Romain, boulanger végé, va courir 177 km

Romain, végétarien de 31 ans, est parmi les plus jeunes participants au Grand Raid du Golfe du Morbihan : 177 km ! L’épreuve se déroulera le 28 juin 2014 ; seuls 10% des inscrits actuels à l’épreuve ont moins de 35 ans.
Il fait partie de l’organisation de défense de animaux L214 dont il portera les couleurs lors du Raid du Golfe ; à cette occasion un reportage vidéo sera réalisé par l’équipe de L214.

Artisan boulanger à Vannes, Romain s’entraîne entre 2 fournées et doit concilier entraînement (jusqu’à 50 km certains jours, chaque semaine), entreprise et vie de famille.
Végétarien depuis près d’un an, il fait attention à son alimentation quotidienne et suit les conseils d’une nutritionniste pour se préparer à la course. Il confectionne dans sa boulangerie un gâteau pour les sportifs, entièrement végétal et préparé avec des ingrédients bio.

Bonjour Romain. Depuis combien de temps pratiques-tu la course ? A quel type de course participes-tu d’habitude ?

Je pratique la course à pied depuis tout petit, je faisais des cross avec les jeunes sapeurs pompiers de ma région pendant 7 ans, j’ai toujours pratiqué un sport, que ce soit du tennis, du foot, du judo, du karaté, de la boxe française. Plus tard je me suis engagé dans l’armée pendant 5 ans au 3e RIMA de Vannes où là, tu pratiques tous les sports et notamment la course à pied.
Sinon, je participe à quelques courses de ma région comme le semi-marathon Auray-Vannes, le marathon de Vannes, des trails de 25 ou 40 km mais les courses se déroulent généralement le matin et je travaille le matin donc… Je fais en fonction de mon emploi du temps déjà bien chargé car j’ai ma propre boulangerie et une vie de famille.

Parle-nous de ton métier de boulanger… 

J’ai ouvert ma boulangerie il y a maintenant 4 ans et tout va bien ! J’ai donc lancé le premier pétrin de ma vie la veille de l’ouverture de ma boutique car à la base je suis pâtissier de métier. Comme j’aime les grands défis, celui-ci en était un ! J’ai commencé ce métier de pâtissier à l’âge de 14 ans et à mes 21 ans je me suis engagé à l’armée ou là j’ai beaucoup voyagé et n’étais plus dans le cadre de la boulangerie/pâtisserie. Et une fois mes 5 ans effectués, j’ai fait une reconversion en pâtisserie ce qui m’a permis de me mettre à mon compte une année plus tard.
Dans mon métier, ce qui me dérange aujourd’hui sont les gens qui viennent pour me demander ce qui va bien comme pain avec le foie gras, du poisson ou avec une viande lors des fêtes, mais pas que, car des gens en consomment toute l’année malheureusement.
Alors je les conseille mais je peux vous dire que ça m’agace vraiment. Donc j’ai quand même mis mon petit autocollant à côté de ma caisse : “Stop foie gras” et un autre : “Végétarien” dans mon fournil (ouvert sur le magasin).
Tous les jours je fabrique du pain tradition, complet, bio etc… et je conseille souvent les gens pour prendre du pain complet ou du bio car je pense que c’est mieux pour mes clients. Des nutriments complets sont quand même meilleurs pour notre organisme et c’est ce mode d’alimentation qui, je pense, a des effets bénéfique sur notre corps.
Donc depuis que je suis végé, j’ai supprimé pas mal le beurre de mes pâtisseries et n’utilise plus que de la margarine 100% végétale. Je prends pour exemple la galette des rois de l’année dernière où là j’ai fait la végétalienne des rois, une galette 100% végétale sans beurre et sans œufs, sans souffrance quoi !!! Je dois dire que j’ai eu un grand succès et un article dans le journal local !
Ouest France, lundi 6 janvier 2014
Ouest France, lundi 6 janvier 2014

Sur ta photo Facebook, tu as écrit “vegan” en lettres de farine… Est-ce que tu es sur le point de le devenir ?

La photo sur facebook est juste un coup de pub pour Pâques, j’ai fait des petits poissons en pâte à pain et du coup, des poissons VEGAN (car le pain , baaa , c’est VEGAN !!!) 
Sinon, je suis bien végétarien depuis 1 an mais je ne consomme plus de produits laitiers (je mets les produits laitiers au même rang que la chair animal), j’ai gardé les œufs !
Le végétalisme est pour moi la suite logique des choses. Je voudrais tout simplement dire qu’il ne faut pas forcer les choses ni les gens car il ne faut pas sauter les étapes.
Je pense que devenir végétalien demande beaucoup d’investissement personnel pour ne pas faire d’erreur d’ordre alimentaire, et je dois dire que je me pose pas mal de question vis-à-vis de la vitamine B12, c’est pour ça que pour l’instant je garde les œufs ! (Je tiens juste à dire que je prend mes œufs soit chez mes parents qui ont des poules ou sur le marché où là je prends du bio, d’un petit producteur !)

Comment es-tu entré en contact avec L214 ? 

Je suis entré en contact avec eux au mois d’octobre 2013 car j’ai lu dans le livre de Aymeric Caron “No steak” un passage où il parle de l’asso. Donc je suis allé sur leur site et je me suis de suite inscrit pour pouvoir militer auprès d’eux car l’asso participe et mène des actions sur le terrain , au moins c’est du concret . 
Donc quelqu’un de l’asso va me filmer pendant la préparation et pendant la course qui se retrouvera sur Youtube, sur le site L214 et pourquoi pas sur Vegactu. [Ndlr : avec un immense plaisir !]
Les convictions de Romain s'affichent sur son poignet.
Les convictions de Romain s’affichent sur son poignet.
 

Peux-tu nous décrire une séance d’entraînement type ? 

Pour l’entraînement, c’est toute l’année !!!
Je fais un entraînement spécifique depuis le mois de janvier spécialement pour le grand raid de 177 km où là je fais un travail d’endurance, de fractionné et de renforcement musculaire. Mais le plus gros du travail consiste à faire pas mal de kilomètres dans la semaine pendant les 3 derniers mois avec un gros relâchement les 15 derniers jours avant la course.
 
Je tiens à dire aussi que l’alimentation rentre dans le cadre de l’entraînement car avant/pendant et après l’effort, il faut apporter les bonnes choses dont le corps  besoin. Je me suis fait suivre par une diététicienne/nutritionniste pendant 6 mois qui m’a permis de comprendre plein de choses, et surtout ne pas faire d’erreur !

Parle-nous un peu plus de ton alimentation de sportif d’endurance, et de ton fameux gâteau végétal…

Pour le gâteau sport, il y a deux possibilités, soit une recette avec œufs et miel (pour les végétariens), sinon 100% végétal (pour les végétaliens) ! On y trouve : de la farine, de la poudre d’amande, du fructose, du cacao en poudre, de la boisson de soja ou autre boisson végétale au choix, des fruits secs (noisettes, raisins, amandes, noix, selon les goûts etc etc…) et de la crème d’arachide.
Donc je mange ce gâteau sport au petit déj’, et pendant la course mais pas seulement : je consomme des mini sandwichs de pain complet garnis de purée d’oléagineux, des pâtes de fruits ainsi que des barres de céréales.
Je consomme  une boisson de l’effort maison (sel + jus de raisin bio de préférence + eau) durant mes entraînements et pendant les trails. Je teste ainsi tout mes produits (maison) pendant l’entraînement, pour que le jour J il n’y ait pas de surprise !

Peux-tu nous décrire le Grand Trail du Morbihan, ses spécificités ? Comment t’es-tu préparé à cette course ?

Le raid du golfe regroupe 5 courses :
  • la marche nordique (25 km) ;
  • un trail de 36 km ;
  • un trail de 56 km ;
  • un raid de 87 km ;
  • un ultra-trail de 177 km.
Donc je participe à l’ultra-trail de 177 km le 28 juin, la course se fait en une seul étape avec à mi-parcours, une traversée en bateau semi-rigide.
La course consiste simplement à faire le tour du Golfe du Morbihan par les sentiers côtiers avec à son arrivée plus de 50 % d’abandons pour diverses raisons d’ordre physique ou moral.
Il y a une grosse partie de nuit donc il faut s’habituer à courir dans ces conditions pour bien tester son matériel (lampes, sac etc…) pour que le jour J, il n’y ait pas de problème.
Romain
_
_
Merci Romain pour tes réponses, et bravo pour les efforts que tu fais au quotidien, dans ton métier, pour faire connaître et promouvoir le végétarisme et le véganisme. Toutes nos pensées t’accompagneront le 28 juin prochain !
Si, comme Romain, vous vous posez des questions sur la B12 et le végétalisme, vous pouvez lire notre article consacré à cette indispensable vitamine, ou encore les recommandations de la Société Végane à ce sujet (recommandations élaborées en partenariat avec des professionnels de santé, dont nous vous avions fait un résumé sur Vegactu). 

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !