Paul Laplace, nutritionniste, membre du comité d’experts.
– Agathe Raynaud-Simon, médecin gériatre, chef de service en gériatrie à l’hôpital Bichat.
– Roger Salamon, professeur de santé publique Victor Segalen, Bordeaux 2.
– Pr. Patrick Tounian, pédiatre-nutritionniste à l’hôpital Armand Trousseau. »

Faut-il rappeler que lANSES a affirmé que les laits végétaux et animaux n’étaient pas bons pour les enfants, et qu’il fallait que les laits soient supplémentés ? Cela signifie que le lait de vache est déconseillé chez les nourrissons autant que le lait de soja, d’amandes, etc… Par contre une fois le lait supplémenté (1er age, 2ème age) l’ANSES met sur le même pied les laits végétaux des laits d’origine animale. M. Patrick Tounian est donc pris en flagrant délit de mensonge, et on sait pourquoi : Monsieur Tounian fait parti du jury Nestlé.

Bravo M. Tounian pour votre professionnalisme !  

Si vous avez encore des doutes, il y a une jolie interview de Patrick Tounian sur le site de NestléEt enfin sa Déclaration Publique d’Intérêts (DPI) dans lequel il mentionnait les entreprises pour lesquels il travaille a disparu du site de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament).

Merci à Cédric Mincato pour ses recherches et le partage des informations récoltées.

Edit (merci à Axel Simon) : 

Dans sa déclaration publique d’intérêts de 2015 on apprend que depuis 2001 M. Tounian a exercé une « activité de consultant, de conseil ou d’expertise » auprès de plusieurs grands groupes agroalimentaires comme Nestlé, Danone, Ménarini (groupe pharmaceutique italien privé), Carrefour, Mead Johnson (entreprise alimentaire mondiale spécialisée dans la nutrition pour nourrissons et enfants en bas âge) et le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière, ie : lobby du lait).

Les conflits d’intérêt du docteur Patrick Tounian sont donc avérés car selon l’OCDE, « tout conflit potentiel survenant quand un agent public a des intérêts privés tels qu’un conflit d’intérêts pourrait survenir si le fonctionnaire devait à l’avenir officiellement s’impliquer, avec des responsabilités, dans les domaines concernés (c’est-à-dire conflictuel) » . Ce monsieur médecin à l’AP-HP, et donc a priori agent public, rentre bien dans les critères définis par l’OCDE sur le conflit d’intérêt. Ses nombreuses prises de positions pour défendre les produits laitiers, les laits infantiles, et pour attaquer les laits végétaux ne sont pas anodines et reflètent une vision non-scientifique et pro-lobbies (Nestlé, Danone, Mead Johnson, CNIEL).

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer