Pesticides : sursis pour les pollinisateurs

Ce fut très laborieux, mais les 3 insecticides suspectés par l’Agence sanitaire européenne (Efsa) d’être pour partie responsables de l’hécatombe des abeilles seront bel et bien interdits dès le 1e décembre.

Mieux vaudrait parler, en réalité, de suspension, puisque les trois néonicotinoïdes incriminés seront en fait proscrits pour une durée de deux ans sur quatre culture : colza, tournesol, maïs, coton. Ensuite, c’est sur la base des conclusions de nouveaux rapports scientifiques que l’interdiction sera ou non reconduite.

Une victoire à l’arraché : les industriels de la chimie, Sygenta et Bayer, ont en effet usé de toute leur influence pour empêcher ce vote. En particulier sur l’Allemagne qui a malgré tout basculé dans le camp de l’interdiction des pesticides alors que l’Italie comme l’Angleterre s’y refusent.

Un tournant décisif ? Pas si sûr… Les pesticides concernés sont tellement agglomérés aux semences et imprègnent déjà tellement les sols qu’ils demeurent actifs quand bien même on ne les utilise plus. D’après les experts :

Il aurait fallu un moratoire d’au moins quatre ans pour observer les effets d’une désintoxication effective des pollens sur les abeilles.

L’espoir, c’est que les agriculteurs sevrés de ces pesticides apprennent à s’en passer. Pas gagné. L’effet pervers redouté serait un recours à des pulvérisations préventives d’autres substances.

Pourtant, la question de la pollinisation naturelle est vitale pour toute l’agriculture. Et la disparition progressive de l’abeille est un indicateur de ce qui arrive en même temps aux milliers d’autres pollinisateurs, tout aussi essentiels.

Source : Nouvel Observateur, n°2354
Photographie : Ludovic Sueur

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer