Le millefeuille vegan de VG Pâtisserie (Paris)

Pour ses 30 ans, la Coupe du Monde de pâtisserie se met au véganisme

Tous les deux ans, la Coupe du Monde de la Pâtisserie se tient à Lyon, sous la houlette de son créateur, le chef pâtissier Gabriel Paillasson. Elle confronte vingt-et-une équipes issues d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique Latine.

En 2019, pour fêter son trentième anniversaire, l’événement a demandé aux finalistes de réaliser un dessert vegan.

Voici les précisions sur le site officiel :

Toujours fidèle à sa ligne de conduite, le concours demeure plus que jamais à l’écoute des innovations et des tendances en matière de consommation. Pour la première fois dans l’histoire de la compétition, le dessert à l’assiette devra faire appel à des produits bien spécifiques pour valoriser la tendance vegan, tandis qu’un thème imposé à tous les candidats fait son apparition pour explorer les symboles de la Nature, de la Flore et de la Faune. Le Comité d’Organisation a également souhaité se projeter dans l’avenir en insistant sur l’usage de techniques manuelles. Les candidats, artistes du sucre, abandonneront un jour les moules pour que les véritables prérogatives du travail à la main (le pur fait-main) scintillent comme au temps des grands Maîtres-Verriers de Murano.

Là où ce concours s’emmêle les pieds dans le tapis, c’est en reprenant à son compte le vieux poncif des abeilles “sentinelles de la biodiversité” et en autorisant donc le miel. Si vous souhaitez savoir pourquoi l’apiculture n’est pas très écolo (spoiler : l’abeille mellifère a une fâcheuse tendance à occuper les niches écologiques des espèces d’insectes locaux…), vous pouvez consulter notre article dédié.
Ce faux pas mis à part, on ne peut que se féliciter de voir la fine fleur de la pâtisserie mondiale acter publiquement que l’avenir sera vegan !

Faute de photographies libres de droit de cette trentième coupe du monde, nous illustrons cet article avec les desserts 100% végétaux de VG Pâtisserie, à Paris. Si vous souhaitez déguster de la pâtisserie fine vegan (éclairs au chocolat, Saint-Honoré, forêt noire, choux à la crème…) mais aussi les viennoiseries traditionnelles françaises, foncez-y ! Et si vous voulez essayer de les réaliser vous-même, les livres “Pâtisserie vegan” et “Mon petit chou vegan” (par Bérénice Leconte, de VG Pâtisserie), sont disponibles aux éditions La Plage.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !