Patrick Tounian, pédiatre médiatisé, nage en plein conflit d’intérêts

Nous avions, en juin 2013, dénoncé les contre-vérités scientifiques — et médiatiques — du Dr Patrick Tounian1, lequel avait notamment déclaré dans Femina que “consommer du lait toute sa vie est nécessaire“.

Depuis, il n’a fait qu’aggraver son cas, déclarant par exemple en 2014 que « les laits de croissance sont le moyen le plus simple pour assurer les besoins en fer d’un enfant entre 1 et 3 ans »2 ; en 2015 que “trois produits laitiers par jour” constituent un “pilier de l’alimentation »3 ; en 2016 qu’une alimentation végétale induit forcément chez l’enfant4 “des carences majeures et inéluctables » .

Mensonges…

Monsieur Tounian feint d’ignorer, depuis des années déjà, que la plus grande association de diététique au monde — l’American Dietetic Association, forte de 72000 médecins membres — a déclaré que les régimes végétarien et végétalien bien menés sont bénéfiques pour la santé pour toutes les personnes, y compris les enfants, femmes enceintes, sportifs ou personnes âgées5… Eh oui, il est aujourd’hui abondamment démontré que le lait ne renferme aucun ingrédient qu’on ne puisse pas trouver ailleurs.

Patrick Tounian oublie aussi de mentionner les effets indésirables des produits laitiers, élément pro-inflammatoire, qui contiennent des acides gras trans et des hormones potentiellement néfastes comme l’œstradiol et les œstrogènes6.

… et propagande

Pourquoi cette mémoire sélective, ces biais de confirmation, ces contre-vérités flagrantes ? Nous avions révélé en 2013 que Patrick Tounian faisait partie du jury d’attribution des bourses Nestlé. Ce qui est déjà suspicieux.

Plus grave, sa déclaration publique d’intérêts de 2015 nous révèle que depuis 2001 M. Tounian exerce une « activité de consultant, de conseil ou d’expertise » auprès de plusieurs grands groupes agroalimentaires : Nestlé, Danone, Ménarini (groupe pharmaceutique italien privé), Carrefour, Mead Johnson (entreprise alimentaire mondiale spécialisée dans la nutrition pour nourrissons et enfants en bas âge) et… le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière). C’est-à-dire qu’il est rémunéré par plusieurs géants de l’agroalimentaire laitier, et même par le lobby du lait lui-même.

Selon l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), « tout conflit potentiel survenant quand un agent public a des intérêts privés tels qu’un conflit d’intérêts pourrait survenir si le fonctionnaire devait à l’avenir officiellement s’impliquer, avec des responsabilités, dans les domaines concernés (c’est-à-dire conflictuel) » : Patrick Tounian, médecin à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, et donc agent public, rentre bien dans les critères définis par l’OCDE quant au conflit d’intérêts.

Ses nombreuses prises de positions pour défendre les produits laitiers et laits infantiles, ou pour attaquer les laits végétaux, ne sont donc pas anodines et reflètent d’indubitables intentions non-scientifiques et pro-lobbies.

Patrick Tounian sera-t-il suspendu de ses fonctions de médecin pour avoir contrevenu à l’interdiction de pratiquer la médecine comme un commerce7, comme l’a été récemment le docteur Jean-Michel Cohen ?

_

Merci à Axel Simon pour ses recherches.

Précisions :

  1. Vegactu – Patrick Tounian dans Femina, ou l’exemple parfait du conflit d’intérêt []
  2. Le Figaro – Quatre idées reçues en vogue sur la santé des enfants []
  3. L’Obs – Les élèves zappent le petit-déjeuner : et alors ? []
  4. Atlantico – Mois mondial du véganisme []
  5. NCBI – Position of the American Dietetic Association: vegetarian diets []
  6. Passeport Santé — Le lait, peu de bénéfices et beaucoup de risques []
  7. Jurisprudence – Jean-Michel Cohen suspendu par l’Ordre des Médecins []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • VGCedric

    Cohen interdit d’exercer ? Merci pour cette excellente nouvelle et grâce soit rendu à celui qui a signé cette interdiction ! Pour ceux qui ignorerait de qui il s’agit, je leur suggère de relire ici même, sur Vegactu, les articles qui lui ont été consacrés….

  • Tresse Jusan

    Combien touche ce monsieur pour raconter des mensonges?

  • Pingback: Le fils de Carla Bruni nous donne une petite leçon de véganisme – Vegactu()

  • Peter Erdinger

    à ajouter au florilège du “médecin” véganophobe
    http://sante.lefigaro.fr/article/mode-vegan-epargnons-nos-enfants-

    • Police des sophismes

      La rhétorique du monsieur est intéressante à analyser, car il est difficile de le prendre en flagrant délit de mensonge. Bien souvent il pose un fait avéré, et ensuite il construit son discours pour inviter son lecteur à arriver à la conclusion erronée recherchée (par lui, car j’ose en la circonstance le procès d’intention), mais il ne prend pas le risque de l’énoncer lui-même.

      Les boissons végétales qu’on trouve usuellement dans le commerce ne sont effectivement pas adaptés aux nourrissons, elles sont même mortelles.
      Et là je cite le monsieur : « Il existe pourtant des préparations infantiles dans lesquelles les
      protéines du lait de vache ont été remplacées par des protéines de riz
      ou de soja, mais qui se distinguent de ces boissons végétales par une
      composition adaptée aux nourrissons ».
      Notez bien qu’il ne dit pas qu’une telle boisson adaptée aux nourrissons puisse être végane, mais il ne dit pas non plus le contraire, et pour cause, puisqu’il existe des boissons maternisées véganes https://vegan-pratique.fr/nutrition/les-bebes-0-a-1-ans/

      Je continue : « Naturopathes, homéopathes et ostéopathes sont parmi les principaux prescripteurs de boissons végétales ». À ma connaissance il n’y a pas d’études sur la question, mais en attendant mieux, mon expérience personnelle me laisse penser qu’il a raison sur ce point. Mais encore une fois, ils peuvent conseiller une boisson végétale sans pour autant qu’elle ne soit pas maternisée (il se garde bien de dire « ces », il dit « de »). Et puis, il n’y a que les naturopathes, les homéopathes et les ostéopathes qui sont prescripteurs, j’ai fait exprès ci-dessus de donner un lien L214 qui précise bien qu’il faut que la boisson végétale soit maternisée. Ci-dessous, je donnerai aussi un lien de la société végane qui fait preuve aussi du plus grand sérieux. Et je ne parle même pas de l’American Dietetic Association déjà cité dans l’article ci-dessus.

      Avant-dernier exemple : « Les carences […] en vitamine B12 ne sont néanmoins pas rares et entraînent aussi des conséquences parfois irréversibles ».
      Vrai, mais pour reprendre ses éléments de langages, les responsables ne sont pas les parents, mais les médecins comme lui qui se contentent de ce constat, au lieu d’en profiter pour rappeler que la supplémentation en B12 est possible et n’est pas optionnelle dans le régime végane. (Et aussi, oui, des naturopathes, homéopathes et ostéopathes, qui tout comme lui sont prêts à mettre des vies en danger au nom d’un intérêt particulier ou d’une idéologie)
      https://www.societevegane.fr/documentation/sante/ce-que-tout-vegane-doit-savoir-sur-la-vitamine-b12/
      https://vegan-pratique.fr/nutrition/la-vitamine-b12/

      Dernier exemple : « Laissons les nombreux adultes herbivores manger ce que bon leur semble ». Là encore, il ne dit pas que végétaliens et herbivores sont synonymes, d’autant qu’un authentique homo sapiens sapiens adoptant un régime herbivore ne ferait pas long feu, mais il le laisse entendre, s’offrant ainsi une moquerie facile au sujet des véganes et végétaliens. D’ailleurs, quand il parle de « déviance alimentaire », on peut le comprendre a minima comme le fait de donner une boissons végétale non adaptée à un nourrisson, et là il n’y a rien à lui reprocher, mais le lecteur y lira qu’il parle du végétalisme en général.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer