Puzzle trouvé dans une école maternelle

Sujet à disséquer : la maîtresse d’école 200% carniste

Bonjour à tous, veuillez prendre place, vous allez assister à l’étude d’un cas à la fois rare et fort répandu. Fort répandu car le carnisme et le spécisme sont hélas rendus possibles par un appareil idéologique d’Etat ; cependant il est rare de dénicher un spécimen qui possède au si haut point tous les biais de pensée qui les rendent possibles.

Vegactu a trouvé ce spécimen pour vous et vous l’analyse à fond.

“Enseignante en maternelle depuis 25 ans…”

Il s’agit du site de quelqu’un exerçant le même métier que moi, à savoir professeur des écoles en maternelle. Elle y partage des ressources et activités qu’elle mène dans sa classe, pour les mettre à disposition des collègues internautes. C’est une démarche plutôt sympathique en général.

Lorsqu’une ferme itinérante vient s’installer dans son école, elle écrit :

Un vrai bonheur de voir les enfants s’émerveiller devant les animaux. Cela a permis à beaucoup de les découvrir et surtout de pouvoir les toucher1.

Les animaux, source d’émerveillement ? Ou plutôt source de chair, de poils et de peau ?

Jugeons sur pièce, d’après deux exemples de ses fiches d’identité des animaux

“Le lapin vit dans un clapier…”

Lapin

Vous avez bien lu : le lapin vit dans un clapier. Pas dans une garenne, une lande, une garrigue, une forêt, ni même un parc2. La place du lapin, c’est le clapier. Photo à l’appui (voir ci-dessus), où deux lapins enfermés dans une cage grillagée regardent désespérément à l’extérieur. Comme la nature est bien faite, qui a su créer le clapier…

A ce stade, on se demande comment “il marche, il court, il saute », confiné dans un si petit espace.

“La vache nous donne de la viande, le lait, le cuir…”

Vache

La fiche d’identité de la vache va encore plus loin. On y apprend que la vache (qui vit dans une étable, bien sûr) “nous donne de la viande, le cuir, le lait ».

Cette formulation est objectivement assez malsaine, et l’utilisation du verbe “donner” carrément perverse : elle induit l’idée que la vache nous offre d’elle-même, en cadeau, sa propre mort, sa chair et sa peau, ainsi que le liquide nutritif normalement destiné à son petit (pourtant représenté tétant sur l’image immédiatement à gauche).

Et l’on accuse les véganes de prosélytisme ? Je rappelle que l’auteur de ces fiches est chargée d’éduquer nos têtes blondes depuis plus de deux décennies.

Petite comparaison

Voici à quoi ressemble une vache, selon l’auteur du site :

Vache2Et selon un observateur mieux informé (moi-même) :

#moiaussijesaisfairedesfiches
#moiaussijesaisfairedesfiches

Sur la pratique barbare de l’écornage des vaches, lire notre article.
Sur la vraie vie des vaches laitières, lire les explications de L214.
Sur l’élevage intensif, qui concerne l’écrasante majorité des animaux de ferme, lire les chiffres du site viande.info.

Vous avez dit spécisme ?

Le spécisme, qui conduit notre société soi-disant évoluée à martyriser des animaux pour le plaisir, est une discrimination injuste et infondée basée sur l’espèce. Le spécisme est à l’espèce ce que le racisme et le sexisme sont respectivement à la race et au sexe.

Il n’est donc pas très étonnant de s’apercevoir que ce site que nous vous analysons aujourd’hui présente aussi des perles de sexisme ordinaire, voire même de racisme latent.

Les activités parlent d’elles-même, par exemple :

Princesses à marier : Le prince part à la recherche de sa princesse. Il va de château en château à la recherche de la princesse qu’il pourra épouser. Plein de petites princesses se sont faites toutes belles dans notre classe. Les petites sections de ma classe ont fait un travail…3

Ou encore (confection de couronnes, qui sont bien sûr roses pour toutes les filles et bleues pour tous les garçons) :

Filles vs garçons
Filles vs garçons : le distingo va jusqu’aux paillettes…

Ayant observé dans mon entourage professionnel, et à ma grande déception, que bon nombres d’enseignants (et le plus souvent d’enseignantEs) se complaisent toujours à intégrer le bleu-pour-les-garçons et le rose-pour-les-filles dans leurs pratiques de classe, je n’étais guère surprise.On terminera le tour d’horizon par les comptines sur la Chine et les Chinois. Quelques citations :

J’ai vu la Chine (…)
Elle est couverte de Chinois
Les hommes y portent des sabots4

Tchin Tchin Tchin les chinois
Quand on est en Chine
On marche à petit pas5

Petit Chinois (…) ta peau est jaune6

Des maux et des remèdes

En conclusion, une question : si cette maîtresse met ces activités ainsi détaillées sur son site, que doit-elle raconter, 36 semaines par an et 4 jours et demi par semaines, aux enfants dont elle a la charge ? Quelle vision du monde contribue-t-elle à renforcer dans leurs jeunes cerveaux ?

Une vision bien cloisonnée. Où les animaux humains peuvent exploiter les animaux non humains à leur guise, où les garçons bleus cherchent la fille rose à marier qui les attend sagement, où les Chinois sont bien jaunes…

Amis végétariens, véganes, ou simplement à l’esprit ouvert, que vous soyez enseignants ou parents, sachez que l’ASPAS fournit des kits pédagogiques très bien faits qui initient à la nécessité de préserver le loup, ou encore à la biodiversité des bords de chemins, que One Voice a créé une mallette anti-cirque pour le jeune public, entre bien d’autres initiatives…
Si vous habitez en Belgique, l’association GAIA se rend chaque jour dans les écoles de votre pays pour parler de la protection des animaux. Si vous n’êtes pas belge, vous pouvez aussi découvrir leur site internet pour le jeune public, ou encore suivre GAIA Kids sur Facebook.

Je peux fournir pour ma part des recettes de cuisine véganes illustrées pour les enfants à qui m’en fait la demande par mail.
Fillette et cochon

  1. http://lespatouillesdebout2fee.over-blog.com/2015/03/poule-rousse-geante.html []
  2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Oryctolagus_cuniculus#Habitat []
  3. http://lespatouillesdebout2fee.over-blog.com/article-princesses-a-marier-125451871.html []
  4. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/4/19/92/11/Document2.pdf []
  5. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/4/19/92/11/Document4.pdf []
  6. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/4/19/92/11/Document5.pdf []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !