Procter & Gamble n’utilisera plus que de l’huile de palme non issue de la déforestation

Le géant groupe Procter & Gamble (P&G) qui détient des dizaines de marque comme Pringles, Gillette, Tampax, Oral-B, Lacoste, a décidé de cesser d’utiliser de l’huile de palme issue de la déforestation, mais à l’horizon 20201 .

Pour cela, P&G va améliorer la transparence de ses processus internes en fournissant une traçabilité complète de l’huile de palme utilisée pour ses produits.

Le succès de la campagne de Greenpeace

Suite à la campagne de Greenpeace avec la publication du rapport “P&G’s Dirty Secret”2 , et à la mobilisation de plus de 400 000 personnes, P&G s’est engagé à protéger ces écosystèmes typiques des orangs-outangs ou des tigres de sumatra.

marques procter gamble

Objectif 2020 ? 6 ans de trop ?

2020 ça fait loin, et cela laisse encore 6 ans de déforestation, peut-être suffisement de temps pour déforester “durablement” les forêts indonésiennes ?

Mieux que l’huile de palme durable (RSPO)

Preuve en est que le label aujourd’hui de l’huile de palme durable (RSPO) n’est pas de qualité, les décisions de P&G vont plus loin que la norme RSPO en demandant aux fournisseurs de garantir que les tourbières ne soient plus converties en terres agricoles, que les forêts primaires soient protégées et que les droits des communautés indigènes soient respectés.

  1. http://www.pg.com/en_US/sustainability/policies_practices/palmoil.shtml []
  2. http://goo.gl/vgsgIo []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !