Un guide de nutrition pour enfants fait la part belle au végétal

Vous avez sans doute entendu parler de cette enquête très médiatisée qui a révélé des déficits importants dans la « culture alimentaire » des écoliers. 

Cette étude de l’Association Santé Environnement France (ASEF) a montré qu’un écolier sur trois était incapable d’identifier un poireau, une figue, une betterave… Un quart des écoliers interrogés ignorerait aussi que le steak haché est composé de viande de bœuf. Ce dernier point en dit long.

L’ASEF, qui épingle également les mauvaises habitudes alimentaires des élèves (trop de boissons sucrées, de ketchup…) a alors édité un guide à destination des élèves, « Le petit guide vert des p’tits gourmets », qui se veut un support d’information ludique. Il se télécharge gratuitement. Voici l’analyse de Vegactu. Une fois n’est pas coutume, elle est très élogieuse : ce petit guide vert se révèle une excellente surprise !

Sommaire

Des protéines végétales mises en valeur

On ne peut que se féliciter de lire : “Les [protéines] végétales se trouvent dans les légumes (haricots verts, tomates séchées), les légumineuses (pois chiches, lentilles), les céréales (farines, pâtes) et les fruits secs (raisins, graines). Il est vivement conseillé de varier nos sources de protéines pour préserver notre santé. Les protéines végétales ne doivent pas être négligées car elles apportent également des fibres très utiles pour l’équilibre de notre intestin.

Avec une honnêteté scientifique qu’on n’est pas habituée à trouver dans ce genre de support, le guide poursuit : “Les protéines animales : trop ou pas assez ? Un excès de protéines [animales] peut causer des problèmes de surpoids, des troubles dans le fonctionnement des reins ou encore de l’intestin. Cela peut également contribuer au développement de cancers à l’âge adulte.”

Plus loin, sobrement : “Consommer trop de protéines animales contribue au réchauffement climatique !

LipidesDes lipides végétaux dont on vante les mérites

Les [matières grasses] végétales sont généralement insaturées : huiles, avocats, noix, etc. Elles sont à privilégier. Les animales sont la plupart du temps saturées : viande, charcuterie, laitages, fromages, fritures, chips, viennoiseries, etc. Il faut absolument éviter d’en consommer en trop grande quantité !

Initiation au welfarisme

Quels œufs mettre dans son panier ? Sur les œufs, vous trouverez des petits numéros pour savoir comment les poules pondeuses ont grandi. Voici un petit mémo pour vous y retrouver : 0 : Œufs de poules élevées en élevage  « biologique » ; 1 : Œufs de poules élevées en plein air ; 2 : Œufs de poules élevées au sol dans un bâtiment ; 3 : Œufs de poules élevées en cage“.
Une telle explication est la bienvenue dans un guide pour enfants.

SingeL’huile de palme montrée du doigt

Où est le problème ? D’une part, l’huile de palme est suspectée d’être mauvaise pour la santé si on en consomme en trop grande quantité, d’autre part, son exploitation est à l’origine de la déforestation, de la mort des grands singes et de bien d’autres espèces végétales et animales.

Incitation au locavorisme végétal

Les fruits et les légumes sont riches en vitamines et en minéraux, qu’ils soient cuits ou crus, frais, surgelés ou en conserve ! Il est important qu’ils soient variés, produits dans la région et surtout de saison !

Conclusion : Un petit guide bien ficelé et scientifiquement au point, à mettre entre toutes les mains, petites menottes ou grandes paluches.

Petit Guide Vert

Sources:

http://www.editions-raabe.fr/actualites/des-deficits-importants-dans-la-culture-alimentaire-des-ecoliers
http://www.lemonde.fr/vous/article/2013/05/23/une-majorite-d-enfants-ne-connaissent-ni-betterave-ni-poireau-ni-courgette_3416200_3238.html
http://www.asef-asso.fr/presse/1780-87-des-enfants-ne-savent-pas-ce-qu-est-une-betterave
http://www.asef-asso.fr/attachments/article/1782/guidedesptitsgourmetsbd.pdf

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Cécile

    Je suis allée voir leur site web car je fais pas mal de recherche en ce moment sur les structures avec qui peut-être je pourrais faire mon stage (j’aimerais qu’il porte sur les menus proposés en restauration collective..) et j’ai trouvé ce passage, bien plus décevant :

    Etre végétarien présente-il des risques pour la santé ?

    Etre végétarien présenterait de nombreux avantages pour la santé : moins de cholestérol, de graisses saturées et de toxines. Néanmoins, des carences peuvent vite survenir, notamment en fer et en protéines, éléments présents dans la viande et indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Ces carences peuvent entrainer de la fatigue et avoir des conséquences sur les cheveux, la peau et le système immunitaires.

    Alors le végétarisme ne comporte aucun risque… à condition qu’il soit pratiqué intelligemment. L’alimentation doit tout de même comporter des œufs, un peu de laitage, et dans l’idéal du poisson. D’autre part, pour éviter les carences, les protéines animales doivent impérativement être remplacées par une quantité suffisante de protéines végétales que l’on trouve dans les céréales complètes et dans les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots rouges…). Quant au fer, il est lui aussi présent dans les légumes secs, mais aussi dans les abricots, les prunes, le persil, les haricots verts…

    Et pour les sportifs ? Le végétarisme est favorable aux sportifs d’endurance comme les marathoniens car ils ont intérêt de manger moins de viande pour éviter « l’encrassement ». En revanche, pour les sports de lutte, de combat, de force, le végétarisme est souvent un handicap pour progresser et être performant car ils demandent d’avantage de protéines. ”

    En gros le végétalisme n’y pensez surtout pas ce n’est pas adapté et le végétarisme est ok mais quand même pas au point de le recommander aux sportifs, pensez aux protéines voyons ! Ahlala… les idées reçues =(

    Mais bon, c’est bien qu’ils aient de meilleurs écrits dans ce petit guide du coup.

    • liligondawa

      Merci d’avoir farfouillé pour nous !
      Je pense que les auteurs du guide doivent être différents de ceux du passage que tu cites… Trop d’erreurs grossières (et insultantes !) dans ce dernier ! Etre végétarien, oui, mais en mangeant du poisson..!
      Il faudrait qu’ils accordent leurs violons, de préférence en se basant sur le guide nutrition enfantine…

  • Pingback: Etre parent | Pearltrees()

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer