Un cochon fait un puzzle

Sur cette vidéo, un cochon réalise un puzzle à encastrements.

Je suis enseignante et cette année, parmi mes élèves de Petite Section de maternelle, un certain nombre ne sait pas encore réaliser cette tâche. Doit-on les manger ?

Il s’agit là d’une question purement provocatrice. Car, pour juger du traitement à réserver à un animal, la question à se poser n’est pas “peut-il raisonner ?” mais “peut-il souffrir ?

Néanmoins, il est toujours fascinant de constater à quel point les êtres sensibles autour de nous sont loin de l’animal-machine décrit par Descartes… et par l’industrie de la viande.

Le cochon, par exemple, est encore victime de bien des clichés pour un animal si complexe et proche de nous.

Sourire

Un animal plus intelligent qu’un enfant de trois ans

Les cochons font preuve d’une intelligence supérieure à celle d’un chien, et à celle d’un enfant de 3 ans. Des cochons se sont déjà rendus capables d’effectuer des tests destinés aux chimpanzés.

Les cochons comprennent le fonctionnement d’un miroir, et ont donc conscience d’eux-même1.

Le professeur Stanley Curtis, de la Penn States University, a montré que les cochons jouent (ils apprécient les ballons) et se montrent doués à des jeux vidéo où il s’agit de contrôler un joystick2. Il a également montré qu’ils sont capables de représentation abstraite, ainsi que de conserver une image dans leur esprit jusqu’à s’en souvenir à une date ultérieure3. Certains de mes élèves peinent encore à réaliser tout cela.

Esther, recueillie par une famille canadienne, a appris à ouvrir le robinet d'une douche.
Esther, recueillie par une famille canadienne, a appris à ouvrir le robinet d’une douche.

Un animal doux et sociable

Une étude universitaire néerlandaise de 2013, publiée dans la revue Physiology and Behavior, a montré que les cochons expriment aisément leur émotions à leurs camarades d’enclos, et leur communiquent leur stress, joie ou peur grâce à toute une gamme de signaux4.

Les cochons savent reconnaître les autres cochons individuellement, et font aisément la distinction entre deux cochons très ressemblants (frères ou sœurs par exemple) qu’ils n’ont jamais vu auparavant5.

Ils s’apprivoisent tout aussi facilement qu’un chien — plus facilement, dit-on.

Esther3

Un animal optimiste

Dans son livre The Whole Hog, la naturaliste Lyall Watson écrit :

Je ne connais pas d’autres animaux qui seraient plus systématiquement curieux, plus disposés à explorer, et à faire de nouvelles expériences, plus prêts à rencontrer le monde avec enthousiasme et étonnement. Les cochons, je l’ai découvert, sont d’incurables optimistes.

S’il vous plaît, épargnez-leur une vie de souffrance pour un morceau de viande.

  1. http://www.huffingtonpost.fr/pierre-sigler/lintelligence-et-la-vie-des-cochons_b_6949060.html []
  2. https://www.youtube.com/watch?v=RpzpUeJ9HA8 []
  3. http://www.huffingtonpost.com/ingrid-newkirk/9-ways-pigs-are-smarter-t_b_5154321.html []
  4. https://www.vegactu.com/divers/debat/gai-cochon-fait-un-bon-jambon-2704/ []
  5. http://www.huffingtonpost.fr/pierre-sigler/lintelligence-et-la-vie-des-cochons_b_6949060.html []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !