Romain et Elliott

Romain, grand sportif, se bat pour que son fils puisse manger végétarien à la cantine

En juin dernier nous vous parlions de Romain, artisan boulanger, végétarien à fortes tendances végétaliennes, qui s’apprêtait à devenir l’un des plus jeunes participants au Grand Raid du Golfe du Morbihan (177 km !)

Que s’est-il passé depuis ?

Une belle performance

Romain a couru 25 heures, 12 minutes et 16 secondes, il a terminé 111sur 617 participants.

Il a porté lors de cette épreuve les couleurs de l’organisation de défense de animaux L214 ; vous pouvez d’ailleurs voir la galerie photo du raid de Romain sur leur site. À son arrivée, il a été interviewé par l’organisation et a rappelé au micro qu’il dédiait sa course aux animaux.

Dans la foulée, Romain est devenu végétalien.

Crédits :  L214

Crédits : L214

Une bataille pour son fils

Aujourd’hui, c’est un autre défi qui attend Romain : permettre à son fils de manger végétarien à la cantine…

Romain et Elliott
Romain et Elliott

Une fin de non-recevoir

En effet, Romain est l’heureux papa d’Elliot, deux ans et demi, qui fera sa première rentrée à l’école publique en septembre.

Romain a pris les devants en demandant un menu végétarien pour son fils auprès du système de restauration collective. Seule réponse : « Il n’y a pas de prise en charge concernant les demandes de repas végétarien. Aucun aliment n’est proposé par la cuisine centrale à la place des plats à base de protéines animales ».

Pire : “Aucun panier-repas et aucun aliment de substitution ne peuvent être apportés par les parents ».

Hypocrisie au menu de la cantine

Or les enfants souffrant d’allergies alimentaires (avec certificat médical) peuvent bénéficier d’un repas sur mesure ; un repas sans porc est également servi aux élèves musulmans lorsque les parents en font la demande.

On voit donc que des repas de substitution sont bel et bien servis à des enfants, au cas par cas, pour raisons de santé, ou pour raison de dogme religieux… mais pas pour des raisons éthiques.

Peut-être faudrait-il rappeler à la cuisine centrale en question qu’au vu de tous les bienfaits apportés par un régime végétarien (notamment 10 ans d’espérance de vie en plus pour les hommes, tandis que la consommation de viande est aussi nocive que le tabac), demander un menu végétarien relève bien de raisons de santé

Le combat n’est pas fini

Avec l’appui de l’Association végétarienne de France, Romain Billy prépare désormais un dossier pour plaider sa cause auprès de la municipalité de sa ville (Vannes) : le cas s’est déjà présenté à Pontivy (non loin de là) et la mairie a a alors accepté qu’un repas végétarien soit mis en place pour l’enfant.

Il vient d’envoyer un courrier aux élus.

Pour le soutenir dans sa démarche, vous pouvez lui envoyer un mail d’encouragement.

Romain, nous sommes avec toi, nous espérons te voir gagner ce combat-là aussi !

Les convictions de Romain s'affichent sur son poignet.
Les convictions de Romain s’affichent sur son poignet.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !