Stella McCartney dénonce : “Plus de 50 millions d’animaux sont tués chaque année pour l’industrie de la mode”

Stella McCartney fait la une du magazine BOF (The Business of Fashion) et alerte les consommateurs sur les victimes de la mode1 .

Fille de Paul McCartney, Stella est végétarienne depuis sa plus tendre enfance, et elle est aujourd’hui l’emblème d’une mode éthique et responsable, ce qui la situe à l’exact opposé de Karl Lagerfeld.

A 46 ans, Stella McCartney refuse d’utiliser des matières d’origine animale comme le cuir, la fourrure ou les plumes, mais chose surprenante elle utilise de la laine qui est loin d’être exempt de toute exploitation animale. Sa marque a même développé une alternative au cuir, éthique et sans PVC.

La consommation des animaux – qu’on les porte ou qu’on les mange – est extrêmement dangereuse pour la planète. Près d’un milliard d’animaux sont tués chaque année et seulement une moitié finit dans nos assiettes. Et il y a plus de 50 millions d’animaux qui sont tués chaque année pour l’industrie de la mode.

Le chiffre d’un milliard d’animaux tués par année est malheureusement sous-estimé. Ce chiffre concerne les pays comme la France, mais dans le monde c’est un milliard d’animaux qui sont tués chaque semaine et non chaque année2 .

Avoir une vision globale

La créatrice a une vision globale de notre monde. Les animaux, l’environnement, et les maladies sont intimement liés pour Stella :

Il y a une connexion entre la nourriture, les maux et l’environnement. Je vois l’ensemble comme un tout, c’est comme ça que j’envisage la vie et c’est comme ça que je développe mon entreprise.

Accéder à la boutique de Stella McCartney

Stella McCartney pour BOF

  1. Conversation with Stella McCartney []
  2. Nombre d’animaux tués pour fournir de la viande dans le monde []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !