RES vainqueur du 7ème championnat du Monde EOW à Londres

RES, végétarien, champion du monde de rap End of the Weak

Ce n’est pas tous les jours que Vegactu a la chance de faire un article sur un grand artiste. Il est récent champion du monde d’improvisation rap “End Of the Weak” (tremplin hip-hop mondial né en 2000 à New-York) et finaliste de la dernière édition de “La France a un incroyable talent”.

On tient vraiment à remercier RES de nous avoir accordé de son temps et on tient à le féliciter pour son immense talent. Ses proses percutent, sonnent très bien, à lire ce serait déjà un régal, alors à écouter en musique c’est juste jouissif.

Oui, la communauté végé a de la chance d’avoir un MC comme ça, qui nous réalise en plus un superbe clip en hommage au film /documentaire Earthlings : c’est poignant, c’est fin, ça choque, bref difficile de faire mieux sur un tel sujet :

RES a eu la gentillesse de répondre à quelques questions de Vegactu, voici son interview :

L’interview de RES

– Pourquoi es-tu devenu végétarien ? 

Je suis devenu végétarien par prise de conscience. Nous, les humains, ne sommes pas très futés ou bien nous n’avons pas le temps tout simplement, nous consommons sans nous poser de réelles questions.. Depuis des citation res degout alannées je ne mangeais plus de foie gras, de chapon, car des reportages sur le net m’avaient appris que ce sont des animaux élevés dans la souffrance, mais je me cachais du reste, je me rassurais comme tant d’autres avec de fausses excuses.

Un jour j’ai commencé à vraiment m’intéresser à ce qu’il y avait dans mon assiette, la provenance des aliments d’origine animale notamment, d’où venait ce steak haché ? Cette tranche de jambon ? etc, puis également à m’intéresser à mon corps, mon organisme, mes besoins… Plus j’étudiais le sujet plus j’étais dégoûté de mon alimentation carnée, plus je me dégoûtais tout seul d’ailleurs, je me sentais coupable de toutes ces souffrances animales liées à mon régime alimentaire sachant qu’ en tant qu’être humain je n’avais pas besoin de manger des animaux pour être en parfaite santé, de ce fait pas besoin d’engendrer tant de souffrances animales, sans parler de l’écologie etc. Je n’achetais plus de viande, poisson, je n’en consommais quasiment plus, seulement quand j’étais avec du monde pour ne pas “déranger” quand j’étais invité par ex, ou tout simplement car je savais que je ne serais pas compris. Le rayon boucherie du supermarché m’apparaissait désormais comme une scène de film d’horreur, je ne voyais plus tout ça de la même façon..

Cette prise de conscience est la meilleure chose qui me soit arrivée dans ma vieUn peu plus tard je ne supportais plus de voir du “cadavre” dans mon assiette, mais étant entouré d’omnivores que ce soit dans mes amis ou bien ma famille j’avais du mal à pouvoir en parler, les premières discussions sont souvent difficiles dans ce cas. Tout ça devenait pesant, très pesant, j’étais en totale contradiction avec moi-même comme tant de personnes disant aimer les animaux, être contre la souffrance, l’injustice etc tout en étant omnivore, et je venais de vraiment m’en rendre compte. Puis un jour un déclic, le reportage “Earthlings” de Shaun Monson y est pour quelque chose, j’ai changé mon mode de vie.

Devenu végétarien, j’avais plus d’attention concernant la provenance des aliments en général, j’ai définitivement boudé mes blousons en cuir, changé mes produits ménagers et produits de toilette, dentifrice, shampoing etc par un maximum de produits non testés sur les animaux. Cette prise de conscience est la meilleure chose qui me soit arrivé dans ma vie.

J’ai encore plein de progrès à faire, je ne parle pas seulement vis-à-vis des animaux mais de ma consommation en général, bref loin d’être parfait, mais aujourd’hui je suis au moins fier d’être végétarien.

RES à la finale de End Of the Weak à Paris
RES à la finale de End Of the Weak à Paris

– Pourquoi le chanter ? 

la cause animale me tenant à cœur, ne pas le chanter serait inconcevable La musique est un très bon vecteur de messages, étant rappeur j’ai la chance d’avoir un certain public, des auditeurs, de ce fait j’ai la chance de pouvoir véhiculer mon message, la cause animale me tenant à cœur ne pas le chanter serait inconcevable. C’est important à mes yeux, même si au début quand j’ai écrit cette chanson c’était fait d’une façon assez « auto-thérapeutique » à vrai dire.

C’est aussi d’un côté ma façon de m’investir dans le “combat”, plusieurs personnes étant auparavant déjà dans un questionnement m’ont rapporté être devenues vg à la suite de la vision et l’écoute de mon clip “Earthlings”, chez d’autres cela a soulevé un questionnement, une attention à tout ça, c’est d’ailleurs pour moi la plus belles des récompenses…

RES - Photo de Hughes Rouet
RES – Photo de Hughes Rouet

– Qu’est-ce qui te semble le plus urgent à faire pour le végétarisme aujourd’hui ? 

res desinformationJe pense qu’il y a un réel manque d’information, de sensibilisation, nous sommes désinformés sur énormément de choses concernant notre alimentation, on nous ment, on nous vend des publicités avec des poulets qui dansent, des vaches heureuses d’être surexploitées et des cochons qui sourient, comme si l’enfer donnait le sourire… Si les gens savaient vraiment, si ils voyaient de leur propres yeux l’envers du décor ils ne s’offusqueraient pas seulement quand on remplace leur bœuf par du cheval dans leurs lasagnes.

Sans trop m’étendre, en gros à partir du moment où tout ceci touche au système économique du pays, aux multinationales, à l’Etat et à la politique (comme on peut le voir avec la corrida par exemple), tant qu’il y a une histoire de bénéfice, d’argent, de pouvoir derrière tout ça, ce sera très dur de véhiculer la vérité, de casser les mauvaises habitudes, d’ouvrir les consciences.
Le problème est bien sûr en partie dans notre éducation, parfois dans le culturel ou le traditionnel, on tue, on torture sous ces couverture- là…

Bref continuons de faire passer notre message, merci à tous ceux qui le font.

Bonus de fin, vous pouvez voir l’impro qui a fait gagner le titre de champion de France de rap End of the Weak à RES :

Pour aller plus loin :
Sa page facebook
Sa page youtube

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !