Saumons d’élevage évadés : 60€ de récompense chacun…

En novembre, le numéro un mondial de l’élevage de saumons (une entreprise norvégienne) a connu une tempête marine de forte importance au cours de laquelle des milliers de saumons se sont échappés de leur cage immergée en mer, trop endommagée pour les retenir prisonniers1.

Le problème, pour cette entreprise, ce n’est pas seulement le manque à gagner. C’est surtout une catastrophe pour tout l’écosystème marin. Il faut savoir que ces saumons d’élevage, sélectionnés depuis des centaines ou des milliers de génération sur des critères de rentabilité (prise de poids rapide…) sont devenus des sortes d’aberrations génétiques qui n’ont plus rien à faire dans la nature. Ils y affaiblissent le patrimoine génétique de leurs cousins sauvages lorsqu’ils les rejoignent, et donc nuisent gravement à toutes les générations suivantes…
Ce ne sont pas techniquement des OGM… mais on n’en est pas loin.

En 2006, les entreprises piscicoles de Norvège avaient enregistré un record de 921.000 saumons fugueurs (selon la Direction norvégienne des pêches). Au point que les autorités ont fini par s’inquiéter du problème. Depuis, le nombre d’évasions a été divisé par 10.
Je n’ai pas réussi à savoir comment, mais il paraît probable que la compagnie qui laisse s’échapper trop de saumons modifiés dans l’écosystème marin risque aujourd’hui une forte amende.

En l’occurrence, la compagnie touchée par la tempête a placé des filets dans les eaux environnantes pour tenter de rattraper les fuyards. Plus étonnant, elle s’engage aussi à verser 60 euros par animal capturé vivant.

Saumon reward

Un tel souci de l’environnement me semble suspect : il n’y a qu’à voir les ravages provoqués par les pesticides abondamment épandus sur les élevages de saumons pour lutter contre les poux de mer2. Elle donc doit relever de la crainte d’une amende.

Cette anecdote des saumons fugueurs peut sembler drôle ou réjouissante au premier abord, mais elle doit nous faire réfléchir au problème des monstres génétiques, de l’hyper spécialisation des espèces utilisées par l’homme, etc. Des saumons qui ne peuvent revenir à la nature sans dommage ont-ils leur place dans les élevages, dans les assiettes des omnivores ?

  1. http://www.news-republic.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=15525184 []
  2. Sur Futura Sciences : http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-aliments-source-produits-dangereux-1227/page/6/ , sur Rue89 : http://www.rue89.com/rue89-planete/2013/06/19/norvege-reconnait-saumon-peut-etre-dangereux-sante-243465, sur Notre Planète Info : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2610_saumon_elevage_Norvege.php []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !