Quentin Béchard : le futur de la pâtisserie-chocolaterie est vegan !

Quentin Béchard vit en Angleterre et a participé il y a peu à un concours de pâtisserie-chocolaterie, dont le thème était “Futuropolis”. Ses créations étaient vegans. S’il n’a pas remporté le concours, il a eu de bonnes appréciations de la part du jury, dont certains membres ont estimé que c’était une approche du futur très convaincante. Désormais, Quentin et sa fiancée ont pour projet d’ouvrir leur propre pâtisserie et traiteur vegan à leur retour en France. Portrait.

Bonjour Quentin. Peux-tu nous parler de ta participation à ce concours ?
L’entreprise Cacao Barry présentait six chefs pâtissiers et chocolatiers — dont moi-même — aux pré-sélections du prestigieux concours international World Chocolate Masters (WCM).
Les dessert que j’ai présentés ont vraiment fais parler d’eux quant à leur originalité et au défi relevé. Le fait d’avoir aussi un packaging entièrement recyclable et biodégradable (fait à partir de cabosses de cacao) pour minimiser le gaspillage a été aussi un atout. Quelqu’un m’a même proposé de mener des stages de pâtisserie vegan !
Même si je n’ai pas gagné je suis content d’avoir eu l’opportunité de porter mes valeurs à un concours de ce niveau.
Par ailleurs j’ai parlé avec un responsable de Cacao Barry de l’idée d’étoffer leur gamme de produits vegans, et cela avait l’air de les intéresser.

Depuis quand es-tu vegan ? Peux-tu nous raconter ton cheminement vers le véganisme ?
Cela fais environ 2 ans que je suis vegan. Ma fiancée et moi avons fait cette transition ensemble. On avait d’abord décidé de réduire notre consommation de viande, au point qu’on n’en consommait que si on était invités à manger. Puis après quelques recherches sur le sujet on a décidé de devenir végétariens et, de là, seulement quelques jours après nous étions vegans.

Comment a germé l’idée de participer à ce concours, et qu’as-tu présenté exactement comme créations ?
Je voulais faire ce concours depuis longtemps. Avant même d’être vegan, et quand le thème “Futuropolis” a été présenté, c’était pour moi une grande source d’inspiration par rapport à mes convictions.

Je devais d’abord présenter un dessert avec un style entre celui de restauration et celui d’une boutique. J’ai choisi d’utiliser de la cerise et du chocolat, et ce sous différents aspects (fumage au bois de cerisier, fleur de cerisier, fruit etc… chocolat noir, liqueur de cacao etc…). Je voulais mettre en avant le fait de réduire nos déchets avec cette approche.

J’ai eu ensuite pour thème un snack à emporter (avec packaging). Sur le précédent gâteau je venais d’utiliser de l’aquafaba, il me fallait à nouveau utiliser les pois chiche pour rester cohérent. Je suis donc parti sur une base de brioche de pois chiche au cacao, avec un praliné noisette, une marmelade de mandarine et une crème chocolat tofu qui donnait un effet chocolat “au lait”.

Enfin je devais réaliser une sculpture en chocolat. Bien entendu pour moi c’était seulement chocolat noir et beurre de cacao (coloré). J’ai voulu faire une cité spatiale avec différent autres éléments, l’idée était d’avoir quelques chose de presque surréaliste. Auprès de beaucoup de gens le véganisme est vu comme quelques chose d’utopique, et j’ai donc exprimé le fait qu’avec de l’ambition, de l’unité et du travail la “science-fiction” peut devenir réalité.

Car pour beaucoup de Chefs (et de gens en général), l’idée du véganisme est juste impensable…

Penses-tu participer à d’autres concours dans l’avenir ?
Absolument! J’espère même retenter celui-ci dans les années à venir. J’aime à penser que garder le contact avec des Chefs peut permettre une meilleur implication du véganisme dans l’environnement professionnel. Et comme je leur ai dis au concours, nous (professionnels) sommes ceux qui gagnent leur vie en offrant de la nourriture à d’autres. Nous sommes ceux qui avons le plus de cartes en main pour présenter de l’innovation et du changement.

Un dessert de Quentin : pain d’épice au sirop d’érable (moelleux et sous forme de tuile croustillante), crème amande et tofu, compote de poires au vin rouge (vegan), demi-poire pochée et glacée couverte de crumble amande, sorbet d’amandes torréfiées.

Comment te vois-tu évoluer dans la suite de ta vie ? Professionnellement, au niveau militant etc…
Nous avons pour projet de rentrer en France sous peu afin d’ouvrir notre pâtisserie/traiteur vegan. Plusieurs projets se préparent en parallèle, on risque d’avoir beaucoup à faire à notre retour au pays !! Mais cela pourrait nous permettre de rendre notre activité professionnelle militante. Même je souhaite aussi participer à d’autres événements militants et peut être en organiser.

Pour mieux te connaître, peux-tu nous raconter en quelques mots ce que tu aimes dans la vie, en dehors de la pâtisserie bien sûr ?
J’ai pas mal de centres d’intérêts divers. J’aime beaucoup les jeux de rôle et jeux de sociétés, c’est un bon moyen de passer un bon moment convivial. J’aime passer mes vacances en camping et faire des randonnées. J’essaie de courir régulièrement et de faire des courses. Je m’intéresse aussi à la cuisine en général, pas seulement la pâtisserie.

Quels sont tes plats ou aliments vegans favoris ?
Hum… je mange très varié et très peu de produits prêts à l’emploi, et à Londres il est plutôt facile de se procurer des produits ou de trouver des options dans des restaurant ou même des restaurant 100% vegans.

Sinon en général j’essaie de faire des plats “fourre-tout” style wok, salade composée etc… C’est rapide a faire, excellent et permet un fort apport en nutriments facilement.

Même si en soit je ne suis pas de régime particulier, “mac’n’cheese” vegans, burgers maison et autres plats moins “healthy” sont aussi au menu !

***

Merci Quentin de nous avoir consacré du temps… Bonne chance à toi pour l’avenir, et tiens-nous au courant lorsque tu es de retour en France et que ton activité de pâtisserie/traiteur est lancée 😉

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j’adore l’archéologie, l’histoire de l’art et la littérature.
Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer