Une publicité pro-fourrure jugée trompeuse par le jury de déontologie publicitaire

Sentant venir son heure, l’industrie de la fourrure tente d’induire les consommateurs en erreur en diffusant des campagnes publicitaires truffées d’allégations sans fondement — une tentative malheureuse pour retarder son inévitable disparition. Contactée par plusieurs personnes choquées par l’une de ces publicités, l’association PETA France a déposé une plainte auprès du Jury de Déontologie Publicitaire, qui vient de confirmer la nature trompeuse des déclarations faites par cette campagne de la Fédération internationale de la fourrure, qui tentait en vain de présenter la fourrure animale comme « éthique », « écologique » et « biodégradable ».

Sur l’Instagram du magazine Vogue.

La fourrure est à 85 % issue d’élevages intensifs, où les animaux sont détenus dans de minuscules cages grillagées et sont nombreux à montrer des signes de graves troubles, rappelle Cyril Ernst, porte-parole de PETA France, dans la plainte déposée. Les méthodes d’abattage couramment utilisées sont le gazage et l’électrocution anale ou génitale ». Le JDP a confirmé que le terme « éthique » ne peut ainsi pas être utilisé.

Publicité papier pour la fourrure (Vogue). On peut y lire : “The responsible choice”…

Dans sa plainte, PETA a également réfuté les propriétés écologiques faussement attribuées à la fourrure animale, indiquant que la production de fourrure nécessite à la fois de l’élevage – l’une des pires causes du changement climatique – et des traitements chimiques dont les conséquences sont graves pour l’environnement et la santé humaine. Dans son analyse, le JDP a jugé les différents qualificatifs écologiques utilisés trop généraux, sans nuance et non étayés, affirmant donc que la publicité méconnaît « les principes de loyauté et de véracité » du code de la Chambre de commerce internationale.

Le Jury s’est également penché sur l’allégation du caractère « biodégradable » de la fourrure, et a estimé qu’elle n’était pas prouvée. Comme PETA l’a souligné, le pelage volé aux animaux est traité avec un cocktail de teintes et de produits chimiques. Cela l’empêche de pourrir dans l’armoire et en fait un produit toxique pour l’environnement.

Comme PETA France l’a relevé, deux publicités pour la fourrure animale basées sur des allégations similaires à celle-ci ont respectivement été annulées par le Jury d’éthique publicitaire belge en 2011 et par l’Advertising Standards Authority du Royaume-Uni en 2012.

Ceux qui persistent à vendre des peaux animales sont avertis : ils ne peuvent plus mentir aux consommateurs à propos de la souffrance et des pollutions que génère leur industrie.

PETA, dont la devise énonce notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n’avons pas à les utiliser pour nos vêtements », souligne que la fourrure animale est sur la fin, ce que prouve la longue liste de marques s’en étant défaites, dont Versace, Armani, Gucci, Burberry, et tout récemment, Jean-Paul Gaultier.

Néanmoins, des visons, lapins et autres animaux continuent de vivre emprisonnés, de souffrir et d’être tués de manière atroce et terrifiante ici en France. PETA appelle le gouvernement à agir contre ces pratiques cruelles et néfastes à l’environnement en interdisant la production de fourrure sur le territoire français.

>> Signez la pétition !

Pour plus d’information, rendez-vous sur PETAFrance.com.

Peta France

PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) France est une association à but non lucratif dédiée à établir et protéger les droits de tous les animaux. Tout comme les humains, les animaux sont capables de ressentir la souffrance et ont un intérêt á disposer de leur propre vie. Ils ne sont donc pas faits pour être utilisés, que ce soit pour notre alimentation, notre habillement, nos expérimentations, nos loisirs, ou pour toute autre raison.

Disqus Comments Loading...
Share
Publié par
Peta France

Recent Posts

Les champignons à l’honneur dans le dernier livre de recettes de La Plage

Le champignon, allié des plats vegans : sa texture et sa gamme de goûts incitent à l'utiliser comme un simili-carné…

12 octobre 2019

Enfin ! Démarrage de l’écocirque sans animaux d’André-Joseph Bouglione

En mai 2017, nous vous annoncions que Sandrine et André-Joseph Bouglione, le petit-fils du fondateur et son épouse, avaient décidé…

3 octobre 2019

L’enfer des poules pondeuses

Chaque année, 45 à 50 millions de poules pondeuses sont élevées en France. La plupart d'entre elles sont issues de…

22 septembre 2019

Le cirque, une tradition vouée à disparaître

Mowgli (désignant un bâton muni d'un crochet) : "Ca sert à quoi ça ?" Baghera : "Ca a été conçu…

2 juillet 2019

Manger vegan à Barcelone

Barcelone est une ville très connue pour sa gastronomie, notamment pour ses tapas. Et ces derniers existent en de nombreuses…

26 mai 2019

Manger vegan à Rome : les bonnes adresses

L’Italie est un pays très connu pour sa gastronomie. Des plats à base de pâtes aux différentes variétés de pizza,…

14 mai 2019