Trophées ASPAS pour la nature 2014 : Du plomb pour Estrosi, des lauriers pour Abeille !

Communiqué de presse, le 23 janvier 2015

Comme chaque année, les adhérents de l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages) décernent les prix des meilleures et des pires actions pour la nature. La députée du Val-de-Marne, Laurence Abeille, a été saluée pour son courage. Le député maire, Christian Estrosi, hué pour ses mensonges éhontés contre les loups. Et Ségolène Royal, carrément déclarée hors concours.

unnamed

La députée écologiste Laurence Abeille, se voit attribuer le trophée de plume, car elle a porté avec courage et conviction les amendements de l’ASPAS relatifs à la loi biodiversité, dont celui sur l’évolution du statut juridique de l’animal, retenu par les commissions développement durable et lois de l’Assemblée nationale. Ce précieux soutien d’une élue, si rare dans les combats pour la protection de la nature, rend les revendications de l’ASPAS encore plus audibles et peut laisser présager des avancées législatives positives pour notre patrimoine naturel.

Les adhérents de l’ASPAS ont été nombreux à déplorer la politique anti-loup et les dérapages fréquents de Christian Estrosi en matière d’écologie. Le député maire de Nice, et… administrateur du Parc National du Mercantour, méprise ouvertement les données scientifiques et la réalité. Prêcheur d’une « impossible cohabitation » entre le pastoralisme et le loup, l’élu diabolise continuellement le prédateur et prétend que celui-ci n’est pas revenu naturellement d’Italie. Estrosi a même inventé une réintroduction de l’animal par des agents de l’État, ses propres fonctionnaires du Parc National du Mercantour ! Pour son aplomb, Estrosi a eu le trophée de plomb.

loup

Mis sous cadre, ces trophées de plume et de plomb sont envoyés ce jour aux heureux lauréats. Ce choix est évidemment apolitique, totalement indépendant de toute pression, et peut viser n’importe qui.

Notons que cette année, la ministre de l’Écologie a d’office été déclarée hors concours, tant ses positions anti-nature ont été nombreuses ! Celle-ci a notamment déclaré que l’ours n’avait pas sa place dans les Pyrénées, et s’apprête à encourager le prosélytisme des chasseurs dans les écoles…

A propos de ASPAS

ASPAS
L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages est une organisation non gouvernementale (ONG) 100% indépendante qui a fait le choix de ne percevoir aucune subvention publique pour préserver son autonomie et sa liberté d’action.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !