Recherche bonbon bio et vegan ? Nous avons testé pour vous les anis de Flavigny

Les anis de Flavigny nous ont envoyé des échantillons de leurs fameuses dragées à sucer.
Sachez que nous ne vous parlons ici que de certains produits parmi ceux que nous recevons (et que nous ne sommes pas rétribués pour cela !) : nous le faisons lorsqu’un l’un d’entre eux nous paraît intéressant à faire connaître à nos lecteurs. C’est le cas des anis de Flavigny, pour les raisons suivantes :

  • Les bonbons vegans ne courent pas les rues, les confiseries classiques contenant couramment de la gélatine bovine, porcine et/ou des additifs d’origine animale.
  • Or ces bonbons à l’anis sont vegans. Mieux : ils sont vegans, naturellement, depuis toujours. Ils ont demandé et reçu début 2018 un label vegan officiel (Expertise Vegan Europe, décerné par par l’association VEGAN FRANCE), ce que l’on ne peut qu’encourager.

  • Fait très appréciable, une gamme biologique conséquente vient de sortir (label Ecocert).

  • Les dragées sont également sans additifs, ni colorants ni conservateurs artificiels. Tous les arômes (violette, mandarine…) sont naturels. Il n’y a pas plus de 3 ou 4 ingrédients par bonbon (sucre de betterave, anis vert méditerranéen, arôme naturel, et parfois un extrait de plante comme exhausteur de goût naturel).
Anis vert
  • Enfin, ces bonbons sont faits en France (plus exactement en Bourgogne) : la fabrique se trouve toujours dans l’ancienne abbaye Saint-Pierre, fondée en 719.
L’atelier de dragéification des Anis de Flavigny en 1930 ©AnisdeFlavigny
Tamisage ®Claire-Jachymiak

Pour les becs sucrés soucieux de manger vegan et bio, ces dragées sont donc une très bonne idée, sous réserve d’apprécier la saveur si particulière de l’anis bien entendu. L’anis vert (Pimpinella anisum) se marie selon les versions avec la menthe, la réglisse, le gingembre, la violette, la mandarine, et notre préféré : le cassis.

Apparemment l’atelier est ouvert au public. C’est une visite qui nous tenterait : les odeurs doivent y être inoubliables !

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Disqus Comments Loading...
Share
Publié par
Lili Gondawa

Recent Posts

Les champignons à l’honneur dans le dernier livre de recettes de La Plage

Le champignon, allié des plats vegans : sa texture et sa gamme de goûts incitent à l'utiliser comme un simili-carné…

12 octobre 2019

Enfin ! Démarrage de l’écocirque sans animaux d’André-Joseph Bouglione

En mai 2017, nous vous annoncions que Sandrine et André-Joseph Bouglione, le petit-fils du fondateur et son épouse, avaient décidé…

3 octobre 2019

L’enfer des poules pondeuses

Chaque année, 45 à 50 millions de poules pondeuses sont élevées en France. La plupart d'entre elles sont issues de…

22 septembre 2019

Le cirque, une tradition vouée à disparaître

Mowgli (désignant un bâton muni d'un crochet) : "Ca sert à quoi ça ?" Baghera : "Ca a été conçu…

2 juillet 2019

Manger vegan à Barcelone

Barcelone est une ville très connue pour sa gastronomie, notamment pour ses tapas. Et ces derniers existent en de nombreuses…

26 mai 2019

Manger vegan à Rome : les bonnes adresses

L’Italie est un pays très connu pour sa gastronomie. Des plats à base de pâtes aux différentes variétés de pizza,…

14 mai 2019