Un toulousain végétalien volontaire pour aller sur Mars

Mars One, une fondation néerlandaise, projette d’envoyer en 2024 vingt-quatre hommes et femmes sur la planète rouge. Ce serait un voyage sans retour, faute de carburant suffisant pour rentrer sur Terre. Les candidats viennent du monde entier et ils n’ont pas besoin d’être des scientifiques ni des athlètes.

Gabriel Lejaille, 44 ans, un informaticien toulousain et végétalien, fait partie des 706 candidats présélectionnés, parmi lesquels on trouve 16 français.

En 2013, il entend parler du projet Mars One et se décide à postuler juste avant la date limite.

Les étapes de la mission

En 2013, 200 000 personnes tout autour du globe se portent volontaires pour ce projet. Mars One leur demande d’enregistrer une vidéo de présentation, de compléter un dossier et de fournir un certificat médical classique : un jury en sélectionne 1058.

En avril 2014, deuxième round : constitution d’un dossier médical. 705 personnes restent en lice :

Pour ma part, j’aurai 54 ans en 2024 donc c’est bon. Il n’y a pas non plus de critère de poids même si j’ai perdu 15 kilos en un an. Je suis végétalien, je ne mange pas de viande, pas d’oeuf, ni de lait, mais plutôt des fruits et des légumes. Et je suis en bien meilleure santé1.

En 2015, le jury de Mars One sélectionnera  enfin les 24 finalistes de la mission. Une émission sera retransmise dans les pays qui présentent des candidats. Gabriel précise :

Dans l’absolu, j’ai une chance sur 16, car un candidat français sera sélectionné.

L’entraînement débutera en 2015 ou 2016 avec un plan de formation de 7 ans reproduisant au Pôle Sud les conditions de vie martiennes2. La base serait déjà en construction.

Terraforming_of_Mars
Une hypothétique base martienne

Vers une conquête de l’espace végétalienne ?

Que l’on estime ou non ce projet viable, il n’en reste pas moins que l’alimentation végétalienne sera bien le régime des spationautes au long cours de demain.

En effet, les équipes de la NASA planchent déjà sur cet épineux sujet : comment nourrir un spationaute de manière optimale durant les 2 ans et demi d’une mission spatiale vers Mars ? Car la NASA envisage, contrairement à la fondation Mars One, le retour de ses explorateurs martiens (en plus petits nombre) et prévoit un an de voyage aller-retour, auquel il faut ajouter 18 mois sur place.

Depuis les débuts de la préparation de la conquête martienne, 1 million de dollars sont dépensés chaque année pour la recherche et la création du « menu Mars ». Lire notre article à ce sujet.

Pour les plats lyophilisés, l’équipe de la NASA a déjà prévu environ 100 recettes véganes : il ne sera pas possible de conserver des produits comme la viande ou les produits laitiers sur la durée de vie de la mission.

Pizza végane développée par la NASA
Pizza végane développée par la NASA
  1. http://www.voixdumidi.fr/un-toulousain-candidat-pour-aller-sur-mars-94397.html []
  2. http://www.metronews.fr/toulouse/mars-one-je-veux-participer-a-l-expansion-de-la-vie-humaine-sur-mars/mnku!tpfyzYNkUinMM/ []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !