Sauces roquefort et moutarde-miel, version vegan

Nous avons découvert récemment deux sauces de la marque Follow your heart, vendues en bouteilles de verre. Toutes deux sont si bonnes que nous avons eu envie de vous les faire connaître.

Sauce vegan au bleu

La sauce “cheese blue” est vraiment impressionnante. Bien qu’il soit théoriquement possible d’obtenir soit-même, à partir de laits végétaux et/ou d’oléagineux (noix de cajou, de macadamia) du camembert ou du roquefort vegans, en utilisant les ferments des recettes lactées originelles, cela reste réservé aux spécialistes. Pour l’instant, les fromages végétaux satisfaisants sont peu nombreux dans le commerce, et peinent encore à offrir des goûts plus forts que le cheddar ou l’emmental. Aussi, nous avons été très heureusement surpris de constater que cette “sauce bleue” a un goût extrêmement prononcé de roquefort. C’est au point de relire l’étiquette plusieurs fois pour vérifier qu’on n’a pas acheté par erreur une sauce non vegan à base de roquefort classique.

Froide, cette sauce peut se diluer (avec du lait végétal, de la crème soja ou de l’huile d’olive) pour donner une délicieuse sauce salade susceptible d’épater vos invités carnistes ou végétariens. Chaude, elle fait une sauce fromagère idéale sur des pâtes — oubliez le râpé végétal qui ne fond jamais assez.
Pour moi qui suis une ancienne grande consommatrice de fromage, bien que cela ne m’ait pas du tout manqué une fois que je suis devenue vegan (le fromage ne peut pas manquer longtemps à qui découvre le houmous ou la levure maltée), l’expérience de goûter à nouveau à du roquefort est assez inédite.

La sauce “honey mustard”

La deuxième sauce est sucrée-salée, ne contient pas de véritable miel. Elle est à notre avis parfaitement dosée, et rappelle infailliblement les sauces McDonald’s… Tout comme l’autre elle est excellente en guise de vinaigrette de luxe. Mais elle est surtout idéale dans un hamburger maison, pour y tremper des frites ou des nuggets végétaux (ça tombe bien, les nuggets Carrefour Veggie sont eux aussi la copie conforme des nuggets habituels).

Pour des repas apaisés cet été

Pourquoi avons-nous choisi de vous chroniquer ces sauces ? Pas seulement pour leur goût, bien qu’il vaille le détour. Comme l’a rappelé Kristy Turner dans les titres de ses livres de recettes, le principal obstacle vers le véganisme de la plupart des gens c’est la réaction de l’entourage. On connaît tous un parent, un ami ou un collègue dont les goûts sont invariables et qui ne déteste rien tant qu’un aliment sortant de sa sphère habituelle. Et parfois, la remarque péjorative d’un commensal suffit à nous déprimer.
Évitez les faux-pas de la nourriture trop avant-gardiste quand vous n’êtes pas sûrs de vos invités, et usez et abusez de ces sauces qui ressemblent si fort à ce qu’ils aiment déjà.

Le prix (5,70€) n’est pas excessif si l’on tient compte du fait que les flacons sont grands et les goûts si forts que le contenu peut être maintes fois rallongé.
On trouve ces sauces entre autres sur le site Un Monde Vegan, en compagnie d’autres saveurs que nous n’avons pas goûtées (Vegan Ranch — qui doit bien se prêter aux barbecues —, Miso Gingembre, Vegan Caesar).
Les toulousains peuvent se les procurer à l’excellente épicerie vegan Le Cri de la Carotte. Si vous habitez une autre ville et en trouvez sur place, n’hésitez pas à nous l’indiquer dans les commentaires.
_

Exemple de burger végétal de la marque Soto, idéal avec la sauce végétale “honey mustard”

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j’adore l’archéologie, l’histoire de l’art et la littérature.
Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

  • lavande

    On les trouve également sur http://www.theveganshop.fr

  • Mon Epicerie Paris

    Super article ! La gamme complète des sauces Follow Your Heart est disponible également à la nouvelle épicerie végane Mon Epicerie Paris dans Paris 3.

  • Police des sophismes

    Je me demande si, à propos de leur nom, ces deux produits sont concernés par l’importante décision prise ce jour-même par la Cours de Justice Européenne, et concernant l’usage des termes, entre autres, « lait », « crème », « beurre », « fromage », « yaourt », « chantilly », etc…

    http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/lait-d-amande-yaourt-au-soja-ces-appellations-vont-disparaitre_1917596.html (Au moment où j’écris, il semble que cela soit le seul journal à avoir publié en français sur le sujet, du moins pour ce qui est référencé par Google News)

    Au passage, cette décision va obliger les sociétés véganes à repenser leur stratégie sémantique et de communication. On peut comprendre l’intérêt qu’il y avait à reprendre ces termes connus de tous (même si à titre personnel je n’ai jamais été fan de la chose, sans pour autant partir en guerre contre non plus), mais devant la privation de cette possibilité, elles n’auront plus aucune raison de ne pas tirer à boulet rouge sur les appellations « lait », « crème », etc, puisque dorénavant elles correspondront forcément au produit d’une exploitation animale. À l’inverse, mis au pied du mur, les producteurs de produits véganes vont devoir se montrer inventifs, et auraient peut-être intérêt à s’organiser (avec les sociétés véganes) pour mettre en place un vocabulaire nouveau qui sera la chasse gardée (désolé, je n’ai pas résisté à l’appel du jeu de mots, même s’il est de mauvais goût) des produits véganes (je ne suis pas spécialistes des droits dérivés de la propriété intellectuelle, mais je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas possible).

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer