Trois éléphants s’échappent d’un cirque

Trois éléphants ont pris peur dans un cirque et se sont échappés lors d’une représentation samedi soir aux Etats-Unis.

Les pachydermes, qui, selon des témoins, ont pris peur suite à un grand bruit pendant le spectacle, se sont enfuis du  célèbre cirque des Shriners pendant une représentation.

Le cirque Shrine.... ça se passe de commentaire.
Le cirque des Shriners…. ça se passe de commentaire.

Nous avons vu tous ces gens qui couraient après les éléphants, ils criaient tous « arrêtez, arrêtez », et plusieurs personnes du cirque courraient avec eux” , a déclaré Karyn Tunnicliff, qui était dans sa voiture avec sa fille pendant que les éléphants traversaient le parking.

Les trois éléphantes ont rodé sur le parking pendant environ 45 minutes alors que le personnel du Cirque des Shriners tentait de les arrêter.

Le cirque a publié une déclaration disant plus tard que les animaux “se reposent confortablement dans leur enceinte” après avoir été capturés. Il n’est fait aucune mention de la raison pour laquelle ils se sont enfuis.

Il faut interdire les cirques avec animaux

L’exemple de la Belgique devrait servir au monde entier. Conscient des problèmes de dressage et de détention des animaux, la Belgique a essayé de réglementer les cirques pour que les animaux vivent dans un certain bien-être. Malheureusement, il est impossible de bien traiter les animaux dans ce milieu. On les affame pour les faire répéter et apprendre tous les tours possibles (un ours qui fait du vélo franchement, vous pensez que c’est possible?), ils sont séquestrés des heures voire des journées dans le noir et n’ont pas accès à la vie sauvage qu’ils méritent.

En 2013, la Grande-Bretagne, la Belgique, les Pays-Bas et la Colombie ont décidé d’interdire les animaux dans les cirques. On espère qu’en 2014 cette liste se rallongera encore plus.

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !