Soignée, une chouette harfang des neiges retrouve la liberté (vidéo)

Les harfangs des neiges sont nombreux à migrer par les Etats-Unis en cette période. Ce bel oiseau est très populaire depuis qu’il a été utilisé dans le film d’Harry Potter. Cependant, ils sont de plus en plus nombreux, et les experts disent que cette année marque est la plus grande migration de harfang des neiges que le pays n’ait jamais connu depuis des décennies.

Malheureusement, les harfangs des neiges comme les autres animaux sont victimes des activités humaines. En décembre à l’aéroport JFK de New-York il a été donné l’ordre d’abattre des harfangs car ils pouvaient se coincer dans les réacteurs des avions…

Récemment, un harfang de neiges a été découvert blessé dans la rue à Cope Cod, près de Boston. Le bel oiseau a été soigné dans un centre, Cape Wildlife Center, financé par la Humane Society of United States.

Snowy owls, the largest owls in North America, are being seen further south and in greater numbers than in recent memory. Experts are not sure whether climate change, alterations in food supply or other factors are the cause but not only is the Boston area seeing the largest number of snowy owls ever recorded, they have been spotted in places including Washington, DC, Chesapeake Bay, Arkansas and Florida. The majestic creatures gained international recognition through the Harry Potter series. (Harry's Hedwig was a snowy owl.)    Cape Wildlife Center is currently treating one of these majestic creatures, a male who sustained a wing injury after being hit by a vehicle. The Center is the first rehabilitation facility on Cape Cod to treat a snowy owl this year (or in recent history).

Le harfang ne s’est heureusement rien cassé, il avait une simple blessure à l’aile. Une fois tous les contrôles médicaux passés, le harfang des neiges a pu retrouver sa liberté et s’envoler vers de nouvelles contrées.

Voici une belle vidéo d’un harfang des neiges, qui, après avoir été soigné, a retrouvé sa liberté :

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !